Mandat d'arrêt international contre le général Ghali Belkecir    Algérie-EAU: la coopération bilatérale dans le domaine de l'énergie évoquée    Hydrocarbures en méditerranée orientale: la tension monte entre Athènes et Ankara    Ligue 2 : Les deux groupes connus    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans : La planche... de salut d'une doyenne    Constantine : Bachir Benmohamed n'est plus    Prise en charge de 200 ressortissants algériens rapatriés du Canada    Mali: la Cédéao appelle à l'arrêt des manifestations pour "continuer le dialogue"    Un journaliste en Algérie n'est pas toujours un flic.    INCENDIE DE FORETS : Plus de 16300 hectares partis en fumée    ECOLE SUPERIEURE D'AGRONOMIE DE MOSTAGANEM : Protocole de clôture de l'année universitaire, 2019-2020    TREMBLEMENTS DE TERRE A MILA : Des logements et des aides financières pour les sinistrés    Covid-19: 492 nouveaux cas, 343 guérisons et 10 décès    COUR D'ALGER : Le nouveau président installé dans ses fonctions    FINANCE ISLAMIQUE : La BNA lance le service dans deux agences à Alger    la FAF autorise les présidents de Ligues nationales à poursuivre leur mission jusqu'à l'AGE    Triste et en colère    La "carte de journaliste", l'arme fatale des autorités    Farès fonce vers le Lazio    La mise en garde de l'avocat de Prince Ibara    L'histoire, dernier adversaire de Lewandowski    "Le Hirak a beaucoup accompli, il reste l'essentiel"    Tebboune met la pression sur les ministres    Alger veut une réévaluation    La lutte contre le crime organisé sur la table    L'UGCAA de Tizi Ouzou demande la prolongation des délais    Reprise à la Pêcherie    1 349 interventions enregistrées par la Sûreté de wilaya    Cauchemar    Ah ! La fine équipe !    La mosquée Sidi-Ghanem de Mila n'a subi aucun dégât    Ce n'est pas moi qui le dis !    Maqnine khéloui et coupleur sans pitié sur Ouedkniss.com !    On vous le dit    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au Niger    PUB' : LE GRAND « FAITOUT »    LA SACRALITE DEBONNAIRE DE L'ANSEJ    Tébessa: Autre temps, autres gens...    Le gouvernement Diab démissionne    Hausse des contagions au coronavirus en Europe    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Moussaoui, la priorité du Chabab    "Benchaïra a encore une bonne marge de progression"    Deux nouvelles recrues    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouverture des journées de lecture publique à Tamanrasset
Afin "d'instaurer une culture livresque chez les jeunes"
Publié dans Liberté le 13 - 10 - 2019

La bibliothèque principale de la wilaya de Tamanrasset abrite, depuis hier samedi, les journées de lecture publique. Placée sous le thème "Laissez le livre occuper une partie de votre vie", cette manifestation culturelle a vu la participation de plusieurs écrivains et essayistes de la région, mais aussi des poètes qui ont bien profité de cette occasion qui se veut un moment de convivialité et d'échange de propositions visant à développer et à promouvoir la lecture publique.
Dans son allocution d'ouverture, le directeur de la bibliothèque, Mohammed Bouzaafa, a d'emblée insisté sur l'importance de ces rendez-vous devant se perpétuer pour parvenir à instaurer une culture livresque chez les jeunes en leur offrant des espaces d'expression et de création littéraire. Et de préciser : "Il faut d'abord mettre l'accent sur les bienfaits de la lecture qui aiderait à réduire de plus de 30% la détérioration cognitive et permet aussi de faire travailler la mémoire et de garder l'esprit plus clair."
"L'objectif de ces journées est de réhabiliter le livre et d'étudier la possibilité d'adopter de nouvelles méthodes visant à encourager la lecture publique et la prise de contact avec des écrivains qui auront la chance de présenter leurs opus et de faire des ventes-dédicaces", poursuit M. Bouzaafa en tenant à remercier tous ceux qui ont contribué à la réussite de cet événement, dont l'association Green Tea et les vétérans des Scouts musulmans algériens.
Au menu de ces journées, un éventail d'activités a été mis sur pied, dont une journée portes ouvertes sur la bibliothèque, des ateliers de lecture libre, des récitals de poésie et des expositions thématiques. Des stands de ventes-dédicaces sont également prévus dans le but de mettre sous les feux de la rampe une constellation d'essayistes et d'hommes de lettres qui veulent nourrir les cerveaux de leurs fidèles lecteurs.
Deux poètes de l'Ahaggar, à savoir Oussama Omar Alansari et Ambarek Goumni, ont été conviés à cette activité pour présenter leurs derniers opus. Pour Goumni, l'occasion s'est ainsi offerte pour parler de son recueil de citations et de maximes populaires traitant des pans entiers de l'histoire de cette région saharienne. Le livre de quelque 130 pages constitue un support pédagogique aux étudiants désirant voyager dans l'histoire de cette région millénaire et mener des recherches sur son patrimoine culturel immatériel.
Alansari quant à lui a saisi la balle au bond pour dédicacer son tout premier recueil de poèmes intitulé Miroir de l'Asekrem. Ce livre de 112 pages contient au total 29 qasidas traitant particulièrement du mode de vie des Sahariens et leurs traditions, souligne le poète qui n'a pas manqué de faire part des difficultés et du labyrinthe par lequel il était contraint de passer avant que son livre ne voie le jour.

RABAH KARÈCHE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.