FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Participation du Conseil de la nation à la réunion du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l'UIP    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Pérez ne lâchera pas Hazard    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bob Dylan reçoit son Nobel de littérature
Il s'est rendu samedi à Stockholm
Publié dans Liberté le 03 - 04 - 2017

Après un long suspense entretenu sciemment, le chanteur Bob Dylan s'est rendu finalement dans la capitale suédoise, Stockholm, pour recevoir son prix Nobel de littérature, décerné par l'académie. De la sorte, après avoir cultivé le mystère assez longtemps, il s'est arrangé de programmer la production de deux concerts dans la capitale suédoise, samedi et hier, tenus comme une annonce à une longue tournée européenne. Mais les médias suédois n'ont pas relaté cet évènement, sans doute froissés par son "arrogance". Parce que, selon des observateurs qui suivent de près ce feuilleton, le comble est que Bob Dylan, de son vrai nom Robert Allen Zimmerman, avait été choisi par l'académie, à la place de grands noms de la musique, comme étant le premier musicien nobélisé par l'académie suédoise. Mais il ne faisait que compliquer la tâche en la rendant délétère avec son comportement déroutant et impénétrable. Il faut dire que sa consécration en octobre dernier avait fait beaucoup d'indignés et attiré les foudres de la critique. Même Bob Dylan avait accueilli l'annonce de sa nomination avec une froideur déconcertante. Il ne faut pas oublier, aussi, que Bob Dylan a toujours été la cible de pas mal de chroniqueurs de presse pour de multiples raisons, dont l'une pour avoir donné son premier concert joué en Chine à Pékin, et pour lequel une certaine presse américaine et autres lui en voulaient, en lui reprochant de s'éloigner de son engagement pour la liberté et les droits civiques. Son engagement farouche et affiché pour les droits civiques de toutes les catégories sociales qui vivent en Amérique, y compris les Noirs qui étaient dépossédés de leurs droits, ainsi que son caractère pacifique, et la lutte acharnée qu'il mena pour ses idées ont certainement fait de lui le symbole des chanteurs engagés.
De cette ère justement, il dira dans son album Another Side of Bob Dylan, (l'autre facette de Bob Dylan), "I was so much older then, I am younger than that now" (qu'il était si vieux alors, qu'il est si jeune maintenant). Déroutant. Une chroniqueuse du New York Times a voulu réduire l'aura de Bob Dylan en titrant son écrit le concernant par un "Blowin' in the Idiot Wind" (souffler dans le vent idiot). Et bien d'autres articles incisifs rédigés à son encontre, étayés évidemment par des arguments dont la plupart semblent tenir la route. En tout état de cause, ce génie populaire n'arrête pas de tourner pour autant, et son dernier triple album de reprises de Frank Sinatra sorti est plein de références et d'hommages.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.