Justice : Mandat de dépôt contre Saïd Bey et mandat d'arrêt contre Habib Chentouf    Le bal des hypocrites    La rue applaudit les décisions    Un député FLN démissionne pour rejoindre le Hirak    Création d'une instance indépendante chargée d'organiser les élections : Début de la rencontre de concertation sur les mécanismes    Corruption : Report pour la semaine prochaine de l'affaire du sénateur Boudjouher Malik    Argent détourné en Algérie : M. Djillali Hadjadj chiffre à près de 60 milliards de dollars les sommes détournées    Le baril "accompagne" le Hirak    Huawei innove dans la gestion des flux de passagers    Le fromage Bouhezza en fête    Hi-Tech : Samsung pourrait devenir fournisseur d'Orange en 5G    Coopération bilatérale : La Russie et la France s'allient pour créer un réseau de maisons de retraite    Sri Lanka : Des attentats font plus de 160 morts le jour de Pâques    La contestation suspend les discussions avec l'armée    Libye: Tripoli toujours sous la menace armée, avancée des troupes du GNA    Washington met fin aux exemptions    Le guide suprême nomme un nouveau chef des Gardiens de la Révolution    Analyse : Baisse de l'aide militaire US au Cameroun, une brèche pour la Russie ?    Hazard au Madrid, c'est déjà fait!    Le Barça vole au secours de Coutinho    Yacine Chalel à la 5e place    Sport : Quand le vent du "Hirak" souffle sur le sport algérien    Championnats d'Afrique U18 et U20 : 13 médailles dont cinq en or pour l'Algérie    Des débuts prometteurs    Istimara et recours, quelle issue?    Plus de peur que de mal    Tizi-Ouzou : Réhabilitation de la station climatique de Tala Guilef    La saison 8 de Games of Thrones censurée en Chine    Un documentaire sur le royaume de Numidie en réalisation    Bouchetta Soulimane expose "El Djazair"    Les frères Kouninef arrêtés    L'Algérie a atteint 1,5 % en 2018    Bensalah maintient le cap    L'horreur à Alger !    Retrait du permis de conduire : détails de la nouvelle procédure    Qui succédera à Ould Abbès    Victoire à la présidentielle du comédien Volodymyr Zelenskiy    La nouvelle Cupra Formentor sera produite dans l'usine Seat à Martorell    La semaine de la langue espagnole    Championnat d'Allemagne.. Belfodil 6e meilleur buteur    Effondrement d'un immeuble à la Casbah.. Quatre morts et des blessés    Course au titre.. L'USMA toujours maitre de son destin mais…    Cinéma à Alger.. L'Onci récupère trois salles    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 196 interventions en 72 heures !    Treize médailles dont cinq en or pour l'Algérie    Célébration du Mois du patrimoine à Médéa    Evocation du séjour à Oran de Cervantès    Spécialiste de l'Algérie : L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer, tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Noureddine Saoudi et Nouri Koufi rendent hommage à cheikh Abdelkrim Dali
Dans le cadre de la commémoration du 40e anniversaire de sa disparition
Publié dans Liberté le 24 - 02 - 2018

Les chanteurs Noureddine Saoudi et Nouri Koufi ont animé mercredi soir à Alger un concert de chants andalous dédié à la mémoire du cheikh Abdelkrim Dali, un des maîtres de la musique andalouse, devant un public nombreux et recueilli. Durant près de trois heures, les spectateurs de l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh ont pu apprécier la richesse et la diversité des répertoires proposés lors de cette soirée commémorative du 40e anniversaire de la disparition de cheikh Abdelkrim Dali (1914-1978). Noureddine Saoudi au oud, prenant congé de son titre de directeur de l'Opéra d'Alger le temps d'une prestation, a ouvert la soirée, interprétant avec une voix étoffée, empreinte d'un remarquable vibrato, une nouba sanaâ dans le mode "ghrib", suivie de "Abdelkrim houwa fali", une composition en hommage à cheikh Abdelkrim Dali qu'il a écrite et composée dans le mode sika et sur le balancement de la cadence rumba, enchantant le public qui a eu du répondant. Après une longue absence, Nouri Koufi, en tenue traditionnelle, a quant à lui déroulé une quinzaine de "hwaza", "aâroubiate" et de "m'dihs" dans le genre "gharnati", dont les célèbres "Lala Malika", "Ana el kawi", "Aaâdrouni yahli", "Sidi Boumediène", "Hawlouni Ah ya Rabbi" et "Brahim El Khalil", fameuse pièce de Abdelkrim Dali. Entre les deux artistes, sur les traces de leurs aînés, les jeunes Saïd Dias Katbabi au violon et Réda Berranen au oud, respectivement, premier et deuxième prix "Abdelkrim-Dali", dans sa première édition de 2016, ainsi que la chanteuse Dalila Mekadder Belkhouche se sont succédé pour interpréter un inqileb chacun, dans les modes zidane, sika et raml el-maya. Sous la houlette de Naguib Kateb, une quarantaine d'instrumentistes, issus des orchestres en fusion de la Fondation Abdelkrim-Dali et l'association Cordoba d'Alger, a soutenu le lyrisme des interprètes dans une ambiance des grands soirs, au plaisir d'un public qui a savouré chaque moment du spectacle dans la délectation. Des images retraçant le parcours artistique de cheikh Abdelkrim Dali et celui de la fondation éponyme, présidée par Wahiba Dali, ont été projetées pendant le concert, auréolé de danses andalouses, rendues dans la grâce du geste et la finesse du mouvement par les danseurs de la compagnie Profil, dirigée par Fouzia Maamri. Dans leurs accoutrements traditionnels, pendant que les instrumentistes exécutaient touchiet ghrib, les neuf ballerines de la compagnie, occupant la fosse d'orchestre ouverte au-devant de la scène, se sont fait remonter, opérant une apparition spectaculaire, que le public a bien appréciée, applaudissant longtemps cette belle mise en scène. En présence du ministre de la Culture Azzeddine Mihoubi, le concert a pris fin dans des atmosphères festives, avec une chorégraphie qui a restitué le cérémonial du mariage à Tlemcen dans ses rites et ses coutumes, où la mariée apparaît dans sa "chedda" (tenue traditionnelle), avant de l'abriter sous le drap protecteur de son conjoint. Des trophées de la fondation Abdelkrim-Dali et des diplômes honorifiques ont été remis aux participants par des personnalités artistiques influentes de la musique andalouse, également présentes à cette soirée. Sous l'égide du ministère de la Culture, la soirée commémorative du 40e anniversaire de la disparition de Abdelkrim Dali, chantre de la chanson hawzi, a été organisée par la fondation portant son nom, en collaboration avec l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh.
APS

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.