GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    Jijel: raccordement au réseau du gaz naturel de 395 foyers    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    Ligue 1-MCA: "nous avons porté l'affaire de Rooney devant la Justice"    LDC : Facile victoire de Chelsea face à Krasnodar    Sahara occidental: le Conseil de sécurité reporte à vendredi    Les mines capables de fournir plus de 30 matières premières fondamentales    Tebboune transféré en Allemagne pour des "examens médicaux approfondis"    Conférences autour de l'Homme et de la Culture dans la pensée de Malek Bennabi    Mawlid Ennabaoui à Tlemcen: les enfants en tenues traditionnelles en force chez les photographes    Forum de l'Algérie: les citoyens doivent lire le projet d'amendement constitutionnel et exprimer leur opinion en votant    Coronavirus : 320 nouveaux cas,191 guérisons et 10 décès    Chanegriha instruit la GN de prendre toutes les mesures pour sécuriser les centres et bureaux de vote    Lutte anti-terroriste: multiples opérations de l'ANP reflétant son haut professionnalisme    Cour d'Alger : début du procès en appel de Maheddine Tahkout    Ouverture à la circulation automobile du tronçon El-Hamdania-Médéa    Arrestation d'un terroriste à Tlemcen    Mercato estival : marché déséquilibré, les grosses écuries ne dérogent pas à la règle    Taoufik Makhloufi : "Je suis un athlète propre"    Assemblée générale ordinaire de la FAF : Les bilans adoptés    Tlemcen: mise en service du gaz de ville au village de Maaziz    Une nouveauté pour les routiers algériens    Le groupe Condor reprend les exportations    L'inflation amorce une nouvelle accélération    «Il y a alliance entre la bande en prison et les ennemis à l'étranger»    Changement dans la continuité    Toyota en leader dans l'automobile    USM El Harrach : Sept recrues en un jour    Succès annoncé pour le colosse électrique    Libye: Le Conseil de sécurité de l'ONU entérine l'accord de cessez-le-feu    La médiation demande l'accès au chef de l'opposition en Guinée    Les communaux protestent devant le siège de la Wilaya    Fondant au chocolat    Universités : Inscriptions et portes ouvertes en ligne    Lancement d'un projet de bande verte    La mercuriale en roue libre à Sétif    Quand les Etats-Unis s'en mêlent    Israël va construire de nouveaux logements à Hébron    Abou Leila et les autres    Si on cale déjà sur un dossier pareil...    Mawlid: lancement de la caravane culturelle "El Manara"    Pour une révolution d'encre !    Farid Abache revient avec un album musical poétique    Lancement des travaux de restauration du site Haouch El-Bey    Le Vote Des Expatriés En Question    La campagne référendaire s'achève aujourd'hui à minuit. Place au silence électoral    Les produits pétroliers disponibles durant les fêtes d'El Mawlid Ennabaoui et du 1er novembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





217 hospitalisations
Intoxications alimentaires à Oran
Publié dans Liberté le 30 - 07 - 2005

Deux cent dix-sept hospitalisations, dues à des intoxications alimentaires, ont été enregistrées depuis le début du mois de juin, avons-nous appris, hier, de sources proches de l'institution hospitalière. C'est ce qui ressort d'un constat élaboré par les services du CHU d'Oran. Parmi les personnes intoxiquées, les services compétents relèvent un nombre important d'enfants, premières victimes de commerçants sans scrupules. Dans ce contexte, les responsables du CHU d'Oran mettent sur le compte de plusieurs commerçants le laxisme et la supercherie commerciale dans l'utilisation abusive et incontrôlée des produits de conservation, les édulcorants, les arômes de qualité douteuse ou périmés ainsi que la mauvaise manipulation des produits sensibles (viande, poulet, crème glacée et confiserie). Selon un responsable du service anti-intoxications de l'hôpital d'Oran, les foyers d'intoxication par ingestion alimentaire ont été recensés au niveau des glaciers (46%), pizzerias et fast-foods, (27%), restaurants et gargotes (16 %) et les marchands de sandwiches ambulants (11%). Ce bilan, peu reluisant, est à mettre sur le compte de l'inexistence de lois drastiques à même d'endiguer le phénomène des intoxications alimentaires.
Une première mesure en matière de lutte contre ce fléau vient d'être prise par les autorités locales. Il s'agit de la création d'une commission mixte de la wilaya qui sera chargée de veiller au strict respect des conditions d'hygiène et dont la décision sera sans appel. “Cette commission s'attellera à débusquer les mauvais commerçants qui ne possèdent même pas de registre du commerce et qui exploitent des commerces dans des conditions hygiéniques inimaginables”, a indiqué un responsable au niveau de la Direction de la concurrence et des prix (DCP) de la wilaya d'Oran. Dans le même contexte, une autre commission, composée d'inspecteurs de la direction du commerce et d'agents de l'ordre public, a été récemment mise sur pied. Elle sera appelée à intervenir directement dans la chaîne alimentaire comprise entre la production des aliments, la préservation de la santé des personnes et des consommateurs ainsi que la protection de la santé du citoyen.
Dans ce contexte, une série de mesures ont été prises dans le cadre de la surveillance (rendue obligatoire) des produits impropres à la consommation. Par ailleurs, l'adoption de nouvelles normes, en matière de protection du consommateur, est sur le point d'être finalisée. Dans un souci de coordonner les interventions et les saisies des produits avariés par les différents services dépendant de la direction du commerce, la wilaya d'Oran envisage la création d'une cellule sanitaire pour prévenir contre les intoxications alimentaires et les empoisonnements par botulisme. Une mesure dissuasive qui incitera les utilisateurs des produits de large consommation à respecter la santé du consommateur. “Ce sont des mesures somme toute louables, mais qui restent en deçà de nos aspirations alimentaires. C'est peut-être la seule façon d'endiguer ce véritable fléau”, a indiqué un médecin pédiatre du CHU d'Oran.
B. Ghrissi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.