La facture des importations recule de 7 %    Tebboune propose d'accueillir un dialogue direct entre Libyens    Appel du pied de Salvini à Israël    Le Hyundai H100 Plateau disponible en livraison immédiate    Inédit dans le football national    Le bilan effarant du terrorisme routier    177 décès depuis 2019    8 individus appréhendés    "Je suis un souvenir" sélectionné au Festival "Nikon" de Paris    Règlement de la crise libyenne: la Conférence de Berlin souligne le rôle important des pays voisins    Ligue 1 (mise à jour) : la JSK domine le MCO (1-0) et remonte sur le podium    Enseignement supérieur: plan d'action relatif à la promotion de l'éthique et de déontologie    Hand/CAN-2020-Tour Principal (Gr. MII): Algérie-Cap-Vert (25-23)    Pomme de terre: les chambres froides mises gratuitement à la disposition des agriculteurs    Le Hirak peut-il déjouer le complot contre l'Algérie?    CAN à Laâyoune occupée: l'ANPDSF dénonce "l'instrumentalisation politique du sport"    Augmenter les exportations hors hydrocarbures, l'un des défis majeurs du quinquennat    Abdelkader Ouali dans le viseur de la justice    3 oligarques transférés d'El-Harrach vers Koléa    PARTI JIL JADID : Soufiane Djilali fustige ‘'des parties fachosphères''    ASPHYXIE PAR MONOXYDE DE CARBONE : Le tueur silencieux fait encore deux morts    EXAMENS DE PROMOTION AUX GRADES D'ENSEIGNANT : Les résultats annoncés    MONTAGE AUTOMOBILE :Le président Tebboune s'engage à mettre de l'ordre    Les pluies continueront d'affecter l'Ouest du pays jusqu'à mardi matin    Barça : le retour d'Ousmane Dembélé se précise    Chay : "Tous les joueurs sont concentrés sur le match du MCO"    La dégradation de la situation au Mali inquiète l'ONU    Le vrai combat, selon Hassan Nasrallah    Le premier qui l'ouvre, on le démonte !    La wilaya d'Alger tarde    L'administration des impôts entame la réflexion    Tebboune : "Il est impératif d'y mettre un terme"    WAC-USMA : le Gabonais Otogo-Castane au sifflet    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ou l'échec des idéologies qui confortent les systèmes de pensée anciens    On en sait plus sur Venise grâce à la découverte d'un dessin du XIVe siècle    «Sbitar» des mabouls    Un Sud-Africain en quête de record    Près de 2 000 signatures récoltées en moins de 24 heures    Liberté provisoire pour 20 manifestants    Baisse de la demande, chute du pouvoir d'achat et désorganisation des circuits de distribution : L'activité commerciale en récession    Le Président Tebboune s'entretient à Berlin avec son homologue français    Handball : L'Algérie termine en tête du groupe D    12 morts et 59 blessés dans un accident de bus: Nouvelle hécatombe à El Oued    Bouira: Incendie dans un local commercial    USM Bel-Abbès: Les joueurs sont entrés en stage bloqué    Alarmant !    "La belle au bois dormant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La commission du renseignement du Congrès accable Trump
Procédure de destitution du président des Etats-Unis
Publié dans Liberté le 05 - 12 - 2019

Quatre juristes devaient détailler lors d'une audition publique les motifs de destitution cités dans la Constitution des Etats-Unis : des actes de "trahison, corruption ou autres crimes et délits majeurs".
La procédure de destitution du président américain Donald Trump est entrée depuis mardi soir dans une nouvelle phase. La commission du renseignement de la Chambre des représentants des Etats-Unis a publié son rapport de mise en accusation de Donald Trump dans l'affaire ukrainienne. Ce rapport de 300 pages contient une série de "preuves accablantes" contre le locataire de la Maison-Blanche, accusé d'avoir usé de son influence auprès du président ukrainien Volodymyr Zelensky, à qui il a demandé d'enquêter sur le démocrate Joe Biden, un de ses adversaires potentiels à la présidentielle de 2020.
"Le président a placé ses intérêts personnels et politiques au-dessus des intérêts nationaux, a cherché à miner l'intégrité du processus électoral américain et mis en danger la sécurité nationale", écrivent les auteurs de ce document qui doit servir de base à la rédaction des chefs d'accusation contre l'occupant du bureau ovale. "Les pères fondateurs ont prescrit un remède quand un chef de l'exécutif place ses intérêts personnels au-dessus de ceux du pays : la destitution", ajoutent-ils.
Pendant deux mois, la commission du renseignement de la Chambre a mené les investigations, en interrogeant une quinzaine de hauts responsables afin de déterminer si le président avait abusé de ses pouvoirs pour faire pression sur Kiev. "Personnellement et par l'entremise d'agents dans et en dehors du gouvernement, (Donald Trump) a sollicité l'ingérence d'un pays étranger, l'Ukraine, pour favoriser sa campagne de réélection", peut-on lire dans le document.
Il existe, selon le rapport, des "preuves accablantes" sur deux sujets notamment : "Le président a conditionné une invitation à la Maison-Blanche et une aide militaire à l'Ukraine à l'annonce (dans ce pays) d'enquêtes favorables à sa campagne" et il a "entravé" les investigations. Toujours selon ce document, "aucun président n'a bafoué à ce point la Constitution et le pouvoir de supervision du Congrès".
La Maison-Blanche a immédiatement contredit cette analyse. "L'imposture" de l'enquête en destitution n'a produit "aucune preuve" contre Donald Trump, a déclaré, mardi soir, la porte-parole de l'exécutif, Stephanie Grisham. "Ce rapport ne reflète rien d'autre que les frustrations des démocrates", "il se lit comme les divagations d'un blogueur de bas étage qui s'évertue à prouver quelque chose quand il n'y a clairement rien", a-t-elle ajouté.
Après son adoption par la commission du renseignement de la Chambre des représentants, le rapport a été ensuite transmis à la commission judiciaire. Cette dernière a entamé hier le débat juridique pour déterminer si les faits reprochés au président justifient sa mise en accusation (impeachment).

Karim B./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.