Real Madrid: Zidane positif à la Covid-19    La Roma sanctionné par une défaite sur tapis vert    Real : Un coach argentin en cas de départ de Zidane ?    Boudjemaa Boushaba, nouveau directeur de l'Education de la wilaya de Sétif    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La direction des parcs culturels implique les associations locales
Valorisation du patrimoine écoculturel du Tassili n'Ajjer
Publié dans Liberté le 11 - 09 - 2019

Une rencontre thématique a eu lieu hier au siège de la wilaya déléguée de Djanet (wilaya d'Illizi). Un programme riche en activités a été ainsi mis sur pied en collaboration avec deux associations de la région, en l'occurrence Taghourt et Azdjer Mehari.
Dans le cadre de la concrétisation des dispositions des conventions de partenariat conclues entre la société civile et la direction nationale du projet des parcs culturels portant conservation de la biodiversité d'intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie (PPCA), une rencontre thématique a eu lieu hier au siège de la wilaya déléguée de Djanet (wilaya d'Illizi). Un programme riche en activités a été ainsi mis sur pied en collaboration avec deux associations de la région, en l'occurrence Taghourt et Azdjer Mehari.
Ces dernières ont été conviées à des ateliers de travail visant essentiellement à promouvoir l'écotourisme dans le réseau des parcs culturels en se mettant en pratique pour développer des mécanismes opérationnels consolidant les plans d'intervention et les objectifs qui leur ont été assignés.
Parties prenantes dans la réalisation de ce projet qui jouit d'une attention toute particulière de la direction nationale du PPCA, les associations participantes ont bénéficié d'un matériel bureautique permettant de renforcer leur capacité d'intervention dans la documentation du patrimoine écoculturel à même de promouvoir l'écotourisme dans le parc culturel du Tassili n'Ajjer, lequel est, faut-il le rappeler, classé patrimoine mondial mixte dès 1982, a-t-on appris de la chargée de communication auprès de la direction nationale du PPCA, Narimane Saheb. Et de renchérir que les participants à cette rencontre, à laquelle ont pris part toutes les autorités locales, ont également été conviés à une étude de terrain pour l'exécution d'un mini-projet portant sur la création d'une unité de production d'objets cadeaux souvenirs, inspirés du patrimoine du Tassili n'Ajjer, au bénéfice des femmes d'In Abarbar et ce dans "le but de valoriser le patrimoine de la région d'une part, et d'assurer un développement socioéconomique à la population locale de l'autre", précise encore la chargée de communication.
La documentation des savoirs et savoir-faire traditionnels liés au patrimoine culturel immatériel du Tassili n'Ajjer, afin de l'interpréter aux générations actuelles et d'assurer sa conservation et sa transmission aux générations futures, a également été au menu de la journée. "Cette opération intéressera particulièrement la documentation du rituel Sebeiba du fait qu'elle reflète la mémoire collective des Kel n'Ajjer et les témoignages relatifs à l'histoire des ksour El-Mihan et Azelouaz", a-t-elle ajouté, en tenant à souligner qu'à travers la concrétisation de ses engagements sur le terrain, la direction nationale du PPCA affirme son rôle pionnier, tant aux niveaux local que national, dans la mise en place des stratégies visant l'implication des acteurs locaux, notamment les associations et les habitants, dans la promotion de l'écotourisme dans le réseau des parcs culturels.
Il est utile de noter que cette mission de terrain comporte quatre activités réparties sur deux axes principaux. Le premier axe portait sur la concrétisation de la convention de partenariat avec les deux associations de Djanet. Le deuxième axe portait sur la documentation des témoignages des détenteurs des savoirs et des savoir-faire traditionnels sur tout ce qui est relatif au patrimoine culturel de cette région millénaire.
La direction du PPCA œuvre à travers ce genre d'initiative, louable à juste titre, pour implémenter cette expérience sur le territoire des autres parcs culturels en collaboration avec les offices nationaux des parcs culturels de l'Ahaggar, de l'Atlas saharien, du Touat, Gourara, Tidikelt et Tindouf, a conclu notre source.
RABAH KARÈCHE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.