Le président Tebboune annonce son retour    Deux terroristes abattus au cours d'un accrochage    Belmadi dénonce    953 nouveaux cas en Algérie    Monseigneur Henri Teissier tire sa dernière révérence    Rien ne va plus pour le Real Madrid qui chute en Ukraine    Résolution du PE : l'Union parlementaire africaine condamne l'ingérence dans les affaires intérieures de l'Algérie    El-Guerguerat : les parlementaires suisses réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Ait Ali Braham examine les opportunités d'investissement avec POWERCHINA    Henri Teissier était profondément attaché à l'Algérie et avait une grande estime pour son peuple    Le gouvernement sahraoui réagit aux déclarations "contradictoires" d'El Othmani    Le président Tebboune de retour au pays prochainement    Opep+ : poursuite des consultations pour un consensus adapté au marché pétrolier    TIZI-OUZOU : L'ENIEM annonce un arrêt technique de l'activité    HACIANE (MOSTAGANEM) : Le wali inspecte la zone industrielle de Bordjia    JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA : Benbouzid affirme la volonté de l'Algérie d'éradiquer l'épidémie    PROGRAMME ‘'LPA'' 2018-2019 A MOSTAGANEM : Le wali préside une réunion de coordination    28 INTERVENTIONS ENREGISTREES : Alerte à l'asphyxie au gaz à Mostaganem    PROCES DE KARIM TABOU : Le verdict sera rendu le 7 décembre    CONSEIL NATIONAL DES DROITS DE L'HOMME (CNDH) : Lazhari critique la résolution du parlement européen    Covid-19 : une prime pour indemniser le personnel du secteur de l'éducation touché    La FAF et Belmadi réagissent avec fermeté aux propos racistes contre Bentaleb    L'Université Oran 2 au temps de la Covid-19 : cap sur le mode d'enseignement à distance    La vente des billets à partir de demain    Flambée des prix de l'aliment de bétail    Karouf repart !    L'Algérie débutera face à la Tunisie le 15 décembre    Le CRB assure l'essentiel    Le casse-tête de l'association des supporters    Mahdi Khelfouni n'est plus    Le fisc peine à taxer les fortunes    Cinq ans de prison pour Sellal et Ouyahia    Le procès en appel de "Mme Maya" reporté au 7 décembre    En Afrique, le paludisme tue bien plus que la Covid-19    Joe Biden invité à un sommet de l'Otan après sa prise de fonction    Le cerveau de l'attaque de Ghazni tué par l'armée    «Les premières opérations de vaccination pourraient débuter en janvier»    "Ce conflit résulte d'un dérèglement des rapports politiques entre l'état fédéral et les régions"    Pas de reprise du trafic le 15 décembre    Le documentaire Objectif Hirak primé en Inde    À Kinshasa, le combat des amoureux du livre et de la lecture    Lancement du mois virtuel des arts plastiques    Causes et conséquences des luttes historiques depuis l'indépendance    Une écriture antillaise    Fermé pendant 15 jours : Le marché d'El Hamiz à nouveau ouvert    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au nord-est du Nigéria    Les Gilets Jaunes, le Hirak et l'enjeu de la démocratie    DROITURE ET BONNE FOI    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La riposte sanglante et disproportionnée d'Israël
Quatre morts et plus d'un millier de palestiniens blessés
Publié dans Liberté le 10 - 12 - 2017

Ignorant les condamnations de la communauté internationale, l'armée israélienne a encore une fois fait preuve de violence dans sa répression des manifestants palestiniens contre la décision de Donald Trump reconnaissant El-Qods capitale de l'Etat hébreu.
Aux deux Palestiniens tués vendredi dans des affrontements avec les soldats israéliens lors de la "Journée de la colère" dans les territoires palestiniens contre la décision des Etats-Unis de reconnaître El-Qods comme capitale d'Israël, deux autres Palestiniens ont été tués hier à l'aube lors d'un raid aérien israélien contre une cible du Hamas, dans le centre de la bande de Ghaza. C'est dire que la riposte militaire israélienne est disproportionnée, comme l'indiquent les chiffres communiqués vendredi soir par le ministère palestinien de la Santé.
Le bilan rapporté par l'agence de presse palestinienne Wafa indique que les forces israéliennes ont tué deux Palestiniens et en ont blessé 1114 dans les deux premiers jours de manifestation, soit jeudi et vendredi.
Dans son communiqué de presse, la même source a précisé que 954 blessures ont été traitées sur le terrain et 160 blessés ont été transportés dans les hôpitaux de la Cisjordanie, de la bande de Ghaza et d'El-Qods. Le ministère palestinien a souligné également que 935 individus ont été blessés en Cisjordanie et 179, dont cinq blessés graves, dans la bande de Ghaza. Ces chiffres démontrent, on ne peut mieux, le degré de violence auquel ont recours les policiers et les soldats israéliens pour réprimer les manifestants. Contrairement à ce qu'ils affirment quant à l'utilisation de balles en caoutchouc, ce sont des balles réelles qui sont utilisées, comme l'indique la nature de la mort des quatre martyrs dans la bande de Ghaza. Cette enclave a été la cible, hier matin, des avions militaires israéliens qui y ont effectué une série de raids aériens. Ils ont ciblé Khan Younès et Jabaliya, à l'ouest de la bande. L'agence Wafa nous apprend aussi que des dizaines d'élèves ont été sujets d'asphyxie, quand les forces israéliennes ont réprimé leur marche pour protester contre la décision du président américain de reconnaître El-Qods comme capitale d'Israël.
En effet, le recours par les soldats israéliens aux balles réelles, aux grenades de gaz lacrymogène et aux bombes sonores contre les écoliers a provoqué plusieurs cas d'asphyxie. Ceci étant, outre les manifestations et les affrontements, plusieurs roquettes ont été tirées depuis jeudi à partir de la bande de Ghaza, limitrophe du sud d'Israël, contre le territoire israélien sans faire de victimes. Certaines ont été interceptées, d'autres sont tombées dans l'enclave palestinienne, et une a visé la ville israélienne de Sdérot. En représailles, l'aviation et l'artillerie israéliennes ont visé des cibles militaires dans la bande de Ghaza contrôlée par le mouvement islamiste Hamas. Une force spéciale israélienne a envahi hier l'hôpital de l'Association arabe pour la réhabilitation à Beit Jala, au nord de la ville de Bethléem, pour rechercher des blessés des affrontements dans cette ville, a indiqué une source sécuritaire palestinienne.
Merzak T./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.