Neutralité écornée    Alger: Trois militants du FFS arrêtés    Importation des véhicules en CKD: Une facture de près de 3 milliards de dollars    Pétrole: Entre optimisme et mise en garde    Trump prix Nobel de la paix et celui de la veulerie à Abe    Dites : «à bas Israël» et vous irez en prison    Football - Ligue 2: Une flopée de matches décisifs    MC Alger: Kaci-Saïd et Amrouch accusent les joueurs    Division nationale amateur - Est: Le MOC et le CRBOD en arbitres    Ali Mendjeli: Un bébé de 14 mois tué par le monoxyde de carbone    Lutte contre l'habitat précaire: Réception de plus de 3.500 nouveaux logements, fin 2019, à Misserghine    Ils seront installés le mois d'avril prochain pour la gestion des plages: Un administrateur et deux élus, dans chaque commune côtière    Le NAHD et l'USMAn s'imposent    La balle dans le camp des actionnaires    L'Histoire des peuples ne se falsifie pas    Session de formation au profit d'officiers de la police mauritanienne    Ligue des champions    Ouyahia appelle à la mobilisation pour la réélection du Président Bouteflika    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    L'ouverture à l'extérieur de l'université algérienne est inéluctable    Ce qui s'est réellement passé devant l'APC    Les tueurs d'un gardien de troupeau arrêtés    11e Festival national des arts et de la créativité    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Célébration du centenaire du défunt Farid Ali    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Partenaire de la Fédération Algérienne d'Escrime : Ooredoo accompagne l'équipe nationale dans la Coupe du monde de Sabre féminin-junior    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    Réunion des partis de l'opposition    Deux suspects arrêtés    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Afrique/Europe : Feghouli et Bennacer retenus dans le onze type africain de la semaine    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    Rencontre Benghabrit-syndicats.. Une voie «sans issue»    Il dit pouvoir diriger des missiles en direction de l'Amérique.. Poutine met en garde Washington    Trafic de stupéfiants.. Plusieurs individus sous les verrous    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lamia Aït Amara présente son premier album Cham's
En concert jeudi à IBN Zeydoun
Publié dans Liberté le 11 - 02 - 2017


Une immersion dans un univers musical à la croisée des chemins entre la musique classique algérienne dans toutes ses déclinaisons et des inspirations orientales, méditerranéennes, de musique de chambre et de divers rythmes a été proposée au public, jeudi soir à Alger, par la chanteuse Lamia Aït Amara qui présentait son premier album. Organisé à la salle Ibn Zeydoun de l'Office Riadh El-Feth, ce concert a permis au public de découvrir l'album Cham's, matérialisant harmonieusement la rencontre entre plusieurs univers musicaux, présentant ainsi le fruit du travail de recherche de Lamia Aït Amara accompagnée de l'ensemble Khalil Baba Ahmed, également directeur artistique du projet. Khalil Baba Ahmed, dont l'ensemble accompagne depuis quelques années la chanteuse, propose une fusion atypique entre un quatuor à cordes (violon, violoncelle, guitare et contrebasse) et une cellule traditionnelle andalouse (luth, percussions, qanoun, flûte et piano). Sur cette composition musicale, la voix de Lamia Aït Amara se pose avec aisance sur plusieurs genres différents pour véhiculer l'émotion produite par ce projet en reprenant des textes majoritairement tirés de l'andalou, du melhoun ou du haouzi. Lamia Aït Amara a entamé son spectacle par un inqleb El-Kad Alladi Sabani avant de poser sa voix de diva sur des textes du châabi ou du haouzi comme Youm El-Khemis, revisités avec des sonorités et des rythmes allant de la musique classique au tango, comme Ana Fel Houb ou Alger Alger du célèbre chanteur Lili Boniche, un morceau qui a vu l'accordéon se greffer à un ensemble classique. En plus de sa diversité rythmique, ce spectacle dégage également une grande liberté dans l'improvisation et les solos sur le luth, la flûte, le piano ou le violon, un aspect très apprécié par le public, venu nombreux à cette soirée, pour "sa singularité dans l'univers de l'andalou". La chanteuse a également partagé la scène avec une vingtaine d'enfants, flûtistes de l'association Chams pour les arts thérapeutiques, qui ont joué L'hymne à la joie, en plus d'avoir présenté un tableau chorégraphique de danse traditionnelle algéroise, accompagnés par les musiciens de l'ensemble. Lamia Aït Amara avait fait ses classes à l'association Les rossignols d'Alger où elle s'est exercée sur différents instruments avant de se démarquer par sa voix et rejoindre plus tard l'association El-Inchirah, où elle devient soliste principale. La chanteuse a entamé une carrière solo depuis 2014 et a initié des projets de recherche et de fusion musicale, avec Khalil Baba Ahmed, qui ont donné naissance au spectacle Traversées Andalouses. Chef d'orchestre et violoniste, Khalil Baba Ahmed avait déjà mené un premier projet purement instrumental à la croisée des chemins entre l'andalou et les musiques occidentales avec son groupe Jarka qui avait sorti l'album Sabil en janvier dernier

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.