El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Défilé VIP à la Cour suprême
Plusieurs ministres et walis auditionnés cette semaine
Publié dans Liberté le 16 - 06 - 2019

Ils faisaient et défaisaient les lois pendant de longues années dans les gouvernements successifs de Bouteflika.
Poursuivis pour des faits de corruption, trafic d'influence, abus de pouvoir et octroi d'indus avantages, plusieurs anciens ministres et walis comparaîtront cette semaine devant le juge d'instruction près la Cour suprême. Certains d'entre eux, à l'image de Chakib Khelil et d'Abdeslam Bouchouareb, tous les deux destinataires d'une convocation de la plus haute juridiction, faisaient et défaisaient les lois pendant de longues années dans les précédents gouvernements d'Abdelaziz Bouteflika.
Pour ces deux ministres, leur figuration dans les précédents Exécutifs du désormais ex-président de la République était synonyme d'un tremplin aux affaires et à la gabegie. Ces deux anciens ministres, qui ne sont pas des moindres, étaient attendus au tournant depuis quelques années déjà, alors qu'ils jouissaient d'une parfaite impunité pendant les vingt ans de règne d'Abdelaziz Bouteflika. Etant actuellement hors du territoire national, Abdeslam Bouchouareb et Chakib Khelil pourraient faire l'objet d'un mandat d'arrêt international dès cette semaine.
Les temps ont également changé pour plusieurs de leurs anciens collègues, dont Karim Djoudi et Amar Tou, respectivement ancien ministre des Finances et conseiller du président déchu, ministre des Transports, qui devraient comparaître, aujourd'hui, devant le juge d'instruction près la Cour suprême. Abdelkader Bouazghi devrait, lui aussi, comparaître dès cette semaine devant le juge d'instruction près la Cour suprême. Deux walis devraient être auditionnés également dès cette semaine par le juge d'instruction près la même juridiction. Il s'agit d'Abdelkader Zoukh, ex-wali d'Alger, et de Mohamed Djamel Khanfar, actuel wali d'El-Bayadh, tous les deux cités dans l'affaire Ali Haddad.
Ils sont poursuivis, avec les autres ministres cités ultérieurement, pour les mêmes chefs d'inculpation qui ont conduit Ahmed Ouyahia, Abdelmalek Sellal et Amara Benyounès droit à la prison d'El-Harrach. Après ouverture d'une enquête préliminaire par la brigade spécialisée de la Gendarmerie nationale, le juge d'instruction près la Cour d'Alger a auditionné les mis en cause et transféré leurs dossiers au juge d'instruction près la Cour suprême. D'autres ministres cités dans les mêmes affaires, voire dans d'autres délits, devraient faire leur entrée dans l'arène dès cette semaine.
Certains, comme Boudjemaâ Talaï et Amar Ghoul, anciens ministres respectivement des Transports et des Travaux publics, bénéficiaient jusqu'ici de l'immunité parlementaire, laquelle devrait être levée sous peu pour permettre au juge d'instruire leurs dossiers. Djamel Ould Abbes et Saïd Barkat, recyclés dans le tiers présidentiel du Conseil de la nation, ne sont plus protégés par l'immunité parlementaire, ce qui ouvre la voie à leur audition dès cette semaine par le juge d'instruction. Par ailleurs, il est attendu que le patron du groupe Sovac, mis en garde à vue depuis jeudi, soit transféré dès aujourd'hui vers le tribunal de Sidi M'hamed, où il sera entendu par le juge d'instruction près la Cour d'Alger.

Ali Titouche


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.