Coronavirus - Ancelotti : "J'espère que cela nous changera tous"    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Egypte. Le président Sissi survivra-t-il au coronavirus et aux soubresauts de l'économie ?    PROTEGER C'EST ASSERVIR.    L'AIE tacle l'Arabie Saoudite et la Russie    Hamid Bessalah désigné président du conseil d'administration    Injection de 5 000 milliards de dollars dans l'économie mondiale    Algérie Telecom : Modification des horaires    Lancement d'un bureau de poste itinérant    A propos d'Alger !    "Karim Tabbou souffre d'une paralysie partielle"    Le président de la Commission de l'UA mis en quarantaine    Pour cause de la pandémie du Covid-19 : Le trafic aérien suspendu à 95% en Afrique    Tunisie : Le coronavirus n'a pas empêché les tensions entre les trois présidences    "C'est un acharnement politico-judiciaire"    Athlétisme-Covid19: les Championnats d'Afrique entre mai et juin 2021    Madoui appelle au rapatriement des Algériens établis en Arabie Saoudite    NA Hussein Dey : Le Cas de l'entraîneur Bouali en stand-by    L'Union des ordres des avocats dénonce "une violation flagrante des lois"    Le personnel médical de l'hôpital de Boufarik en colère    La direction de la santé d'Oran lance un appel au bénévolat    Expositions et concours en un clic !    "Night in Zeralda", un tube immortel    À la découverte de l'Opéra de Paris    Evènement marquant de la révolution à Constantine : Le procès du groupe des 21    Maison de la culture de Aïn Témouchent : Création d'une plateforme électronique pour les enfants    Parution. «Le bonheur d'être algérien» de Fadéla M'rabet : Une terre, une fierté    Bousaâda: Cinq membres d'une famille tués dans une collision    Oran: 4,5 milliards en fausse monnaie interceptés    Pour ceux qui le souhaitent: Un vol pour rapatrier «des citoyens américains» d'Algérie    USMB - Testé positif au Covid-19 - Sofiane Nechma : «Je suis revenu de loin»    Procès en appel de Karim Tabou: Une vague d'indignation et des réponses    Blida en confinement: La peur commence à s'installer    INSTINCT ET SOLIDARITE    Entré en vigueur aujourd'hui: Le confinement partiel élargi à neuf autres wilayas    Pandémie Covid-19: the year after!    Elan de solidarité avec Bilda, la confinée    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    Belfodil partira en finde saison    Le président Tebboune salue les efforts des professionnels du secteur de la santé    L'infrangible lien…    Les feuilles de l'automne    Covid-19/Sahel: attaques terroristes et conflits,une "trêve sanitaire" au second plan    Illustration d'activités gouvernementales: les médias instruits d'"éviter" les archives    Covid-19: Chorfi appelle les citoyens au respect des règles de prévention    Affaires de montage automobile et financement occulte: 15 ans de prison pour Ouyahia et 12 ans pour Sellal    QUAND LA VIE ET LA MORT SE PRENNENT LE BRAS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La BM plaide pour un nouveau contrat social
Protestations dans les pays arabes
Publié dans Liberté le 20 - 02 - 2020

L'économiste en chef de la Banque mondiale pour la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord), Rabah Arezki, estime que peu de réponses ont été apportées par les gouvernements de la région aux aspirations des peuples qui, en Algérie, en Egypte, en Irak, en Jordanie, au Koweït, au Liban, sont descendus dans la rue, traduisant une méfiance généralisée à l'égard des gouvernements. "Les jeunes des pays arabes ont de faibles perspectives et doutent de la capacité des gouvernements à améliorer les choses", estime l'économiste de la Banque mondiale, dans une analyse postée hier.
D'après lui, ces protestations indiquent la nécessité de changements économiques et sociaux spectaculaires pour stimuler la croissance économique et créer les centaines de millions d'emplois nécessaires pour employer les jeunes qui entreront sur le marché du travail au cours des prochaines décennies. Pourtant, "peu a été fait pour répondre à ces besoins", tranche l'expert de l'institution de Bretton Woods. Selon Rabah Arezki, compte tenu de la méfiance qui règne actuellement à l'égard des gouvernements arabes, cette situation plaide pour une approche différente en matière de réformes. "Les principales priorités devraient être d'éliminer la corruption par une transparence radicale au sein du gouvernement et de supprimer les subventions implicites dont bénéficient les producteurs — par opposition aux consommateurs pauvres — y compris les services publics et les copains".
"Les aspirations croissantes d'une population arabe très instruite et jeune contrastent avec la mauvaise performance des gouvernements et leur incapacité à moderniser leur économie et à créer des emplois", souligne Rabah Arezki qui alerte sur le fait que cette incapacité des gouvernements arabes à fournir des services publics de qualité et abordables, associée à l'émergence d'une corruption à grande échelle dans les institutions officielles, nourrissant une complicité avec le secteur privé, "exacerbe la méfiance des citoyens".
L'économiste en chef de la Banque mondiale pour la région MENA plaide pour un nouveau contrat social dans les pays arabes, étant donné que l'actuel contrat social est décrié par les populations, voire complètement remis en cause. Ce contrat social repose, d'après l'économiste, sur un deal tacite dans lequel les citoyens arabes abandonnent leur voix et tolèrent une faible responsabilité du gouvernement en échange de subventions, d'une éducation et de soins médicaux gratuits ainsi que d'emplois publics. Ce contrat social, pense Rabah Arezki, dure depuis des décennies dans les sociétés arabes, mais il est désormais remis en cause par une population de jeunes. D'où la nécessité, selon lui, de penser un nouveau contrat social en mesure de répondre aux nouvelles aspirations des populations.



Ali T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.