L'occupant israélien veut vider El Qods de ses habitants et de ses repères    Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    Bouira : Les hauteurs et la station climatique de Tikjda sous la neige    Man City fixe son prix pour Ferran Torres    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Vous serez relogés après le vote"    Il sera bientôt mis en service    Une secousse tellurique de magnitude 4.0 enregistrée à Bejaia    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Les Aigles du Sahara prêts pour l'attaque !    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    Faible participation, pas d'incidents    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide    Renforcer la recherche scientifique    Souriez, nous allons tous mourir !    Sachez que...    3,420 kg de kif saisis    Modeste engouement    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    Chômage, prix et impératif civisme    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    MC Alger: Un gros chantier pour Ben Yahia    Alger: L'affluence entre faible et «habituelle»    Le culte fécond ou stérile du passé    Un stage et 2 matchs au Qatar    L'enjeu des locales    La caution d'un «pacte»    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    Les Algériens offusqués    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Une ambiance bon enfant à Alger    Les élections locales par les chiffres    Relative affluence    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Giroud absent 3 semaines    Un album pour préserver Tabelbala    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    La classe au bout des doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Marche pour la libération des détenus d'opinion
Tigzirt (Tizi Ouzou)
Publié dans Liberté le 04 - 07 - 2019

Après la population d'Aïn El-Hammam, avant-hier, la population de la ville côtière de Tigzirt, à 40 km au nord de Tizi Ouzou, s'est mobilisée, hier matin, pour exiger la libération immédiate de tous les détenus d'opinion dont le jeune, natif de la région, Amar Acherfouch, incarcéré avec plusieurs autres manifestants pour avoir brandi le drapeau amazigh lors de la marche de vendredi dernier à Alger. L'action de ces habitants a débuté devant le tribunal de Tizi Ouzou où un rassemblement de protestation qui a duré près d'une heure, a été organisé dans la matinée. Alors que les uns scandaient des slogans appelant à la libération de la justice et que d'autres dénonçaient la célérité avec laquelle elle procède à la mise sous mandat de dépôt de manifestants pour port du drapeau amazigh, la foule a entamé une marche en empruntant l'itinéraire menant vers le siège de la daïra, situé à l'autre extrémité de la ville. Sur les banderoles déployées par les manifestants, on pouvait lire : "Libérez les détenus d'opinion" et "Libérez Amar Acherfouch". Les manifestants ont aussi scandé des slogans hostiles à Gaïd Salah et au système dont ils demandent le départ inconditionnel. "Gaïd Salah dégage", "Système dégage", "Pouvoir assassin", "Ulac smah ulac", "Imazighen" sont autant de slogans scandés par les manifestants. Il est à souligner que l'appel à la marche été lancé par des jeunes de la région et a été largement suivi par la population de Tigzirt. Le frère du détenu Amar Acherfouch, en l'occurrence Mohand-Ameziane Acherfouch, également élu RCD à l'APW de Tizi Ouzou, a, tout en saluant la mobilisation des citoyens de la région, relevé "la trahison des juges qui ont fait le serment de ne pas juger les manifestants". Il a précisé : "Mon frère ne fait pas exception, c'est pour cela que nous demandons la libération de tous les détenus d'opinion et de ceux arrêtés pour avoir brandi un drapeau qui n'est pas interdit par la loi."

K. Tighilt


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.