Dialogue national: la balle est dans le camp du pouvoir    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    APC de Bousfer: Le vice-président et deux élus entendus par la gendarmerie    Tlemcen: Le LGV se rapproche de Maghnia à petite vitesse    Aéroport «Mohamed Boudiaf»: Atterrissage d'urgence d'un ATR d'Air Algérie    Football à l'Ouest: L'ASMO, l'USMBA, le RCR et le MCS dans la tourmente    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Villes nouvelles et pôles urbains: Le gouvernement dans l'urgence    Méditation sur un nuage    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Compétitions africaines interclubs 2019-2020 : Les clubs algériens fixés sur leurs adversaires    Mercato : Petit tacle de Rummenigge à Gardiola pour Sané    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Etablissements publics de santé: Vers "l'obligation" de l'activité de jumelage    Nouveaux bacheliers : Début des préinscriptions et inscriptions    Jeune sahraouie tuée: Plusieurs ONG condamnent la répression marocaine brutale dans les territoires sahraouis occupées    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    Air Algérie a rapatrié tous les supporters    Une "réponse forte à la bande"    Nouveau mandat de dépôt contre Amar Ghoul    Zidane félicite l'Algérie après son sacre africain    Saisie de plus de 4,6 quintaux de drogue    L'anglais évince le français    Le sélectionneur annonce sa démission    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    GAID SALAH : ‘'Le peuple a envoyé une réponse forte à la bande''    L'Union arabe félicite l'Algérie    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    ACTUCULT    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    La FAF empoche un chèque de 4,5 millions de dollars    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Pour la libération immédiate d'Issad Rebrab"
Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté jeudi à Béjaïa
Publié dans Liberté le 04 - 05 - 2019

"Alors que des pays étrangers lui déroulent le tapis rouge pour le convaincre d'investir chez eux, Issad Rebrab est victime d'une caste de prédateurs dans son propre pays", a déploré un des organisateurs de la marche.
La marche populaire organisée, jeudi dernier, à Béjaïa, par la Coordination des comités de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques, en soutien à Issad Rebrab, injustement incarcéré depuis le 22 avril dernier, a drainé plusieurs dizaines de milliers de personnes. Outre les travailleurs de Cevital, issus des différentes filiales du groupe, des personnalités politiques, des parlementaires et des élus locaux, des militants des droits de l'Homme, des acteurs de la société civile, des étudiants, des femmes et autres citoyens lambda ont pris part à cette manifestation.
Il était 10h30, lorsqu'une foule compacte, rassemblée devant le siège du complexe Cevital, dans l'arrière-port de Béjaïa, commence à se scinder en carrés pour entamer une marche, longue de quatre kilomètres environ. Brandie par le premier carré, une banderole géante portant la photo du président de Cevital annonce la couleur : "Libérez Dda Issad Rebrab, injustement incarcéré." Au premier rang de la procession, il y avait le président de la JSK, Chérif Mellal, le porte-parole de la Coordination des comités de soutien aux travailleurs de Cevital, Mourad Bouzidi, le député démissionnaire Khaled Tazaghart, l'ancien député du FFS et figure emblématique du Mouvement culturel berbère (MCB), Djamel Zenati, ainsi que les deux parlementaires du RCD, Atmane Mazouz et Nora Ouali. À côté de l'emblème national et du drapeau de l'amazighité, le portrait du patron de Cevital flottait sur tout l'itinéraire de la marche. "Libérez Rebrab, arrêtez Saïd (Bouteflika)", "Rebrab innocent, Saïd plein de sang !", "Assa, azekka, Cevital, yella yella" ont été les principaux slogans scandés par les manifestants. Arrivée devant le siège du Palais de justice, à la cité Tobbal, la procession humaine marquera une halte. Sur un camion équipé d'un matériel de sonorisation, Mourad Bouzidi lance à tue-tête : "La date du 22 avril 2019 restera une journée sombre dans l'histoire de l'Algérie. C'est la date à laquelle on a osé jeter en prison Issad Rebrab, un homme innocent qui a permis à l'Algérie de passer de pays importateur à pays exportateur. On a tout fait pour casser ce capitaine d'industrie qui veut faire sortir notre pays de sa dépendance des hydrocarbures, à travers son projet d'usine d'eau ultra-pure, unique au monde. Alors que des pays étrangers lui déroulent le tapis rouge pour le convaincre d'investir chez eux, Issad Rebrab est victime d'une caste de prédateurs dans son propre pays !" Et la foule chauffée à blanc se met à scander de nouveau : "Libérez Rebrab, jugez Saïd !" Quelques minutes plus tard, la marche se dirige vers le siège de la wilaya, en passant par le quartier de Naceria et la cité CNS. Vers 12h30, les marcheurs arrivent au bout de leur parcours. Ils se rassemblent devant le portail du siège de la wilaya bordant la rue de la Liberté. Mourad Bouzidi remonte sur la benne du camion pour, encore, s'adresser à la foule. Après avoir remercié tous ceux qui ont répondu à l'appel à la mobilisation du jour, l'orateur rappellera que "l'incarcération d'Issad Rebrab vise à diviser le peuple algérien et à briser sa révolution pacifique". Avant de céder la parole aux autres intervenants, M. Bouzidi a fait le serment que "tant que Dda Issad Rebrab est en prison, nous n'allons pas nous taire. La mobilisation citoyenne se poursuivra jusqu'à sa libération".
KAMAL OUHNIA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.