Mines: La production nationale d 'or ne dépassera pas 58 kg en 2020    Mali: le médiateur de la Cédéao en visite à Bamako ce mercredi    Constantine : attribution "prochaine" de 100 aides financières à l'habitat rural dans la localité d'El Djedour    Al Ahli a pris sa décision finale pour Belaili    Le Premier ministre présente ses condoléances à la famille du défunt Hamdi Bennani    Coronavirus: 197 nouveaux cas, 133 guérisons et 7 décès    Mohamed Bourouissa remporte le prix de la "Deutsche Boerse Photography Foundatio"    Eau: une commission pour développer le renouvelable au niveau des équipements énergivores    5e rassemblement de solidarité avec Khaled Drareni    Illizi: installation du commissaire d'Etat près le tribunal administratif    Le Président Tebboune : si le peuple veut le changement, il est temps de l'opérer    Ighil prolonge d'une année    Un attaquant étranger pour boucler le recrutement    La défense arrache difficilement un second renvoi    Un terroriste abattu et un pistolet mitrailleur récupéré à Jijel    Timide reprise des cours    La colère des transporteurs    Le timing se précise    L'icone du malouf Hamdi Bennani n'est plus    Les femmes en force à Jijel    Le plan de relance en quête de mode d'emploi et de moyens : Entre les urgences de l'heure et les défis de la transformation économique    Boukaroum exclu de l'AG    La fille des Aurès    La science du projecteur expliquée aux daltoniens que nous sommes !    La production pétrolière reprend sur plusieurs sites en Libye    La répression israélienne s'intensifie    Les états-Unis se mettent à dos la communauté internationale    La faute de goût de Nasser    19 harraga arrêtés au large d'Arzew    Le Sébaou, un fleuve spolié    Madrid se prépare à restreindre la liberté de mouvement    La pénurie de liquidités en Algérie : Un défi macroéconomique qui requiert un plan global et cohérent de mesures    Un espace de coworking ouvre ses portes à Tizi Ouzou    Mention spéciale pour l'Algérien Ali Mehaoudi    Les zaouias, l'autre obstacle qui freine l'épanouissement du peuple algérien    Parution du livre Béjaïa, terre de lumières de Rachik Bouanani    Un projet de musée dédié au costume traditionnel    USM Bel Abbès : Le club de la Mekerra peine à garder ses cadres    L'Algérie ne renoncera point à la récupération des restes mortuaires de ses résistants    Crise sanitaire: Les offres d'emploi en forte baisse    ASO Chlef: Un effectif à reconstruire    Pour le lancement des travaux du réservoir d'eau: Les habitants des cités AADL Ain El-Beida interpellent le wali    ECORCHURE    Annaba: Les exportations des produits agricoles en débat    Tebboune rencontre des responsables de médias: Internet, rentrée scolaire, liberté d'expression…    Vers la révision de la loi sur la Monnaie et le Crédit et la prise en charge des risques de change    L'Arabie saoudite va-t-elle suivre ?    203 nouveaux cas, près de 50.000 au total    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Transition toujours mouvementée au Soudan
Militaires mis à la retraite et recteurs limogés
Publié dans Liberté le 17 - 09 - 2019

Le chef d'état-major, Abdelfattah Bourhane, a mis à la retraite plusieurs officiers de l'armée soudanaise et en a promu d'autres, ont rapporté les médias soudanais, alors que la ministre de l'Enseignement supérieur, Intissar Ezzine Seghiroun, a limogé tous les recteurs des universités publiques, ont ajouté les mêmes sources.
Si la quarantaine de recteurs a payé pour avoir soutenu l'ancien président déchu Omar al-Bachir, une partie des militaires envoyés en retraite auraient payé quant à eux leur ralliement à la révolution du 27 novembre, selon des activistes, qui dénoncent une purge.
Selon ces activistes, la majorité des militaires isolés a ouvertement dénoncé les tentatives de dispersion des rassemblements organisés devant le QG de l'armée durant plusieurs semaines entre avril et juin et qui ont fini par un bain de sang, après l'intervention meurtrière des Forces d'intervention rapide (FIR), une force paramilitaire liée à l'ancien régime de Khartoum.
Mais au sommet de l'armée, l'état-major tente de minimiser cela, en évoquant "un mouvement habituel et des nominations dans le cadre des promotions opérées périodiquement au sein de l'institution militaire", a indiqué un porte-parole des Forces armées soudanaises.
Par ailleurs, les employés du ministère des Finances ont observé un mouvement de grève générale hier et un sit-in pacifique pour exiger le départ et le jugement de tous les responsables de leur département ayant sévi sous le règne de l'ancien président, trois décennies durant.

L. M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.