Real Madrid-Valence : Les compositions d'équipes    LA FRANCE COINCEE PAR LE NOUVEAU PRESIDENT ALGERIEN : Les temps de Papon sont révolus !    La préservation du mausolée royal Imedghassèn, responsabilité de tous    «Aucune violence contre les manifestants du hirak à Oran»    Liban : consultations parlementaires lundi pour choisir un nouveau Premier ministre    Saisie de 7.215 comprimés psychotropes    SIRAT (MOSTAGANEM) : Une unité de transformation de plastique ravagée par le feu    LA WILAYA A ECHAPPE A UNE FORTE PRESSION DURANT L'ETE GRACE AU MAO : Gaspillage d'eau potable à Mascara    SOVAC dément avoir été suspendu par Volkswagen    LOGEMENTS LPA A ORAN : La longue attente des souscripteurs    SIDI BEL ABBES : 942 infractions et retrait de 492 permis de conduire    GAID SALAH AFFIRME : Tebboune est apte à mener l'Algérie vers un avenir meilleur    Mohamed Yamani annonce son retrait du mouvement sportif national    Coupe arabe/MCA-Al-Quwa Al-Jawiya: le "Doyen" vise les quarts sur fond de crise    Soutien au peuple sahraoui: le Polisario salue la solidarité de la société civile belge    Tunisie: difficulté à former un nouveau gouvernement, les partis divisés    Le service VTC Yassir au cœur d'une polémique    Pas de grands changements en décembre    L'épilogue, ce lundi !    Le RCD dénonce, le TAJ et l'ANR s'en félicitent    Boris Johnson veut faire le Brexit et rassembler le pays    Poursuite du démantèlement du régime d'Al-Bachir    Quel sort pour le FLN ?    Le mouvement associatif s'impatiente et interpelle le P/APW    Arrestation de 2 dealers recherchés à El Kala    Cake aux thon et câpres    Quelque 5 000 fonctionnaires régularisés    ACTUCULT    Projet de traduction de plusieurs textes de la littérature populaire    L'exil et l'histoire, de l'Algérie au Moyen-Orient    Des souverains et chefs d'Etat félicitent le président élu Tebboune    Dialogue, constitution, loi électorale: Tebboune dévoile ses priorités    Entre 4 et 6 nouveaux cas d'hépatite A chaque jour: L'hygiène et l'eau des colporteurs pointés du doigt    WA Tlemcen: Tout est rentré dans l'ordre    L'Algérien Ryad Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    Inscription de la musique gnaoua    Une statue de Ramsès II retrouvée près de Memphis    La journée décisive du jeudi 12 décembre    Publication de trois décrets présidentiels validant des contrats d'exploitation    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    La Russie s'exprime sur l'éléction de Tebboune    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





5 lieux de culte fermés depuis le début de l'année en Kabylie
église protestante d'Algérie
Publié dans Liberté le 22 - 08 - 2019

Ces fermetures de lieux de culte chrétien, appartenant à des communautés affiliées à l'église protestante d'Algérie, concernent les localités d'Ighram, de Riquet et d'Aït Melikèche, dans la wilaya de Béjaïa, ainsi que deux autres à Boudjima, dans la wilaya de Tizi Ouzou.
Animant une conférence-débat, hier à la Maison des droits de l'Homme de Tizi Ouzou, sur le thème "La situation de l'église protestante en Algérie", le président de l'église éponyme, Salah Chellah, a affirmé que, depuis le début de l'année, cinq églises au total sont fermées et deux autres sont menacées de fermeture dans les deux wilayas de Tizi Ouzou et de Béjaïa.
Ces fermetures de lieux de culte chrétien, appartenant à des communautés affiliées à l'église protestante d'Algérie, concernent les localités d'Ighram, de Riquet et d'Aït Melikèche, dans la wilaya de Béjaïa, ainsi que deux autres à Boudjima, dans la wilaya de Tizi Ouzou, a précisé Salah Chellah, indiquant que deux autres sont actuellement sous la menace de fermeture à Akbou et à Ighzer-Amokrane, à Béjaïa.
Ainsi, lors de cette conférence animée quelques jours seulement après la fermeture de l'église de Boudjima, dans la daïra de Makouda, sur arrêté du wali de Tizi Ouzou, le président de l'église protestante s'est dit inquiet quant à la situation de "persécution" que traverse, depuis le début de l'année, l'église protestante d'Algérie (EPA). "Nous sommes consternés par la situation que traverse, encore une fois, l'église protestante d'Algérie.
Nous assistons à des ordres de fermeture des lieux de culte sous prétexte qu'ils exercent sans autorisation alors que nous savons très bien qu'aucune église, y compris l'église catholique, n'a cette fameuse autorisation exigée par les autorités", a-t-il déclaré, soutenant que cette autorisation "constitue juste un prétexte pour fermer les églises qui exercent, pour certaines, depuis plus de 10 ans".
Poursuivant son intervention, M. Chellah a souligné, dans le même sillage, que l'EPA avait rendu publique, avant-hier, une déclaration à travers laquelle elle a dénoncé vigoureusement "ces atteintes au droit de ses communautés à pratiquer leur culte, lequel droit est pourtant garanti par la Constitution algérienne dans son article 42".
"Au lieu de contribuer, comme annoncé officiellement, à l'organisation du culte chrétien, la loi de 2006 a toujours constitué un outil de persécution entre les mains des autorités", a-t-il ensuite accusé, avant de prendre à témoin l'opinion publique nationale et internationale devant ce qu'il a qualifié de "hogra et injustice", que l'église subit.
Dans la déclaration en question, M. Chellah affirme que "la commission nationale des cultes, prévue dans le cadre de la loi 2006, n'a jamais siégé à ce jour" et que "les dossiers que l'EPA avait déposés, par la passé, auprès de la Drag de Tizi Ouzou et de Béjaïa, conformément aux instructions du ministère de l'Intérieur, restent sans réponse". "Si les scellés apposés à nos lieux de culte ne sont pas levés, l'EPA se réserve également le droit de recourir à des marches pacifiques et à des sit-in pour réclamer ses droits", est-il conclu dans le document en question.

K. Tighilt


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.