Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche 1er novembre    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Les électeurs ivoiriens attendus samedi aux urnes pour élire leur président    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    L'Algérie condamne l'acte terroriste ayant ciblé un lieu de culte à Nice en France    Militaires français au Sahel. Un inconscient colonial si peu refoulé.    Cyclisme: les lauréats de 2019 récompensés à Staouéli    Foot-Covid19:le trio arbitral algérien confiné en Egypte "se porte bien"    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Explosion de gaz à Médéa, plusieurs blessés déplorés    Pourquoi le 1er novembre 1954 ?    ETAT DE SANTE DU PRESIDENT TEBBOUNE : La Présidence de la République rassure    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    Bayern Munich: Flick envoie un message à Alaba    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    10 décès et 320 nouveaux cas    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Soumana prêté une saison au NC Magra    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pessimisme à Bruxelles sur la possibilité d'un accord
Brexit
Publié dans Liberté le 02 - 09 - 2019

Le négociateur de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, se dit "pas optimiste" sur la possibilité d'éviter un divorce sans accord avec le Royaume-Uni, car Bruxelles ne modifiera pas l'accord sur la table, dans une tribune publiée hier par le Sunday Telegraph.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, arrivé au pouvoir fin juillet, demande la suppression d'une disposition relative à la frontière irlandaise figurant dans l'accord de retrait conclu par l'ex-Chef de gouvernement Theresa May avec l'UE.
Cette disposition, appelée filet de sécurité (ou "backstop" en anglais), prévoit que faute de meilleure solution à l'issue d'une période transitoire, le Royaume-Uni tout entier reste dans "un territoire douanier unique" avec l'UE. Mais pour Boris Johnson, cette disposition empêcherait le Royaume-Uni de suivre une politique commerciale indépendante, puisqu'il serait toujours soumis à des règles européennes.
Il a promis de sortir le Royaume-Uni du bloc européen le 31 octobre même si un nouveau compromis ne pouvait être trouvé. Dans sa tribune au Sunday Telegraph, Michel Barnier exclut toutefois de supprimer en l'état le "backstop", nécessaire selon lui pour préserver l'intégrité du marché unique européen et maintenir ouverte la frontière entre l'Irlande du Nord britannique et la République d'Irlande après le Brexit.
"Le backstop représente la flexibilité maximale que l'UE peut offrir à un Etat non membre", écrit le négociateur en chef de l'Union européenne. "Je ne suis pas optimiste sur la possibilité d'éviter le scénario d'un ‘no deal', mais je reste déterminé à explorer toutes les pistes que le gouvernement britannique présentera et qui sont compatibles avec l'accord de retrait", ajoute-t-il.
Il précise que les discussions sur des alternatives au filet de sécurité irlandais ne pourraient en effet commencer qu'après la ratification de l'accord de retrait sur la table, parallèlement aux négociations sur la future relation entre Bruxelles et Londres. L'accord de retrait négocié avec Theresa May avait été rejeté trois fois par le Parlement britannique.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.