PLF 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Juventus : Ronaldo ne sera pas sanctionné    Para-athlétisme/Mondial-2019 (Lancer du poids F32): Mounia Gasmi décroche le bronze    Les programmes de logements réalisés par des entreprises algériennes    L'Algérie souhaite installer une industrie locale des énergies renouvelables    Sit-in des professeurs d'enseignement primaire à Alger    Procès en cours de 42 militants du Hirak (Vidéo)    JUSTICE : Vers le recrutement de 274 magistrats    CORRUPTION : Le procès d'Ouyahia, Sellal et 3 ex-ministres fin novembre !    Crimes contre les civils sahraouis: l'Association des juristes démocrates condamne    De fortes pluies continueront d'affecter plusieurs wilayas de l'Est    RECEPTIONNES EN 2013 : 120 logements sociaux non encore attribués à El-Kerma    De nouvelles élections dans un climat crispé    Marche contre l'islamophobie à Paris    La filière de l'Europe de l'Est se prépare    L'offensive de Benmessaoud    Est-ce le déclic pour la JSMB ?    "Le pouvoir est pris de panique"    Un budget 2020 déséquilibré    La communauté internationale appelée à faire pression sur le Maroc pour éliminer son «mur de la honte»    4 morts et 2 blessés à Djelfa    Hassen Ferhani présente "La reine du Sahara" à Alger    Une fatwa ratée pour une reine répudiée    Timide présence du livre algérien en l'absence de ses éditeurs    ACTUCULT    Liban: des milliers de manifestants dans la rue    Festival de danse contemporaine: prestations diverses sur "la recherche et la compréhension de soi"    Transport maritime : Report et annulation de plusieurs rotations vers Marseille    Tunisie : Ghannouchi et les islamistes veulent la présidence de l'Assemblée    Benlamri offre la qualification à Al Shabab Essaoudi    Les Prix du concours de récitation du Coran et des Hadiths remis vendredi    Benflis s'engage à satisfaire les demandes du Hirak    Ligue 2: Du retour du RCR à la déception du WAT    Présidentielle: Une campagne électorale pas comme les autres    Lancement hier de la vaccination contre la grippe saisonnière: Plus de 60.000 doses et plus de 200 médecins et infirmiers mobilisés     Constantine - Caravane de sensibilisation sur les dangers du monoxyde de carbone    Bouira - Collision sur l'autoroute : 3 blessés    Algérie-Zambie et Algérie Botswana : Liste des 23 joueurs convoqués    Ligue 1 (10e journée) : Le CRB chute à Constantine, l'ESS et le CABBA renouent avec la victoire    Bouira: 70 exposants participent à la foire locale de l'artisanat traditionnel    CAF Awards 2019 : Dix Algériens parmi les nominés pour le Onze-type de l'année    Jeunes porteurs de projets économiques: Le ministère de Travail annonce une bonne nouvelle    Présidentielle du 12 décembre prochain: Benflis prévoit des réformes politiques, économiques et sociales dans son programme électoral    Le porte-parole du candidat à la présidentielle, Abdelaziz Belaid Il est venu le temps de remplacer la légitimité révolutionnaire par la légitimité ...    Présentation du projet de loi modifiant le Code de procédure pénale: Zeghmati dévoile les grandes lignes du plan judiciaire    Morales lance un appel au dialogue    Parution : "Medghacen, histoires secrètes", regards croisés sur le plus ancien mausolée royal    24e SILA: L'édition africaine commune "très faible"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Opep maintient le cap
Marché pétrolier
Publié dans Liberté le 15 - 10 - 2019

Dans un marché pétrolier secoué à la fois par les guerres commerciales et les attaques répétées d'installations pétrolières, les membres de l'Opep et leurs alliés, le groupe connu sous le nom d'Opep+, semblent maintenir le cap quant à leur accord de réduction de la production. De Riyad où il accompagne le président Poutine, le ministre russe de l'Energie, Alexander Novak, a déclaré hier que Moscou était pleinement attaché à l'accord et qu'il n'y avait pas de négociations en cours pour modifier l'accord sur la production de pétrole, en vertu duquel les producteurs de l'Opep et des pays non-membres de l'Opep réduiraient leur production pour soutenir leurs prix. Pour sa part, le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdelaziz bin Salman, a déclaré à la même occasion que les membres de l'Opep et leurs alliés affichent un fort engagement envers l'accord actuel. Le ministre saoudien a appelé les membres à se concentrer sur la stabilité du marché pétrolier plutôt que sur les prix. Selon lui, les prix équitables étaient les prix stables. Le ministre a, par ailleurs, indiqué que le Soudan du Sud, membre de l'Opep+, annoncera dans les prochains jours son engagement à réduire la production. Le Gabon a également indiqué qu'il s'y conformerait pleinement.
Chez les producteurs de l'Opep+, la stabilité du marché pétrolier semble de plus en plus prendre le dessus sur la problématique des prix. C'est en substance le message délivré par le président russe, Vladimir Poutine, dimanche, à la veille de sa visite en Arabie saoudite. Dans une interview à des chaînes de télévision arabophones, il a indiqué : "Nous allons absolument travailler avec l'Arabie saoudite et avec nos autres partenaires et amis dans le monde arabe (...) pour réduire à zéro toute tentative de déstabiliser le marché" pétrolier. De leur côté, les prix du pétrole reculaient hier en cours d'échanges européens. Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 59,43 dollars à Londres, perdant 1,77% par rapport à la clôture de vendredi. Le prix du baril de Brent se situe actuellement autour de 60 dollars, contre plus de 75 dollars il y a un an, après avoir chuté à 50 dollars fin 2018. Le ministre russe, Alexandre Novak, avait déclaré, la semaine dernière, que les "guerres commerciales" et les "sanctions" étaient devenues les facteurs principaux influençant les prix du pétrole, au détriment de l'offre et de la demande du marché.
Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, avait également durement critiqué les sanctions américaines visant les secteurs pétroliers de l'Iran et du Venezuela, indiquant qu'elles "faussent le marché" et étaient "contre-productives".

Saïd Smati


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.