Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Khaldi pour la modernisation de la gestion des établissements de jeunesse    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Levée de boucliers pour renforcer le "huis clos"
Les candidats dénoncent les velléités d'ingérence et appellent à une participation massive au scrutin
Publié dans Liberté le 25 - 11 - 2019

C'est devenu classique : pour peu qu'une voix s'élève de l'autre côté de la Méditerranée évoquant la situation en Algérie, et voilà qu'on crie à l'ingérence étrangère. Alors que le Parlement européen ne s'est pas encore réuni, des candidats à la présidentielle ont, à l'unisson, dénoncé samedi l'annonce de l'eurodéputé Raphael Glucksmann d'un débat, prévu vendredi prochain, suivi d'une résolution "d'urgence" sur la situation en Algérie.
"Le peuple algérien est libre et n'acceptera aucune ingérence dans les affaires intérieures par des parties extérieures, y compris les tentatives de l'Union européenne", a dénoncé, depuis Khenchela, Abdelmadjid Tebboune. "La conjoncture actuelle exige la mobilisation et la solidarité de tous", a estimé, pour sa part, Ali Benflis avant d'appeler les Algériens à "faire preuve d'unité pour défendre le pays".
C'est ainsi qu'il préconise le "renforcement du front interne sur la base de la confiance placée dans les institutions de l'Etat, l'unité entre le peuple et son armée et la préservation de l'Etat-nation". Quant à Abdelkader Bengrina, il a appelé, depuis Laghouat, les Algériens à "se dresser, comme un seul homme, face aux ennemis" de la patrie, et à "refuser que les affaires internes soient débattues au Parlement européen".
"Nous ne pouvons retourner aux années 90, ni accepter un scénario similaire à la Libye et à la Syrie", récidive, à Relizane, celui qui croit que cette réaction intervient une fois acquise la perspective de son intronisation, avant de s'engager à "faire face à ceux qui veulent attenter à la sécurité de l'Algérie", mettant en garde contre d'"horribles plans" visant la déstabilisation du pays.
Cette levée de boucliers, du reste prévisible, intervient alors que ces candidats peinent à convaincre les Algériens de se rendre aux urnes. Aussi entretiennent-ils, non sans populisme, la confusion entre l'ingérence et le droit de regard des autres et d'exprimer leur solidarité avec le peuple algérien. Pour avoir exprimé, fin septembre, un soutien au hirak, la vice-présidente de la commission des droits de l'Homme de l'UE avait également suscité un tollé.
Peut-on crier objectivement à l'ingérence, lorsque le chef de l'Etat, lui-même, expose devant les caméras au chef du Kremlin Vladimir Poutine la situation interne du pays ? Peut-on valablement reprocher à des pays voisins, avec lesquels beaucoup d'intérêts sont en partage, de s'interroger sur l'évolution de la situation d'un pays dont les perspectives pourraient avoir des conséquences et déteindre sur eux ?
Non seulement, cette diabolisation de "l'ingérence", encore faut-il en expliquer les mécanismes, renforce l'isolement du pays, mais elle participe aussi à empêcher tout regard sur la gestion d'un processus, marqué par des violations des libertés, décrié par la majorité de la population.
C'est ce qui explique sans doute l'absence d'observateurs et la réduction drastique de la délivrance de visas aux médias internationaux. En surestimant cette menace d'ingérence, même si les velléités ne sont pas à exclure, les candidats ne cherchent, en définitive, qu'à faire diversion sur une campagne chaotique et à titiller l'ego d'un peuple dans l'espoir de le convaincre des bienfaits d'une participation au scrutin.

Karim K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.