La charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Benflis : «Les conditions sont loin d'être idéales»    Bengrina promet d'améliorer les conditions de vie du citoyen algérien    «Il faut adopter rapidement les solutions»    Le Gouvernement décide de régulariser leur situation dès novembre    Le ministre du Commerce s'entretient avec la ministre gabonaise de la Défense    SIG (MASCARA) : 4 personnes asphyxiées au monoxyde de carbone    Obésité, diabète et maladies du cœur: des spécialistes tirent la sonnette l'alarme    CAN-2021 (Eliminatoires)/Algérie-Zambie: l'équipe nationale évoluera en blanc    Mondiaux de Para-athlétisme (Poids F32) : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Etiquetage "colonies": appliquer la décision de la CJUE aux produits sahraouis    La communauté internationale exhortée à mettre fin à l'agression israélienne    Festival de danse contemporaine: une nouvelle génération de danseurs algériens émerge    EDUCATION : Vers une grève de 3 jours renouvelable dans les primaires    DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE MOSTAGANEM : Vers l'ensemencement de 46112 hectares de céréales    UNE FOIS ELU A LA TETE DU PAYS : Tebboune promet l'égalité hommes-femmes    Zerouati participe jeudi et vendredi en Afrique du Sud à la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement    Phase de Poules de la CAF : Le Paradou AC dans un groupe difficile    LFP – Sanctions : Huis clos pour le MCO et l'USMAn    Mise à jour. MC Alger – JS Kabylie : Le Mouloudia pour prendre le large    Port de l'emblème Amazigh : Le tribunal de Bab El Oued relaxe cinq jeunes détenus    Les campus au rendez-vous    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Morales se réfugie au Mexique    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    Que reste-t-il du grand clasico ?    Amrouche convoque 25 joueurs    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Rupture et montée en gamme    Vivre avec et contre le passé    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Place aux entreprises algériennes    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Défilé VIP à la Cour suprême
Plusieurs ministres et walis auditionnés cette semaine
Publié dans Liberté le 16 - 06 - 2019

Ils faisaient et défaisaient les lois pendant de longues années dans les gouvernements successifs de Bouteflika.
Poursuivis pour des faits de corruption, trafic d'influence, abus de pouvoir et octroi d'indus avantages, plusieurs anciens ministres et walis comparaîtront cette semaine devant le juge d'instruction près la Cour suprême. Certains d'entre eux, à l'image de Chakib Khelil et d'Abdeslam Bouchouareb, tous les deux destinataires d'une convocation de la plus haute juridiction, faisaient et défaisaient les lois pendant de longues années dans les précédents gouvernements d'Abdelaziz Bouteflika.
Pour ces deux ministres, leur figuration dans les précédents Exécutifs du désormais ex-président de la République était synonyme d'un tremplin aux affaires et à la gabegie. Ces deux anciens ministres, qui ne sont pas des moindres, étaient attendus au tournant depuis quelques années déjà, alors qu'ils jouissaient d'une parfaite impunité pendant les vingt ans de règne d'Abdelaziz Bouteflika. Etant actuellement hors du territoire national, Abdeslam Bouchouareb et Chakib Khelil pourraient faire l'objet d'un mandat d'arrêt international dès cette semaine.
Les temps ont également changé pour plusieurs de leurs anciens collègues, dont Karim Djoudi et Amar Tou, respectivement ancien ministre des Finances et conseiller du président déchu, ministre des Transports, qui devraient comparaître, aujourd'hui, devant le juge d'instruction près la Cour suprême. Abdelkader Bouazghi devrait, lui aussi, comparaître dès cette semaine devant le juge d'instruction près la Cour suprême. Deux walis devraient être auditionnés également dès cette semaine par le juge d'instruction près la même juridiction. Il s'agit d'Abdelkader Zoukh, ex-wali d'Alger, et de Mohamed Djamel Khanfar, actuel wali d'El-Bayadh, tous les deux cités dans l'affaire Ali Haddad.
Ils sont poursuivis, avec les autres ministres cités ultérieurement, pour les mêmes chefs d'inculpation qui ont conduit Ahmed Ouyahia, Abdelmalek Sellal et Amara Benyounès droit à la prison d'El-Harrach. Après ouverture d'une enquête préliminaire par la brigade spécialisée de la Gendarmerie nationale, le juge d'instruction près la Cour d'Alger a auditionné les mis en cause et transféré leurs dossiers au juge d'instruction près la Cour suprême. D'autres ministres cités dans les mêmes affaires, voire dans d'autres délits, devraient faire leur entrée dans l'arène dès cette semaine.
Certains, comme Boudjemaâ Talaï et Amar Ghoul, anciens ministres respectivement des Transports et des Travaux publics, bénéficiaient jusqu'ici de l'immunité parlementaire, laquelle devrait être levée sous peu pour permettre au juge d'instruire leurs dossiers. Djamel Ould Abbes et Saïd Barkat, recyclés dans le tiers présidentiel du Conseil de la nation, ne sont plus protégés par l'immunité parlementaire, ce qui ouvre la voie à leur audition dès cette semaine par le juge d'instruction. Par ailleurs, il est attendu que le patron du groupe Sovac, mis en garde à vue depuis jeudi, soit transféré dès aujourd'hui vers le tribunal de Sidi M'hamed, où il sera entendu par le juge d'instruction près la Cour d'Alger.

Ali Titouche


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.