El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Medouar fait marche arrière
Bras de fer EPTV-LFP–Présidents de club
Publié dans Liberté le 03 - 02 - 2019


Après avoir dans un premier temps appuyé la revendication des présidents de club d'organiser une journée de championnat sans télévision pour protester contre le non-payement des 3e et 4e tranches des droits de retransmission par l'EPTV, le président de la LFP, Abdelkrim Medouar a fait marche arrière. "Nous n'avons jamais douté de la bonne foi de l'EPTV quant à sa volonté d'honorer ses engagements financiers. Nous savons toute l'importance que revêt cette entreprise nationale et le rôle qu'elle joue dans le développement du football. Mais il ne faut pas oublier que je subis une pression terrible de la part des présidents des clubs. Nous allons renouer le dialogue avec l'EPTV afin de parvenir à une solution qui arrange tout le monde", dira Medouar à la Radio nationale. Et d'ajouter : "Il faut savoir que concernant les critiques émises dans le communiqué de l'EPTV, la Ligue n'est pas responsable de la violence dans les stades, ce qui engendre les huis clos. De même qu'à ma connaissance, il existe des instances habilitées à contrôler le piratage des images exclusives", faisant allusion à l'Autorité de régulation de l'audiovisuel. Jeudi, lors de la réunion du bureau fédéral, Medouar avait été fortement critiqué par le président de la FAF. Kheïreddine Zetchi est allé jusqu'à lui reprocher le fait d'avoir abordé un sujet qui ne le concerne, puisque le contrat avec l'EPTV a été signé par la FAF et non pas la LFP. En revanche, Medouar a confirmé que la chaîne Dzair TV qui n'a pas honoré ses engagements financiers évalués à plus de 12 milliards de centimes est toujours interdite de retransmission des matches de Ligue 2. Il n'a cependant pas précisé si la LFP allait saisir la justice pour recouvrer ses droits, conformément à la législation en vigueur. Pour rappel, l'Etablissement public de télévision (EPTV) n'a pas tardé à réagir à la menace des clubs de boycotter les caméras lors de la prochaine journée du championnat des Ligues 1 et 2, en raison du retard dans le payement des droits de retransmission des rencontres. "L'EPTV a toujours honoré ses engagements financiers, malgré une défaillance dramatique en matière de protection de ses droits. En dépit d'une conjoncture difficile, les engagements financiers de l'EPTV ont toujours été honorés, malgré une défaillance dramatique en matière de protection de ses droits par le piratage systématique de certains éditeurs de service de télévision ainsi qu'à l'intérieur des enceintes de compétition", a martelé l'EPTV dans un communiqué. Cette réaction faisait suite également à la déclaration du président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, qui a indiqué que "l'EPTV n'a jusqu'à présent pas renouvelé son contrat qui a expiré le 31 juillet 2018 et n'a pas encore honoré les 3e et 4e tranches de la convention précédente. La violation flagrante des termes du contrat liant les deux partenaires autoriserait l'EPTV à ne pas payer. La programmation anarchique et hasardeuse de la compétition a provoqué un impact financier négatif important, dont l'évaluation précise sera portée à la connaissance de la LFP." La Télévision publique a fustigé également "le nombre sans cesse croissant de matches à huis clos qui pénalisent le téléspectateur, encore une fois privé d'une compétition dont l'objectif est d'apporter du spectacle et de la convivialité. Compte tenu de ce qui précède et du nouveau paysage audiovisuel caractérisé par l'apparition de nouveaux acteurs, l'EPTV invite la LFP à lancer un appel à candidatures pour l'attribution des droits de retransmission en toute équité", conclut le communiqué de l'EPTV.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.