PSG : Di Maria supporte mal le confinement    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    COMMERCE EXTERIEUR : Une baisse globale des échanges en 2019    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Bengrina annonce une aide financière de ses députés    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    Un petit village kabyle met en place une ‘'organisation de guerre''    Un mariage provoque 4 contaminations au Covid-19 à Bejaia    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    Covid19-Médicaments à base d'hydroxychloroquine: près de 320.000 boites bientôt disponibles    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Report JP-2020: les athlètes algériens entre déception et soulagement    Coronavirus: les walis instruits de la mise en œuvre "urgente" d'un dispositif "particulier" d'assistance des citoyens    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Blida: Le décompte macabre continue    Prolifération des abattoirs clandestins: Saisie de près de 6 q de viande impropre à la consommation à Es-Senia    Les cygnes blancs de 2020    Une panne technique dans deux postes transformateurs à Hassi Ameur: Coupure prolongée du courant électrique à Oran et plusieurs wilayas de l'Ouest    Mascara: Nouvelles saisies de produits alimentaires    Le confinement fait polémique    L'ESPRIT ET LE CŒUR    La leçon d'humilité    30e nouveau membre de l'Otan    Les règles de conformité fixées    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Pandémie Covid-19: the year after!    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Allemagne : des mosquées cibles du terrorisme d'extrême droite
Les membres d'un groupuscule arrêtés vendredi
Publié dans Liberté le 18 - 02 - 2020

La banalisation du discours haineux a favorisé la montée de l'extrême droite en Occident. Selon le rapport du Global Terrorism Index de 2019, la tendance risque de s'accentuer en 2020.
Les services de sécurité allemands ont démantelé vendredi un groupuscule d'extrême droite qui s'apprêtait à commettre des attaques terroristes d'envergure contre des mosquées, ont révélé les médias locaux dimanche soir. Les douze membres du groupe ont été interpellés à travers plusieurs villes du pays, affirme la même source, soulignant qu'ils voulaient mener des attaques durant les prières du vendredi, imitant celle de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.
Cette attaque avait fait au moins 51 morts en mars 2019. Selon le magazine Der Spiegel et le quotidien Bild, les membres du groupe entendaient utiliser des armes semi-automatiques notamment. Le chef présumé du groupe, connu et surveillé depuis plusieurs mois par les autorités, avait détaillé ses plans lors d'une réunion organisée avec ses complices la semaine dernière.
Les enquêteurs en ont eu connaissance grâce à un informateur infiltré dans le groupe, affirment les deux journaux. Les enquêteurs ont retrouvé, lors des perquisitions menées dans 13 lieux répartis sur cinq Etats régionaux, des "couteaux", "arbalètes", des "grenades", mais aussi un "fusil de chasse" et un "pistolet". Interpellés vendredi, les douze extrémistes de droite ont été mis en détention samedi.
Quatre d'entre eux sont soupçonnés d'avoir formé "une association d'extrême droite à caractère terroriste", tandis que les huit autres sont soupçonnés de leur avoir fourni un soutien "financier" ou "une aide pour se procurer des armes", selon le parquet. Parmi les suspects, tous de nationalité allemande, figure un policier de Rhénanie du Nord-Westphalie qui a été suspendu. Selon Bild, son but était de "lancer une guerre civile" dans le pays.
Les autorités allemandes s'inquiètent d'un terrorisme d'extrême droite depuis notamment le meurtre d'un élu allemand pro-migrants, membre du parti de la chancelière Angela Merkel, en juin 2019. "Ce qui a été mis en lumière est effrayant, de voir manifestement un groupe se radicaliser de la sorte aussi rapidement", a affirmé un porte-parole du ministère de l'Intérieur, Björn Grünewälder, lors d'une conférence de presse régulière à Berlin.
En octobre 2019, un extrémiste de droite négationniste a tenté de commettre un attentat dans une synagogue de Halle, un massacre n'étant évité que de justesse. Faute de pouvoir pénétrer dans l'édifice religieux dans lequel les fidèles s'étaient barricadés, il avait abattu une passante et le client d'un restaurant de sandwichs kébabs, diffusant en direct sur internet ses forfaits.
Son procès est attendu prochainement. À Dresde, dans l'ex-RDA, huit néo-nazis sont également jugés depuis près de cinq mois pour avoir planifié des attentats contre des étrangers et des responsables politiques.

Lyès Menacer/Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.