Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    Le ministère du Commerce disposé à apporter toute l'aide nécessaire aux éleveurs    Une délégation de l'APN prend part à la 14e session de l'APM à Athènes    Mouvement de protestation du PNC: poursuite des perturbations des vols d'Air Algérie    Libye: le règlement de la crise est lié à l'engagement des parties libyennes    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : 45 décès et 1494 blessés en une semaine    Presse électronique: nécessaire régularisation juridique pour mettre fin aux "ambiguïtés"    Ferhat Ait Ali charge les opérateurs de l'électroménager    OUVERTURE D'UN CONSULAT IVOIRIEN AU SAHARA OCCIDENTAL : L'Algérie dénonce une violation du droit international    RECUPERATION DES FONDS TRANSFERES VERS L'ETRANGER : Un dispositif sous tutelle du ministère de la Justice    LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL DES OISEAUX PROTEGES : Vers l'installation d'une commission mixte à Oran    ORAN : Saisie de plus de 58 tonnes de tabac à chiquer    LOGEMENTS AADL : Nasri ordonne la finalisation des projets programmés    Le procès de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel, reporté au 11 mars    Ennahda, «l'homme malade» de la politique tunisienne    L'an II de la révolution algérienne .Les mots du Hirak    Mandat d'arrêt contre 700 personnes pro-Gulen    Les Sang et Or n'y arrivent plus    L'année du sacre du Chabab ?    Belhocini file en tête avec 10 buts    "C'est frustrant d'avoir perdu deux points face au PAC"    Le Targui    À tout jamais…    Hausse des frais du visa aux consulats algériens    Un an d'assiduité au hirak    Poutine limoge l'un de ses conseillers emblématiques    Lancement prochain d'une opération de pêche préventive    Près de 1 900 morts, mais l'OMS se veut rassurante    La communauté indigène visée par un autre assassinat    ACTUCULT    Exposition géante sur la guerre d'Algérie dans l'Oise    Mouni Benkhodja expose le "Corpo" et ses tourments    L'engagement de Mouloud Feraoun durant la guerre en débat    Graeme Allwright : l'âme des «protest singers» en France    LFP/Sanctions : Cinq entraîneurs suspendus    Le Président Tebboune reçoit le Directeur du département Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale au FMI    Blida: 15.400 logements en construction à Meftah    El-Bayadh - Projets en retard : des responsables mis en demeure    Amnesty Algérie: Le Hirak, une mobilisation «exceptionnelle»    Procès de Kaddour Chouicha à Oran: Verdict le 3 mars    Tiaret: Des distributeurs automatiques hors service    Plus de 207 km de fibre optique réalisés en 2019    L'échec du professionnalisme dans le football: L'ASM Oran, un cas d'école    En réaction à la «répression policière»: Les enseignants du primaire appellent à une action nationale    Tlemcen: Une caravane pas comme les autres dans les écoles    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    Tebboune relence le débat sur lamémoire    "Je ne suis pas mort"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les engagements non honorés du ministre des Travaux publics
Réhabilitation de la RN1 à Tamanrasset
Publié dans Liberté le 28 - 12 - 2019

L'engagement pris dernièrement par le ministre des Travaux publics et des Transports, Mustapha Kouraba, quant à l'accélération des travaux de réhabilitation de la Transsaharienne dans ses parties reliant In Guezzam à Tamanrasset, Tamanrasset à In Salah et In Salah à El-Ménéa, sur une distance de plus de 1200 km, s'avèrent finalement une promesse de Gascon.
Les différentes entreprises de réalisation engagées par la wilaya pédalent encore dans la choucroute et avancent d'un rythme qui explique le mécontentement des usagers et la colère des transporteurs qui font quotidiennement les frais de cette situation pénalisante, laquelle risque malheureusement de perdurer en l'absence de rigueur dans le contrôle et le suivi des travaux.
Les recommandations faites lors de la toute dernière session de l'APW semblent être renvoyées aux calendes grecques, puisque le projet échappe visiblement au contrôle de la direction locale des travaux publics qui est de surcroît taxée d'amateurisme et de bricolage dans la réalisation des travaux pour lesquels des sommes d'argent astronomiques ont été allouées, accusent des automobilistes qui en ont assez des promesses sans lendemain.
Pour exprimer leur désarroi et leur mécontentement quant à la qualité des tronçons réalisés, les usagers ont choisi la Toile et les réseaux virtuels qui leur permettront de tirer à boulets rouges sur les autorités défaillantes et les entreprises qui excellent dans l'imperfection.
Le ministre des Travaux publics, lui aussi, a eu son lot de critiques, puisqu'il est appelé à assumer ses responsabilités et rendre des comptes pour chaque victime fauchée par la route de la mort. Lors de sa visite effectuée en octobre dernier, M. Kouraba a, faut-il le rappeler, indiqué qu'une réflexion sera portée prochainement sur le doublement de la RN 1 traversant la wilaya de Tamanrasset sur une distance de plus de 1250 km.
Devant les médias présents, il a invité les entreprises de réalisation à mettre plus de tonus pour parvenir à livrer les tronçons totalisant un linéaire de 251km qui font actuellement l'objet d'une opération de réhabilitation et l'accélération des procédures relatives à la rénovation des 486 km autres qui se trouvent dans un état avancé de dégradation.
Le ministre s'est engagé à lever les chantiers ouverts au long de la RN1 avant mars 2020. Cependant, la cadence des travaux ne laisse aucune voie à l'optimisme des usagers qui s'en remettent aux plus hautes autorités du pays pour en finir définitivement avec la grande supercherie signée "Route de l'Unité africaine".
D'après les statistiques en notre possession, la wilaya de Tamanrasset dispose d'un réseau routier d'une longueur de 8 654 km, dont seulement 2 712 km revêtus (2 578 km de routes nationales, 764 km chemins de wilaya et 5 312 km entre chemins communaux et chemins non classifiés. Pour l'entretien des quelque 31% de routes bitumées, la wilaya de Tamanrasset dispose de 9 maisons cantonnières, de surcroît non opérationnelles en raison du manque de moyens humains et matériels, a-t-on justifié à la DTP de Tamanrasset.

RABAH KARECHE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.