Réunion du gouvernement: Dessalement et urbanisme au menu    Domiciliation bancaire: Des importateurs veulent plus de concertation    Pouvoir pour savoir    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Football - Ligue 1: Une étape décisive    Dr Elias Akhamouk: «L'Algérie pas à l'abri de la variole du singe»    Une saison estivale sous haute surveillance: Un dispositif de lutte contre les MTH et les zoonoses    Les dos d'âne et la responsabilité de chacun    Le miroir de l'Histoire    L'Art est moins un métier qu'un beau voyage    ECRITS FRATERNELS    Le métro d'Alger voit le bout du tunnel    Les Algériens visent le podium    Le Barça galère dans son opération de dégraissage    La vente approuvée    Quand les Américains surfent à Alger    Algérie-Italie : il n'y a pas que le gaz    Le sort du député Bekhadra scellé    L'ANP fait son bilan    Démantèlement d'un réseau national d'organisation de traversées clandestines    «L'Algérie est notre partenaire stratégique»    L'Amérique sous le choc    La Russie exige la levée des sanctions    Le commandement de la Wilaya III revisité    Rien n'est interdit entre Alger et Rome    Plus de 100 écrivains présents    Flambée des prix du carburant au Maroc: les transporteurs de marchandises menacent d'une grève nationale    Le Président Tebboune rencontre à Rome des représentants de la communauté algérienne établie en Italie    Sétif: lancement des services de la finance islamique dans deux agences de la BEA    L'ONU et l'UA appelées à assumer leurs responsabilités envers le peuple sahraoui    L'émir Abdelkader a unifié les Algériens dans la lutte contre le colonisateur français    Belmehdi: tous les secteurs "mobilisés" pour la réussite de la saison du hadj    Tennis de table/Coupe d'Afrique : quatre pongistes algériens présents au Nigéria    APN : les députés adoptent le projet de loi sur les procédures de saisine et de renvoi devant la Cour constitutionnelle    Le Président Tebboune quitte Alger à destination de l'Italie    ANP: 4 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Algérie-Tunisie: la coopération consulaire passée en revue à Tunis    "Mamlaket el hacharat", un spectacle pour enfants sur les valeurs de la "solidarité" et la "vérité" entre individus    Man City : "Nous versons le salaire que nous pouvons à Haaland"    Klopp désigné entraineur de l'année en Angleterre    Belani: Les régimes marocain et israélien ont le même ADN    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    Ligue 1 - Mise à jour: Une dernière chance pour l'Entente    Les pique-niques et les randonnées en vogue    Le procès a failli «dégénérer»    La démonstration des Forces navales    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Six personnes écrouées
Enquête sur l'assassinat du petit Yacine Dariah à Béchar
Publié dans Liberté le 22 - 10 - 2016

La dépouille du petit Yacine a été accompagnée à sa dernière demeure par une foule nombreuse composée de plusieurs milliers de citoyens de Béchar et des wilayas voisines, ainsi que des autorités locales civiles et militaires.
La brigade de Gendarmerie nationale d'Igli a transmis, mercredi dernier, le dossier de plusieurs personnes soupçonnées d'infanticide, au procureur de la République près le tribunal de Béni Abbes (250 km au sud de Béchar), qui, à son tour, l'a transmis au magistrat instructeur. Ainsi, celui-ci a ordonné l'incarcération de 6 personnes, membres d'une même famille (4 femmes et
2 hommes), pour constitution de groupe de malfaiteurs, enlèvement d'un mineur et infanticide. Selon des sources locales, un sorcier impliqué dans l'enlèvement et l'assassinat de Yacine et qui était en relation avec l'une des femmes arrêtées est activement recherché par les gendarmes. Si les mains de la victime n'ont pas encore été retrouvées par les enquêteurs, l'outil utilisé par ses assassins lors de l'accomplissement de leur acte ignoble a été trouvé dans un oued, situé près du village. Par ailleurs, nous avons appris que 3 des femmes arrêtées étaient les premières à avoir présenté leurs condoléances à la famille de Yacine.
Pour ce qui est des personnes mises en détention provisoire, il s'agit de 3 sœurs qui vivaient à Mazer et de leur belle-sœur qui habite la localité de Beni Yekhelef (450 km au sud de Béchar) ainsi que leur frère et son beau-frère. Selon des sources sûres, une des femmes arrêtées a conduit la victime à son domicile familial, pour ensuite l'assassiner et la mettre dans un sac de jute, en présence de tous les accusés. "Les organes de Yacine devraient être utilisés à des fins de sorcellerie, pour guérir la stérilité", a ajouté la même source.

Des milliers de personnes à l'enterrement
Et c'est dans ce contexte qu'ont eu lieu les obsèques du petit garçon, en présence de milliers de personnes venues de plusieurs wilayas du pays, qui ont tenu à accompagner, jeudi dernier à Mazer (Igli), Dariah Ahmed Yacine à sa dernière demeure.
Après l'établissement de l'identité de la victime, suite aux résultats d'analyses d'ADN du corps décapité, la dépouille a été remise à la famille. Après le dernier regard des membres de sa famille et des voisins, le petit corps, enveloppé dans l'emblème national, a été transporté par les agents de la Protection civile vers le cimetière du village, où la prière du mort a été accomplie. Le garçon, porté disparu depuis douze jours — alors qu'il fêtait l'Achoura dans son quartier —, a été retrouvé mort le
13 du mois en cours. La dépouille du petit Yacine a été accompagnée à sa dernière demeure par une foule nombreuse composée de plusieurs milliers de citoyens de Béchar et des wilayas voisines, ainsi que des autorités locales civiles et militaires dans "un élan de compassion avec la famille du petit et de rejet de la violence contre l'innocence". La foule entonnait des "Allah ou Akbar" et "Yacine habib Allah". Ce jour-là, Mazer était presque paralysée au moment de l'enterrement et tous les commerces ont baissé rideau pour marquer leur consternation. Pour leur part, les enfants, en larmes, scandaient : "Nous sommes tous avec Yacine."
R. R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.