Report du procès en appel au 31 janvier    Les messages de Chanegriha    Le dossier de Ali Ghediri pas encore examiné par la chambre d'accusation    Policiers révoqués durant la Décennie Noire : «Nous réclamons notre réintégration»    Les licenciés en droit réclament l'ouverture du concours au CAPA    Relaxe pour sept activistes du Hirak    Dépôt en ligne des certificats d'arrêt de travail    L'Algérie concernée par la mise à jour de l'OMI    Le CPE en hibernation    Session de formation aux métiers de l'export    "Les étudiants doivent éviter les fausses déclarations"    Le prix du pétrole continuera d'augmenter en 2021    «Pour des raisons électorales ou intérêts calculés, les démocrates ont pactisé avec les islamistes»    Le Conseil de sécurité diffuse les propositions de l'UA    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Quand Suzanne Tamim crie justice !    Arrêt prématuré d'un test des moteurs de la fusée géante SLS    Les Européens appellent Téhéran à la raison    Mercato exceptionnel du 25 au 31 janvier    "Le plus difficile reste à venir"    Défaite de l'Algérie face à l'Islande    Le lieu de stockage du vaccin anticovid gardé secret    Caravane médico-sociale au profit des habitants    La radio locale sensibilise aux dangers du monoxyde de carbone    Un mort et 14 blessés dans un accident de la circulation    Arrestation de 2 personnes en possession de 263 700 euros en faux billets à Amizour    Résidences de formation pour les praticiens du 4e art dans le Sud algérien    Hommage à Abou Laïd Doudou, l'homme de lettres    Lancement prochain de fouilles archéologiques à Portus Magnus    À la découverte de la musique actuelle africaine    Une solidarité efficace et autonome    Une quête de l'Histoire d'un peuple    Que se passe-t-il si vous mangez 4 amandes par jour ?    MC Oran: Le Mouloudia méritait mieux    Un citoyen tombe du 5èm étage d'un immeuble en construction    Mostaganem: Incendie sur un bateau de pêche    Formation professionnelle: Les ingénieurs-enseignants paralysent les instituts spécialisés    JS Saoura: Une efficacité à améliorer    Volleyball - Ligue de wilaya de Sidi Bel-Abbès: Sekrane Lahcene réélu à l'unanimité    LA TRITURE    Direction générale des impôts: Nouvelles modalités de radiation du registre de commerce    Pénétrante portuaire: Des instructions pour accélérer le projet et le livrer par tronçons    Principes et autres considérations    Est-ce la bonne statue?    222 nouveaux cas, 181 guérisons et 5 décès    L'Algerie se tourne vers l'Afrique    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    Situation politique et questions régionales au menu    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les actes d'accusation votés au Congrès d'ici la fin de semaine
Procédure de destitution du président américain
Publié dans Liberté le 11 - 12 - 2019

La commission judiciaire de la Chambre a introduit hier deux articles de mise en accusation contre le président Donald Trump pour crimes et délits majeurs.
Les démocrates ont retenu hier deux chefs d'accusation contre Donald Trump dans la procédure de destitution qui vise le président américain : abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès. Lorsque ces chefs seront adoptés en séance plénière, sans doute la semaine prochaine, à la Chambre des représentants où les démocrates sont majoritaires, Donald Trump deviendra le troisième président de l'histoire à être mis en accusation au Congrès américain.
Il ne sera toutefois vraisemblablement pas destitué, puisque le Sénat, chargé de le juger, est contrôlé par les républicains qui font largement bloc autour de lui. "Aujourd'hui, au nom de la Constitution et de notre pays, la commission judiciaire de la Chambre introduit deux articles de mise en accusation contre le président des Etats-Unis, Donald Trump, pour crimes et délits majeurs", a annoncé le chef démocrate de cette commission, Jerry Nadler, en citant les chefs d'abus de pouvoir et d'entrave à la bonne marche du Congrès.
"Nous sommes ici aujourd'hui car l'abus par le président de ses pouvoirs ne nous a laissé aucune autre alternative", a ajouté Adam Schiff, le chef de la commission du renseignement, qui a mené plus de deux mois d'enquête sur l'affaire ukrainienne. Donald Trump martèle qu'il n'a rien fait de mal et dénonce une "mascarade" montée par les démocrates parce qu'ils sont incapables, selon lui, de le battre dans les urnes.
"Mettre en accusation un président qui a prouvé à travers ses résultats, y compris en générant sans doute la plus solide économie de l'histoire de ce pays, avoir l'une des présidences les plus fructueuses de l'histoire et, plus important, qui n'a rien fait de mal, est de la pure folie politique", a tweeté Donald Trump hier, avant cette annonce.
Les démocrates ont ouvert une procédure de destitution contre Donald Trump après avoir appris qu'il avait demandé à l'Ukraine d'enquêter sur Joe Biden, bien placé pour l'affronter lors de la présidentielle de 2020. L'opposition l'accuse d'avoir abusé de son pouvoir pour arriver à ses fins, notamment en gelant une aide militaire cruciale pour ce pays en conflit armé avec la Russie.
"Le président a sollicité et fait pression sur l'Ukraine pour qu'elle intervienne dans notre élection présidentielle de 2020, ce faisant il a porté atteinte à la sécurité nationale, a affaibli l'intégrité des élections et violé son serment au peuple américain", a affirmé M. Nadler. Les démocrates lui reprochent également d'avoir refusé de collaborer à leur enquête, ce qui alimente le chef d'entrave à la bonne marche du Congrès.
"C'est un schéma familier dans la conduite du président Trump" qui "croit ne devoir de comptes à personne", a poursuivi M. Nadler, un adversaire de longue date du magnat de l'immobilier. Mais "nous devons être clairs, personne, pas même le président, n'est au-dessus des lois". Etant donné l'état des forces dans cette enceinte, Donald Trump est quasiment assuré d'être mis en accusation, "impeachment" en anglais, sans doute avant Noël.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.