Décès de Kheddad: un combattant infatigable pour les droits du peuple sahraoui    Kheddad a joué un rôle fondamental dans la bataille juridique du Polisario    Biologie médicale: nécessité de création d'un réseau national de laboratoires accrédités    Benbouzid réitère "la gratitude" de l'Algérie à la Chine pour son aide face au Covid-19    Oran: fin de confinement au complexe des "Adalouses"    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    Real : Modric a pris sa décision    Coronavirus : facilitations exceptionnelles à l'importation des matières premières nécessaires    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Appel à la libération des détenus d'opinion    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Vers une plus forte chute de la demande    Abdelhafid Benchebla. Boxeur algérien (91 kg) : «Mon rêve : décrocher une médaille aux JO et passer en professionnel»    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    "La reprise du Calcio ? Il est trop tôt pour prédire quoi que ce soit"    CSC : Les blessés se remettent sur pied    JS Kabylie : Solidarité avec le personnel médical    Les stations d'essence prises d'assaut à Alger    Vers un nouvel ordre mondial    Covid-19 : 14 décès et 131 nouveaux cas enregistrés    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    Tébessa: Les panneaux publicitaires dans l'anarchie    Les f et les e 5, la theorie du 100e singe    LA FORCE DES LOBBYS    Tlemcen: «Il n'y aura pas de pénurie de fruits et légumes»    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    El Kala: Un mandataire de poissons se fait subtiliser 32 millions de cts    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Prolongation de la suspension des vols jusqu'à nouvel ordre    L'ambassade de Chine en Algérie réagit    "Il y a quelques malades qui, symptomatiquement, sont bien"    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chidekh Azouz présente ses ouvrages à El-Milia
Il a publié "la vallée et le temps qui passe" et "La veuve et le martyr"
Publié dans Liberté le 18 - 02 - 2020

Docteur en médecine, installé à titre libéral après sa retraite du secteur public, Azouz Chidekh est également l'auteur de deux livres qu'il vient d'éditer en France et en Algérie. Le premier, La vallée et le temps qui passe (éditions El-Mahar d'El-Eulma, 2019), est un récit nostalgique sur la vallée de l'oued El-Kébir, à El-Milia.
Paru à la maison d'édition Lys bleu, à Paris, le second, La veuve et le martyr, relate des faits historiques sur les drames et les déchirements causés par la guerre de libération nationale au sein des familles des martyrs de la révolution. Natif de la ville d'El-Milia, où il a grandi, avant d'aller poursuivre des études en médecine à Constantine et s'installer ensuite à Mila, l'auteur de ces ouvrages est venu les présenter à son public dans sa ville natale.
C'est à l'occasion de la journée nationale du chahid qu'il s'est longuement étalé sur son œuvre La veuve et le martyr, dimanche, à la bibliothèque communale de la ville d'El-Milia. Fils de chahid, Azouz Chidekh a su transmettre à travers son récit les souffrances de ces milliers de femmes qui ont perdu leur mari durant l'épisode de la guerre d'indépendance.
C'est ce qu'il a d'ailleurs repris devant un public venu nombreux assister à la présentation de ce livre. Après une présentation de son roman et des lectures de textes, l'auteur est intervenu pour répondre aux questions qui lui ont été posées lors du débat. Dans la foulée, il est revenu sur cet épisode des souffrances humaines et de drames vécus par ces femmes et leurs enfants, affrontant seuls leur destin.
Du fond de son imaginaire, il a adapté son récit à la réalité d'une femme, sa mère, qui a fait le rêve de voir revenir son mari à travers les rayons du soleil traversant sa fenêtre. Un rêve qui s'achève avec un retour à la réalité non sans mettre en exergue des épisodes de tragédie et de souffrance des familles, déstabilisées par les séquelles indélébiles laissées par la guerre. Ce récit se veut aussi un cri de révolte contre ces souffrances et les injustices subies par ces femmes et leurs enfants.
Concernant La vallée et le temps qui passe, l'auteur propose une lecture nostalgique de la vie dans la vallée de l'oued El-Kébir, à El-Milia, désormais transformée par les installations industrielles. "Il est question de plonger dans les souvenirs lointains de la belle époque et le triste devenir de la vallée actuellement", a-t-il regretté. Le livre relate l'histoire d'une vallée précieuse, criant sa détresse en silence face aux injustices qu'on lui a fait subir.
"La vallée court un risque apocalyptique dû à ces installations de l'usine sidérurgique en plein milieu forestier", prédit-il. Cet essai plonge également dans l'histoire tumultueuse de la région, tout en mettant en lumière les noms de ses hommes que la mémoire locale n'oublie pas, au même titre que cette région, ses traditions et ce mode de vie dénaturés par tant de transformations subies.

Amor Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.