Mancity : Guardiola fait une annonce de taille pour son avenir    Nécessité pressante d'un réseau d'assainissement pour la zone industrielle de Hassi Ameur    Man City : Sterling est fan de Zidane    Centre nautique d'Oran: piscines dotées de bassins en Inox, une première en Afrique    Arbitrages d'investissement: l'Algérie est dotée des outils pour sanctuariser les intérêts de l'Etat    Tebboune évoque la fermeture des frontières avec le Maroc    DANS UNE ENTREVUE ACCORDEE A UNE CHAINE DE TELEVISION RUSSE : Tebboune nie toute exploitation du gaz de schiste    Mohamed Bedjaoui impliqué lui aussi    MOSTAGANEM : Les distributeurs de lait ne décolèrent pas    PROMOTION DU DIALOGUE SOCIAL : Une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    LUTTE CONTRE LE DISCOURS DE HAINE : Zeghmati présente l'avant-projet de loi    FRANCE : Quatre frères et sœurs algériens arrêtés à Bordeaux    Football/Professionnalisme: "Les pouvoirs publics s'engagent à prendre en charge les doléances des clubs"    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    Montréal aux couleurs algériennes    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    Serport annonce ses grands projets    Choc des extrêmes à Biskra    Résonances autour d'une année de contestations    Fausses adresses    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Report du derby USMA – MCA : Une décision politique    En bref…    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    Arrêt de l'importation des kits CKD/SKD : Abdelmadjid Tebboune met fin au «montage» automobile    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    La statue de Constantin dans un état lamentable    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Le PNC suspend sa grève    4morts et 32 blessés en 24 heures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel à l'accompagnement des professionnels
5e édition du salon de l'Agriculture Agri-Pro Expo à Oran
Publié dans Liberté le 23 - 01 - 2020

Parmi la trentaine d'exposants présents à cette manifestation qui se tient jusqu'au 25 de ce mois, beaucoup sont des représentants de marques d'équipements, d'outillages et autres aliments de bétail, de même pour les produits phytosanitaires et vétérinaires.
La 5e édition du Salon de l'agriculture "Agri-Pro Expo", qui a ouvert ses portes hier au Centre des conventions d'Oran, est révélatrice d'un secteur en crise, en dépit des potentialités souvent évoquées. Les organisateurs ont dû revoir à la baisse le nombre d'exposants et la surface d'exposition en raison des défections constatées à l'ouverture, en plus d'une inauguration passée totalement inaperçue. Parmi la trentaine d'exposants présents à cette manifestation qui se tient jusqu'au 25 de ce mois, beaucoup sont des représentants de marques d'équipements, d'outillages et autres aliments de bétails, de même pour les produits phytosanitaires et vétérinaires.
Le tout à côté d'une petite ferme installée à l'entrée de l'exposition, avec ses animaux. Parmi les exposants ayant fait le déplacement pour cette édition, une jeune association nationale d'éleveurs de lapins, créée en 2019, avec pour objectif de remettre au goût du jour la consommation du lapin qui a l'avantage "de présenter moins de risques sanitaires que le poulet", nous a-t-on expliqué. Pour les membres de cette association, regroupant pour l'instant 1 000 éleveurs, le coût du kilogramme de lapin est, certes, plus élevé que celui du poulet, mais sa saveur est bien meilleure avec des valeurs en lipides, cholestérol et protéines qui devraient en faire un produit recherché.
Les éleveurs de lapins ont profité de ce rendez-vous économique pour interpeller les pouvoirs publics sur la nécessité d'un meilleur accompagnement en matière de disponibilité et de coût de revient de l'aliment — dont bien des composants sont importés — et d'aide à l'installation d'abattoirs spécifiques pour lapins, qui n'existent que dans le centre du pays. L'accompagnement a été le maître-mot des exposants professionnels, comme la société Soummam qui, aujourd'hui, collecte jusqu'à 550 litres de lait, pour les besoins de ses laiteries.
Le représentant de l'entreprise a, notamment, évoqué les efforts pour augmenter le cheptel de vaches productrices de lait dans notre pays avec des subventions étatiques, mais aussi par les éleveurs, alors que l'Algérie reste le 3e importateur de poudre de lait dans le monde, la terrible épidémie de fièvre aphteuse de 2014 ayant quasiment décimé les élevages. "Il y a eu ensuite 4 années successives de sécheresse qui ont mis à mal biens des éleveurs qui ont tout perdu et abandonné", a-t-on rappelé. Alors que l'année 2018 était annoncée comme celle de l'amorce d'une dynamique d'amélioration, avec nombre de projets de fermes-pilotes modernes d'élevage, les incertitudes et les blocages durant 2019 ont fait que des projets ont été handicapés par l'impossibilité d'importer des équipements.
À l'instar de nombreuses sociétés intéressées par l'exportation, la Soummam revendique la baisse des taxes trop lourdes et l'accompagnement étatique sur le plan de la logistique, afin que les produits algériens puissent être concurrentiels à l'international. À noter que des conférences seront données par des experts




D. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.