L'empire Haddad s'écroule    Le procès de Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Karim Tabbou sera-t-il libéré ?    Sonatrach sort ses griffes    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Clubs et LFP mis devant le fait accompli !    «Les quinze prochains jours seront cruciaux»    Les hôtels et les cités U à la rescousse    Installation des colonnes mobiles pour la lutte contre les feux de forêt    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    Ali Laskri se rallie à l'option du congrès extraordinaire    3 ans de prison ferme requis    12 terroristes éliminés et 05 autres arrêtés durant le premier semestre 2020    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    Communiqué de l'AJSA    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    On vous le dit    Du sens du patriotisme en Algérie    Covid19: possible recours aux infrastructures hôtelières pour couvrir le déficit enregistré par certains établissements hospitaliers    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    L'hommage de son ancien élève Noureddine Melikchi, expert à la NASA    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Nouveau pôle urbain d'Oued Tlélat: Des dispositions pour livrer 8.000 logements LPL    Chlef: Des souscripteurs AADL en colère    La mère des batailles    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    Youcef Benmicia, nouveau président    La FAF s'est fixé une date butoir    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Vu à Tizi Ouzou    Le pétrole progresse,    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Les retombées de la crise sanitaire en débat    Répression contre l'opposition à Hong Kong    Un mort et des blessés dans les manifestations de mardi    L'épreuve    L'infrangible lien...    Plus de 200 corps exhumés en trois semaines en Libye    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    CAN-2021 : La compétition décalée à 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tournage d'un docu sur la culture et le patrimoine du vieux ksar
Le premier tour de manivelle a été donné à Ouargla
Publié dans Liberté le 29 - 04 - 2019

Le premier tour de manivelle d'un film documentaire sur la culture et le patrimoine du vieux ksar d'Ouargla vient d'être lancé, à l'initiative de nombreuses associations concernées par le patrimoine et la préservation du legs ancestral populaire de la région, a-t-on appris samedi dernier des organisateurs de cette œuvre artistique. Première expérience du genre en matière de production de documentaires traitant des pans du patrimoine matériel et immatériel, ce court métrage intitulé Arak d Arak (ton fils est ton fils), en variante amazighe ouarglie, tend à mettre en valeur les us et traditions de la population de ce site séculaire, un des plus beaux vieux ksour érigés avant 600 ans, et de certains pans socioculturels menacés de disparition, a expliqué le président de l'association Culture et Réforme du vieux ksar. La vie quotidienne de la population du vieux ksar, les activités socioculturelles et sportives, les fêtes nuptiales, la solidarité et l'entraide, le système collégial dans le traitement et le dénouement des conflits sociaux feront également objet de cette production, a fait savoir Hocine Boughaba. Retenu au titre de la célébration du mois du patrimoine (18 avril - 18 mai), ce film vise également à mettre au jour le legs séculaire pour éveiller la conscience des jeunes générations sur la nécessaire sauvegarde et préservation de leur héritage. La première prise des scènes a été effectuée à l'intérieur du vieux site, précisément la zaouïa de Abdelkader Djilani, quartier Béni Brahim. Le vieux ksar d'Ouargla, classé patrimoine national et un des sites ayant jalonné l'histoire de la région, fait partie d'une chaîne de ksour disséminés à travers le grand sud du pays, à l'instar de ceux de Tamentit dans le Touat (Adrar) et Beni Abbès (Béchar), ayant préservé leurs cachets architecturaux authentiques en dépit de multiples aléas et facteurs de dégradation.
APS

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.