Huis clos à l'entraînement d'hier : les vraies raisons    Les mises en garde de Gaïd Salah    De nouveaux noms transmis à la Cour suprême    Louisa Hanoune reste en prison    Des opposants accusent Sidi Saïd de vouloir renouveler son mandat    Les solutions en dehors de la justice    Amar Ghoul rattrapé par "son" autoroute    La rapporteuse de l'ONU demande une enquête sur "MBS"    La Russie et la Chine opposées à l'initiative américaine    L'Egypte accuse l'ONU de vouloir politiser le décès    Proposition de sortie de crise    Un mois pour reconquérir les Pyramides !    Que le spectacle commence !    Des arbitres européens pour superviser la VAR    Des finales explosives et des hommages    Le procès de Kamel Chikhi reporté au 3 juillet    Deux cas de triche    Un mort et trois blessés dans un accident de la route    Un étudiant palestinien poignardé par son compatriote    Les salariés dans le désarroi    Un secteur en quête de professionnalisation    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri convoqués par la justice    ACTUCULT    Le single de son album posthume depuis hier sur Youtube : Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Exposition de Nawel Harkat à Constantine    Quand les oligarques et leurs mentors auront rejoint la prison d'el harrach, que restera-t-il à entreprendre en toute urgence !    Un préjudice pour les communes et un danger pour les automobilistes: Vol des couvercles d'égouts sur la voie express    St Germain (Aïn El Turck): Des habitants dénoncent la cruelle déchéance de l'Esplanade du 5 juillet    El Kerma: Un réseau spécialisé dans le vol des pièces détachées démantelé    L'Autre football    Groupe A : Egypte-Zimbabwe, vendredi à 21h00: Les Pharaons pour confirmer leur statut    MC Oran: Chérif El-Ouazzani grince déjà des dents    La Cour suprême ordonne le réexamen de l'affaire de l'autoroute Est-Ouest    Transport aérien: Le SNTMA parle de «climat de tension et d'injustice»    Une bien triste leçon égyptienne    De l'éthique du personnel politique    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    L'Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l'attaque des deux pétroliers en mer d'Oman?    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FCE au bord de l'implosion
Démission du président par intérim de l'organisation
Publié dans Liberté le 23 - 05 - 2019

L'un des candidats à la succession d'Ali Haddad à la tête du syndicat des patrons, M. Khelifati, s'est retiré de la course.
Rien ne va plus au Forum des chefs d'entreprise. Le président par intérim de l'organisation patronale a décidé, mardi soir, de jeter l'éponge. Dans sa lettre de démission, adressée aux membres, Moncef Othmani rappelle que suite à la démission de l'ancien président, Ali Haddad, il a été sollicité par de nombreux membres afin d'assurer la présidence par intérim du Forum des chefs d'entreprise (FCE). "En ma qualité de membre fondateur et soucieux d'assurer la continuité des activités du FCE, j'ai accepté cette mission, tout particulièrement en cette période de crise, et ce, à l'issue d'un vote unanime du conseil exécutif", a-t-il précisé.
Dès son installation, il s'est attelé à l'organisation de l'élection du futur président conformément aux statuts et au règlement intérieur de l'association. "À ma prise de fonction, et contre toute attente, j'ai fait l'objet d'une campagne diffamatoire d'une rare violence par certains vice-présidents aux objectifs inavoués visant à maintenir la mainmise sur le FCE comme par le passé", révèle M. Othmani. En dépit de ce climat délétère, le P-DG de Fruital Algérie et de Daba Algérie a tenu à poursuivre sa mission de préparation de l'organisation des élections fixées pour le 24 juin 2019 dans "le strict respect des règles régissant" l'organisation patronale en la matière. "Aussi, mon engagement total à mener à bon terme ces élections dans les meilleures conditions n'a malheureusement pas été possible du fait du comportement agressif et irresponsable de certains vice-présidents, amenant l'un d'entre eux à porter atteinte à ma dignité en proférant à mon endroit des insultes et me menaçant physiquement. Tout cela en présence de témoins membres du Forum", regrette M. Othmani.
Le désormais ancien président par intérim du FCE signale qu'il a été destinataire d'une correspondance de l'un des candidats, en l'occurrence Samy Agli, l'accusant de partialité dans le cadre du vote des délégations. "Cette allégation infondée, que je ne saurais accepter, intervient à la suite du rejet par mes soins de certains dossiers de vote des délégations non conformes à la procédure arrêtée à cet effet et portée à la connaissance de l'ensemble des structures du FCE", précise le président par intérim démissionnaire du FCE. "Cette même correspondance, comble d'ironie, a été reprise textuellement par d'autres délégations", a-t-il ajouté. "En aucun cas je ne saurais cautionner l'organisation d'élections irrégulières déjà annoncées par certaines parties malintentionnées", affirme-t-il. "Après mûre réflexion et conformément à mes principes, valeurs et éducation, je n'ai d'autre choix que de vous présenter ma démission de ma fonction de président par intérim du FCE à compter de ce jour, 21 mai 2019", écrit-il dans la lettre. Quelques heures seulement après la démission de M. Othmani, l'un des candidats en lice à la présidence du FCE, en l'occurrence Hassen Khelifati, P-DG d'Alliance Assurances, a annoncé le retrait de sa candidature. "Après le départ du président par intérim, garant du processus électoral, nous ne sommes plus en confiance pour continuer le processus", nous a déclaré M. Khelifati. Ce dernier a décidé de quitter le Forum pour fonder, avec d'autres chefs d'entreprise, un autre espace de concertation. "Nous allons proposer, d'ici à la rentrée, une autre alternative aux chefs d'entreprise", a indiqué M. Khelifati.
Théoriquement, le Forum regroupe 4 000 chefs d'entreprise représentant plus de 7 000 entreprises à mai 2018. Mais, selon certaines sources du FCE, depuis deux ans, seuls 190 membres sont à jour de leurs cotisations. Sur ces 190 membres, 160 sont issus de Jil'FCE. Il faut savoir que le montant de la cotisation du membre de Jil'FCE est de 20 000 DA par année contre 200 000 DA dans le cadre général.
Les mêmes sources relèvent la démobilisation des membres du FCE qui a commencé depuis le scandale du Forum africain et qui s'est accentuée avec le changement du statut de l'organisation patronale. Plusieurs membres du FCE se sont retrouvés exclus du droit de vote. Plus récemment, des membres fondateurs ont démissionné du FCE.

Meziane Rabhi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.