Projet de Plan national de relance socio-économique: le Président Tebboune préside une réunion    Confinement partiel imposé dans 18 communes de Sétif : soulagement chez les citoyens    L'UE réaffirme sa position de non reconnaissance de la marocanité du Sahara Occidental    Mahieddine Tahkout auditionné pour son implication dans plusieurs affaires de corruption    IMPORTATION DE VEHICULES NEUFS EN ALGERIE : Le ministre de l'Industrie se prononce de nouveau    La justice libanaise este en justice le représentant de Sonatrach    MULTIPLICATION DES CAS DE CORONAVIRUS A ORAN : Les médecins tirent la sonnette d'alarme    SETIF : Retour au confinement partiel de 13h00 à 05h00    Boukadoum prend part à la 9e réunion ministérielle du FCCEA    M'sila: nécessité d'accélérer les travaux de la station déminéralisation de Hamam Dhalaa    Laghouat: équipement du laboratoire du nouveau CHU en appareil de dépistage du Covid19    475 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    JM Oran-2022: le COJM mobilisera près de 1 milliard de dinars pour l'équipement des sites    Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Courrier des lecteurs    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Benhadid réhabilité    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Treize activites acquittés    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    La FAF veut «assainir» le métier    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une ouverture du capital, mais à quel prix ?
L'USMA toujours dans l'impasse
Publié dans Liberté le 19 - 06 - 2019

Finalement, les deux conciliabules d'hier, expédiés en trois heures de temps, ont accouché d'une souris, puisque aucune décision n'a été prise, mis à part l'ouverture officielle du capital du club.
La SSPA-USMA avait rendez-vous hier avec deux réunions importantes, à savoir l'assemblée générale des actionnaires et le conseil d'administration, afin de trouver des solutions à la grave crise financière et structurelle que traverse le club. Finalement, les deux conciliabules expédiés en trois heures de temps ont accouché d'une souris, puisque aucune décision n'a été prise, mis à part l'ouverture officielle du capital du club.
Le propriétaire du club, la famille Haddad, n'a pas daigné déléguer l'un de ses membres pour la réunion, elle a préféré missionner Mohamed Hakem à cet effet, mais sans mandatement officiel, signé par un notaire. Hakem, en présence des autres actionnaires dont Saïd Allik, a réitéré la volonté de la famille Haddad de céder ses parts (92%) de la société, mais sans expliciter la démarche à suivre, sachant que les Haddad réclament au moins le payement de plus 200 milliards de dettes, une somme représentant l'apport de la société ETRHB pour financer l'USMA que les Haddad ont inscrit au registre des dettes et injectée pour augmenter le capital de la SSPA-USMA. Des documents officiels retraçant la situation financière de la société ont été remis aux actionnaires. Une seconde réunion se tiendra dans 15 jours pour prendre des décisions. Que va faire désormais la famille Haddad ? Devant l'impossibilité de récupérer les 200 milliards, car l'on voit mal un investisseur débourser une telle somme pour racheter l'USMA, les Haddad n'ont d'autres choix que céder à titre symbolique le club afin de faciliter l'arrivée d'un nouveau investisseur. Il y a aussi le choix de déclarer la faillite de la SSPA-USMA, la dissoudre, afin de créer une nouvelle société sous l'égide du club sportif amateur. Une chose est sûre, Mohamed Hakem, qui a promis de revenir avec un mandatement officiel de la famille Haddad, doit ramener avec lui des solutions concrètes afin de débloquer la situation. En attendant, Hakem doit aussi gérer les affaires courantes du club afin de préparer le début de la prochaine saison, à commencer par le payement du reliquat des salaires des joueurs et le recrutement. Or la famille Haddad ne veut plus investir aucun sou dans la société. Le club est à l'abandon. De nombreux supporters se sont déplacés hier au lieu de la réunion au stade de Bologhine pour exprimer leur inquiétude. Visiblement, ils n'ont pas eu de réponse et encore moins des assurances, alors que l'équipe doit disputer la Ligue des champions d'Afrique au mois d'août prochain.

SAMIR LAMARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.