Renault Algérie lance un plan de départ volontaire    BEM/ BAC: respecter les mesures préventives durant les cours de révision pour les candidats    MDN : Rencontre prochaine avec les représentants des retraités de l'ANP    ACCORD ENTRE LES EMIRATS ET L'ENTITE SIONISTE : Des partis politiques algériens dénoncent    FACTURES IMPAYEES DEPUIS LE DEBUT DE 2020 : Sonelgaz révèle un montant 7000 milliards de centimes    PLAGES AUTORISEES A LA BAIGNADE : Près de 100 policiers mobilisés à Alger    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : La reprise universitaire est prévue pour le 23 août    SIDI BEL ABBES : Six arrestations et saisie de 3kg de kif traité    Accidents de la circulation et noyades: 15 décès en 48 heures    Trump croit à la théorie sur l'inéligibilité supposée de Kamala Harris    Crash d'un avion dans le Sud-Kivu    La réponse de l'UGTA au député    Presse vs pouvoir : une suspicion réciproque    Les ambitions de l'Eniem    Installation du président et du procureur général de la cour    Pékin accuse les USA de «diaboliser» ses instituts Confucius    Coup d'envoi du projet de la station d'épuration de Yellel    Si ! Si ! Les loups peuvent se dévorer entre eux !    Un nouvel ouvrage met à nu les pratiques sournoises du Maroc en Amérique latine contre la RASD    Sans touristes étrangers, la fréquentation de Versailles «s'écroule»    La direction du RCD chez Tabbou    Un Etat à décongestionner    L'Union européenne se dit "préoccupée"    14 morts et 5 blessés dans une attaque dans le Centre    100 ans de la Bataille de Varsovie    L'indépendance de l'enquête remise en cause    Arrestation d'un promoteur immobilier à Oran    Un réseau de harraga démantelé à Chlef    Benkhelifa et Bouchina très sollicités    Le recrutement de Guendouz "en bonne voie"    Amrane, nouvelle recrue    Une Algérienne met dehors ses parents au Canada    Le baiser de Mahrez et le séisme de Mila et de Tipasa    Attia en pole position    FC Nantes : Abeid testé positif au coronavirus    Attar l'estime nécessaire pour combler les besoins intérieurs : Le débat sur l'exploitation du gaz de schiste relancé    Tlemcen : Coupures répétées de courant    Rififi chez le Doyen    La casbah au-delà du Mythe, la vie : Dar Soltane en travaux, suivez le guide    Mustapha Hadni. petit-neveu de Lechani Mohand Saïd : «Lechani était de tous les combats d'émancipation des Algériens»    Signaux d'alarme    Être «Président» !    UNE DIVISION CERTIFIEE    80 logements LPA de Bir El-Djir: Le bout du tunnel !    Football amateur: Quelle issue pour les groupes DNA ?    CA Bordj Bou-Arréridj: Les supporters montent au créneau    Tiaret: Les nouveaux président de cour et procureur général installés    El-Bayadh: Le doyen des facteurs n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Béjaïa au régime sec
LA CRISE De l'EAU POTABLE PERSISTE
Publié dans Liberté le 10 - 04 - 2018

Au moment où le barrage de Tichy Haf (Bouhamza) atteint un taux de remplissage record de 85%, les habitants de Béjaïa souffrent cruellement du manque d'eau potable.
En effet, en dépit des promesses des responsables de l'unité de Béjaïa de l'Algérienne des eaux (ADE) de remédier à cette situation, la crise de l'eau persiste toujours au niveau du chef-lieu de wilaya qui compte près de 200 000 âmes.
Face à la colère des Béjaouis qui ne cessent d'interpeller les pouvoirs publics sur cette pénurie, la direction de l'ADE de Béjaïa a finalement daigné réagir, en rendant public un communiqué, le 27 mars dernier, dans lequel elle informe ses abonnés de la ville des Hammadites qu'une perturbation dans la distribution d'eau potable est intervenue en raison de la rupture de la conduite de diamètre 700 mm causée par la crue de l'oued Aguerioune, lors des dernières intempéries. Les responsables de l'ADE de Béjaïa ont tenu à rassurer, à travers le même communiqué, que "la distribution d'eau potable se fera 1 jour sur 2, et ce, jusqu'à l'achèvement des travaux de réparation".
Une douzaine de jours plus tard, soit le 8 avril dernier, la direction de l'ADE diffuse un autre communiqué informant ses abonnés alimentés à partir de la "source Bleue" (Laïnsar Azegza) que "les travaux de réparation de la conduite de diamètre 700 mm viennent d'être entamés".
Selon les termes du même document, les réparations importantes engagées nécessitent une dizaine de jours afin d'achever les travaux au niveau de l'oued Aguerioune. "Ainsi, la date prévisionnelle de la reprise d'une distribution régulière d'eau potable pourra intervenir à compter du 19 avril prochain", précise-t-on encore dans le dernier communiqué.
Cette situation de crise profite aux revendeurs du liquide précieux. En effet, le nombre de camions-citernes qui sillonnent les différents quartiers de la ville de Béjaïa ne cesse d'augmenter ces derniers jours. Ces marchands d'eau potable, qui s'approvisionnent depuis la source naturelle de Toudja, cèdent un bidon d'eau de 20 litres à 50 DA. Le comble est que cette activité commerciale, devenue très en vogue à Béjaïa, échappe à tout contrôle de l'Etat.
Outre la tarification pratiquée, personne ne se soucie de la qualité de l'eau vendue. Si certains revendeurs écoulent leurs citernes d'eau dans les quartiers populaires, d'autres préfèrent alimenter les commerces, notamment les cafétérias, les restaurants, les boulangeries, les crémeries...
"Je me réveille à 4h du matin et je vais jusqu'à Toudja pour remplir mes réserves d'eau, avant de revenir à Béjaïa-Ville pour sillonner certains quartiers dont les habitants souffrent d'un manque criant en eau potable", nous confie Djamel S., un jeune béjaoui, qui a investi dans ce créneau après avoir acquis un camion-citerne dans le cadre du dispositif de l'Ansej.
Kamal Ouhnia


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.