Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Les travailleurs du groupe de médias « Temps nouveau » d'Ali Haddad protestent devant la maison de la presse Tahar Djaout    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    L'UGTA n'a pas obtenu d'autorisation    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    Les Harambee Stars depuis hier au Caire    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi revient chez les Crabes    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    "La transition politique est une nécessité"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Début des inscriptions le 20 juillet    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Téhéran dénonce la surenchère américaine
Moyen-Orient
Publié dans Liberté le 26 - 05 - 2019

Les Etats-Unis exacerbent la tension au Moyen-Orient en y renforçant leur présence militaire et en livrant des armes à leurs alliés contre l'Iran.
Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a dénoncé hier comme une "menace" pour la paix internationale l'envoi de nouveaux renforts militaires américains au Moyen-Orient, dans un contexte d'escalade entre les deux pays ennemis. "L'accroissement de la présence américaine dans notre région est très dangereux et constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales. Il faut y faire face", a déclaré le chef de la diplomatie iranienne à l'agence Irna avant son départ du Pakistan. Faisant allusion aux affirmations américaines mentionnant des "menaces iraniennes" pour expliquer les renforts, Javad Zarif a estimé que "les Américains font de telles allégations pour justifier leurs politiques hostiles et créer des tensions dans le Golfe persique". Cette réaction iranienne fait suite aux annonces du président américain Donald Trump de l'envoi de 1 500 soldats supplémentaires au Moyen-Orient de manière "préventive", après avoir multiplié ces dernières semaines les déploiements militaires, dépêchant dans le Golfe un porte-avions, des bombardiers B-52, un navire de guerre et des missiles Patriot. Ce déploiement inclut un bataillon de 600 hommes en charge de quatre batteries antimissiles Patriot qui se trouvaient déjà dans la région, mais devaient être redéployées ailleurs. "Nous allons envoyer un nombre relativement faible de troupes, pour la plupart préventives, et certaines personnes très talentueuses se rendent au Moyen-Orient en ce moment", a déclaré Donald Trump depuis la Maison-Blanche. "Ce sera environ 1 500 personnes", a-t-il précisé avant de s'envoler vers le Japon. Ceci étant, le commandement central américain (Centcom), en charge du Moyen-Orient et d'une partie de l'Asie centrale dispose de 70 000 militaires, dont 14 000 sont déployés en Afghanistan, 5 200 en Irak et moins de 2 000 en Syrie. Les effectifs supplémentaires seront dont envoyés sur les bases dont les Etats-Unis disposent au Moyen-Orient, mais pas sur les zones de conflit. De son côté, le chef du Pentagone Patrick Shanahan affirme dans un communiqué que les renforts américains sont destinés à "améliorer la protection et la sécurité des forces américaines, compte tenu de menaces persistantes de la part de l'Iran, y compris des Gardiens de la Révolution et de leurs soutiens". Il a même ajouté que "ceci est une réponse prudente à des menaces crédibles de la part de l'Iran". Dans le même ordre d'idées, l'administration Trump a également informé vendredi le Congrès de nouvelles ventes d'armes à l'Arabie Saoudite, grand ennemi régional de l'Iran, et aux Emirats arabes unis, en invoquant la "menace iranienne" pour contourner la possibilité dont disposent les parlementaires de bloquer ce type de contrats. Confirmant le recours à "une procédure d'urgence" pour débloquer 22 contrats d'armement en souffrance, le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo a indiqué que le montant total s'élevait à environ 8,1 milliards de dollars. Il dira que cela va "soutenir nos alliés, renforcer la stabilité du Moyen-Orient et aider ces nations à faire de la dissuasion et à se défendre de la République islamique d'Iran".
Merzak Tigrine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.