Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Les travailleurs du groupe de médias « Temps nouveau » d'Ali Haddad protestent devant la maison de la presse Tahar Djaout    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    L'UGTA n'a pas obtenu d'autorisation    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    Les Harambee Stars depuis hier au Caire    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi revient chez les Crabes    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    "La transition politique est une nécessité"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Début des inscriptions le 20 juillet    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La police diffuse de nouvelles photos du suspect
Explosion d'un colis piégé en France
Publié dans Liberté le 26 - 05 - 2019

La police française a diffusé, hier via Twitter, de nouvelles photos du principal suspect activement recherché après l'attaque au colis piégé qui a fait 13 blessés légers vendredi à Lyon (centre-est), un trentenaire dont les motivations demeurent inconnues. Sur ces deux nouveaux clichés, on distingue un homme roulant à vélo. Selon le signalement diffusé par la police, cet homme est vêtu d'un haut vert foncé à manches retroussées et d'un bermuda clair et porte un sac à dos sombre. Hier, la police recherchait activement le suspect. Selon des sources proches du dossier, un ADN non encore identifié a été isolé sur le colis piégé.
Rien n'indique donc qu'il s'agisse de celui du suspect filmé en train de déposer ce sac devant une boulangerie. Selon ces mêmes sources, il y a de fortes suspicions pour que l'explosif soit du TATP, en faible quantité. Le TATP (tripéroxyde de triacétone) est un explosif artisanal très instable. Sur les lieux de l'explosion, ont été retrouvées au sol "des vis de 2 cm, des billes de métal, sept piles de type LR6, un circuit imprimé, un dispositif de déclenchement à distance (...) et des morceaux de plastique blancs pouvant être des résidus de l'engin explosif", a enfin révélé le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, en charge de l'enquête. La section anti-terroriste du parquet de Paris a été saisie, les faits ayant été commis "en plein jour dans un lieu particulièrement fréquenté" et en raison du "mode opératoire, l'emploi d'un engin explosif permettant d'atteindre un grand nombre de personnes", a indiqué M. Heitz. 

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.