Oran: la perturbation dans l'alimentation en eau potable bientôt réglée    Environnement: Boudjemaa se félicite du lancement de l'Initiative nationale de restauration du barrage vert    Les Iraniens aux urnes vendredi pour élire un successeur à Hassan Rohani    Euro 2020 : la Belgique renverse le Danemark    L'Algérie se dirige vers l'accession à l'OMC    Bac 2021: 5.084 détenus attendus dimanche prochain    Signature d'un mémorandum d'entente entre trois établissements touristiques publics pour une saison estivale 2021 réussie    Coronavirus: 382 nouveaux cas, 245 guérisons et 7 décès    Real Madrid: Benzema salue son "frère" Ramos    Euro 2020 : Une triste première dans l'histoire de la sélection allemande    Le Wali de Bechar limogé    Sahara occidental: "la position de Madrid n'a pas changé et ne changera pas"    «Le RND est une partie de l'Alliance présidentielle»    La surprenante révélation de Kaïs Saïed    Les Verts pour leur résurrection    Le Graët ne désespère pas pour une revanche Algérie-France !    L'ESS face à l'écueil Bordjien, derby indécis à Alger    Coudées franches pour Tebboune    Baadji: "le peuple algérien a barré la route à ceux qui voulaient faire échouer les élections"    Plus de 900 kg de produits avariés saisis et détruits    Vers le pass sanitaire    Journée mondiale de l'enfant africain: le ministère de la Culture trace un programme artistique riche    Première édition des Journées nationales du cinéma amateur    Mounia Meddour membre du jury d'«Un certain regard» du Festival de Cannes    Le festival national culturel des musique et danse diwane délocalisé à Aïn Sefra    Le Britannique Karim Khan élu procureur général    Le MSP pose ses conditions    Une production de près de 165 000 quintaux de céréales prévue    Lancement de la campagne de vaccination    Le procès de l'affaire Sonatrach 1 renvoyé sine die    Une subvention de Mobilis    Ultime chance de reprise    La Palestine de nouveau sous les bombardements    HISTOIRE D'UN HOMME D'EXCEPTION    Vibrant hommage à Josette et à Maurice Audin    Monologue de l'Algérien irreprésentable    Acheter la rumeur et vendre la nouvelle !    L'Onplc s'unit à la Gendarmerie nationale    Alger «nettoyée» de Daesh    Plusieurs opérations menées par l'ANP    Plus de 13.000 bénéficiaires convoqués    Le Makhzen sombre dans l'agonie    Un soldat nigérien tué, deux soldats français blessés    Dégel furtif au bord du lac Léman    Ça traîne!    "Notre victoire, c'est celle de l'Algérie nouvelle"    Cabale médiatique contre l'Algérie    L'APN fait tomber les peaux mortes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





" Cédez le pouvoir au peuple"
32e manifestation du vendredi
Publié dans Liberté le 26 - 09 - 2019

Des milliers d'Algériens ont défilé ce vendredi à Alger pour un changement total du système politique. Pour l'acte 32 du mouvement populaire, les manifestants ont rejeté les appels du chef de l'état-major Ahmed Gaid Salah à organiser des élections présidentielles prévues pour le 12 décembre de l'année en cours. « Selimou esolta li chaâb, (cédez le pouvoir au peuple, NDLR) » et « Y en a marre des généraux », sont autant de percutants slogans qui auront, encore une fois, résonné dans les rues la capitale.
Dans la matinée de ce 27 septembre, la présence policière a été ostensiblement renforcée dans certains accès menant vers la rue Didouche Mourad, de manière à disperser les manifestants. Ces derniers ont quand même réussi à briser le cordon sécuritaire, en progressant vers la Place de la Grande Poste. Près de la fac centrale, un mouvement de foule a eu lieu, où plusieurs citoyens sont tombés dans la bousculade qui s'en est suivi. Les policiers ont alors interpellé trois jeunes et tenté de saisir l'appareil photo de notre photojournaliste présente sur place.
Les manifestants ont par ailleurs exprimé une solidarité sans faille avec les détenus qu'ils ont qualifié d'«otages », en exigeant leur libération, notamment le moudjahid et militant politique Lakhdar Bourregâa, arrêté en juin dernier. « Libérez les détenus, ils n'ont pas vendu de la cocaïne » et « Ali la pointe, l'Algérie est revenue », ont-ils scandé.
Le slogan « Dawla madania, machi aâskaria, (un Etat civil et non militaire, NDLR)», en vogue depuis plusieurs vendredis, a été largement repris hier encore, ainsi que « Oulach oulach l'vot oulach, (il n'y aura pas de vote, NDLR) » exprimant le rejet des élections présidentielles fixées pour le 12 décembre prochain.
Ayant officiellement déclaré leur candidature à ce scrutin ce jeudi, Ali Benflis et Abdelmadjid Tebboune n'ont pas été épargnés par les manifestants. « La Tebboune, la Benflis, echaab houa errais » (Ni Tebboune, ni Benflis, c'est le peuple qui est président, NDLR) », ont-ils scandé.
En début d'après-midi, le nombre de manifestants a considérablement augmenté, signifiant la détermination à poursuivre la marche, comme en atteste ces mots d'ordre : « Ya hna ya ntouma, ma ranach habssine, (ce sera nous ou vous, on ne s'arrêtera pas, NDLR) ». Ainsi, juste après la prière, une véritable marée humaine descend la rue Didouche Mourad en direction de la Grande poste pour contester, une nouvelle fois, la tenue des élections, « Makach intikhabat maa el3issabat (pas d'élection avec la bande mafieuse, NDLR) », ont-ils scandé.

Imène AMOKRANE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.