DEFENSE NATIONALE : Un terroriste abattu et 4 éléments de soutien arrêtés    La justice va confisquer aux Hamel 10000 milliards de cts    TIPASA : Livraison de 1600 logements AADL    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Les frères Kouninef condamnés de 12 à 20 ans de réclusion    REOUVERTURE DES FRONTIERES : Le professeur Fourar exclut la France    TRANSPORT DE VOYAGEURS : Une aide de 30 000 DA au profit des transporteurs    OUM EL BOUAGHI :Démantèlement d'un réseau international de trafic de drogues    SIDI LAKHADAR (MOSTAGANEM) : 11 harraga secourus et 37 autres interceptés    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    3 ans de prison requis contre Mohamed Djemai    La distribution de dizaines de milliers de logements programmée    Des peines de 12 à 20 ans de prison ferme    Report à fin octobre ou début novembre ?    Un terroriste abattu à Jijel    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    Le ministère de la Communication dépose une plainte contre M6    PSG : Di Maria écope d'une lourde sanction pour son crachat    Révision de la Constitution : 58.628 inscrits à distance sur les listes électorales    Le Président Tebboune met en avant l'impératif de "faire avancer" le dossier de la réforme globale de l'ONU    Boukadoum s'entretient avec le chef du commandement de l'Africom    Coronavirus: 186 nouveaux cas, 121 guérisons et 9 décès    Illizi : large campagne de vulgarisation de l'e-paiement auprès des commerçants    La CAPC salue la volonté de l'Etat de réviser l'accord commercial Algérie-UE    Crise au Mali: des signes de dénouement se profilent à l'horizon    Milan AC: Cette légende du club qui encense Bennacer    La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Neghiz face à la presse    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    AFN: le projet d'amendement de la Constitution "permettra d'aller vers des lois au service du citoyen"    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    Prorogation des promotions au 30 septembre    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    PAIX ET SERENITE    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le niet de Benbitour
Des parties l'ont approché pour une candidature à la présidentielle
Publié dans Liberté le 23 - 09 - 2019

Alors que l'ancien chef de gouvernement, Ali Benflis, aujourd'hui à la tête de Talaïe El-Houriat, ne fait pas de mystère sur son désir de se porter candidat au prochain scrutin présidentiel fixé au 12 décembre prochain, d'autres acteurs politiques, dont la marque de fabrique est "l'opportunisme", semblent dans l'embarras, notamment depuis le raz de marée populaire de vendredi dernier signifiant le rejet de la prochaine échéance électorale.
Beaucoup, en effet, qui pensaient que les dés avaient été jetés dès que l'homme fort du moment avait ordonné la convocation du corps électoral pour le 15 septembre, ont décidé de reporter leur décision pour les prochaines semaines, histoire d'apprécier l'évolution de la situation. C'est le cas par exemple du président du MSP dont le parti devrait réunir son conseil consultatif le 28 septembre prochain pour trancher la question. Mais à se fier à certaines sources, cette éventualité risque d'être repoussée de quelques jours. Et pour cause : le parti, écartelé entre le désir de ne pas s'aliéner la rue, l'opposition et la société civile et d'être dans les bonnes grâces du pouvoir, ne sait plus à quel saint se vouer, comme en témoigne l'ambivalence du discours de ses dirigeants.
Mais selon une dépêche de l'agence officielle publiée samedi avant d'être supprimée, Abderrezak Makri a exprimé "son souhait de voir apparaître un consensus entre le pouvoir et l'opposition avant la prochaine élection présidentielle". En décodé : le MSP, partie prenante du Forum des forces du changement, lequel avait obtenu l'autorisation des autorités pour la tenue de la conférence à l'Ecole hôtelière d'Aïn Benian en juillet dernier, est disposé à participer à l'élection pour peu que sa démarche soit appuyée par une… partie de l'opposition.
C'est sans doute ce qui explique qu'il aurait jeté son dévolu sur une candidature consensuelle. En effet, selon des sources, certaines parties, dont le MSP, auraient contacté l'ancien chef de gouvernement, Ahmed Benbitour pour lui suggérer de se porter candidat. Réponse du concerné publiée sur son compte facebook : "Le Dr Ahmed Benbitour qui s'excuse auprès de ses partisans et de tous les citoyens qui le soutiennent pour sortir le pays de la crise, annonce avec regret qu'il n'a pas l'intention de participer aux prochaines élections organisées par l'autorité actuelle." Benbitour, auteur de la formule que le pays éprouve "un cinquième mandat sans Bouteflika", promet de fournir des explications ultérieurement.
Redoutant de faire cavalier seul, dans un environnement politique hostile, contesté y compris dans sa famille politique et désormais excommunié par l'opposition démocratique et le collectif de la société civile qui vient d'appeler les partis à se ranger du "côté du peuple", le MSP se retrouve plus que jamais dans une situation délicate. Mais l'heure de la décantation a peut-être sonné.
Karim K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.