Covid-19: La production en Algérie du vaccin permettra d'atteindre la souveraineté sanitaire    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    France: Le PCF condamne l'ouverture d'un comité de LREM à Dakhla occupée    France: Le Polisario condamne la création d'un comité de LREM à Dakhla occupée    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Instauration de taux de redevance réduits    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    La note de Ouadjaout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les syndicats marcheront avec les étudiants à Béjaïa
ils ont également appelé à une grève générale
Publié dans Liberté le 15 - 10 - 2019

Le pacte des Forces de l'alternative démocratique de Béjaïa, qui regroupe des partis de la mouvance démocratique, des syndicats autonomes, la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme (Laddh), l'Union générale des commerçants algériens (UGCA) et d'autres associations, a appelé à une grève générale aujourd'hui. La grève sera ponctuée d'une marche autour des mots d'ordre du hirak, à savoir "Le rejet de l'élection présidentielle", "La libération des détenus politique et d'opinion", "Le rejet de la loi sur les hydrocarbures et la loi de finances 2020", "Le respect des libertés démocratiques".
La marche de la société civile et politique se joindra à la 34e journée de mobilisation de la communauté universitaire devenue, depuis septembre dernier, un vendredi-bis en termes aussi bien de participation que d'organisation. Les syndicats autonomes, à l'instar du Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l'éducation (Cnapeste), du Syndicat national des travailleurs de l'éducation (SNTE), de l'Union nationale des personnels de l'éducation et de la formation (UNPEF) ainsi que du Syndicat national des corps communs de l'éducation (SNCCE) Béjaïa, viendraient ainsi prêter main-forte à la communauté universitaire. Le Syndicat autonome des travailleurs de l'éducation et de la formation (Satef) a un rôle déterminant dans ce rapprochement avec le PAD.
Sa direction locale a participé, le 7 octobre dernier, à la journée de grève, suivie d'une marche. Ce qui a amené les trois syndicats, Cnapeste, SNTE et UMPEF, à opter pour une unité d'action et rejoindre le pacte des Forces de l'alternative démocratique.
Les animateurs du PAD ont appelé, dans une déclaration rendue publique avant-hier, à une large mobilisation pour peser sur le cours des événements et à rejoindre la grève générale suivie d'une marche dont le point de départ sera l'esplanade de la maison de la culture Taous-Amrouche vers le Palais de justice à partir de 10h. "Cette énergie, qui a mobilisé tout un peuple pour une République démocratique et sociale, a ébranlé un système politique despotique qui cherche sa survie par la restriction des libertés démocratiques, matérialisée par des arrestations tous azimuts (jeunes, chômeurs, femmes, militants, étudiants — y compris des malades, qui n'ont pas été épargnés), afin de maintenir un système politique putréfié qui n'ouvre aucune perspective d'avenir au peuple algérien", a noté le PAD dans sa déclaration.

M. OUYOUGOUTE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.