Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Coronavirus: 98 nouveaux cas, 79 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Quatre personnes interpellées à Laghouat et Tiaret pour trafic de drogue et contrebande    Accord Opep+ : une action décisive afin d'empêcher un effondrement total du marché    Gaz: Sonatrach adapte sa stratégie pour faire face à la concurrence croissante du marché mondial    Les essais cliniques sur l'hydroxy-chloroquine repris: l'Algérie confortée dans sa position    Niger: 1,6 millions d'enfants vulnérables touchées par des crises humanitaires    Barça : Une inquiétude pour Lionel Messi ?    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Déconfinement à multiples risques    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Il n'a pas d'arc-en-ciel la nuit    Vers un intérimaire à la tête du MPA    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Le Care critique les choix du gouvernement    Le pompage de l'eau prévu pour la fin du mois    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    Les travaux s'éternisent    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Plus de 500 migrants bloqués au large de Malte    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Trafic de drogue, 2 arrestations    Ce n'est pas à Sonatrach de repenser sa stratégie, c'est au HCE de le faire    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Un déni français    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Le ministère du Commerce dément    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    ENVOI DE TROUPES DE L'ANP A L'ETRANGER : Laraba apporte des précisions    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel à la libération des détenus d'opinion
Signé par plusieurs dizaines d'enseignants, de médecins, d'artistes, de managers, de journalistes et d'activistes
Publié dans Liberté le 02 - 04 - 2020

La mobilisation et les appels en faveur de la libération des détenus d'opinion, qui croupissent encore en prison au moment où le pays est confronté à l'épidémie de coronavirus, se poursuivent.
Sous le titre "Halte à la répression, liberté pour les détenus d'opinion", le collectif Libertés, dignité, citoyenneté, regroupant plusieurs dizaines d'enseignants, de managers, d'artistes, de journalistes, de militants associatifs et de médecins, a lancé un appel exigeant la libération "immédiate et sans condition" de tous les détenus d'opinion en condamnant la "répression en cours". Ils appellent également le pouvoir à "respecter la trêve sanitaire et les lois de la République".
"Alors que la nation fait face, dans le civisme et la communion, au terrible drame qui a déjà endeuillé de nombreuses familles, le pouvoir vient de lancer une vaste opération de répression pour neutraliser les opposants politiques et imposer le silence aux voix discordantes", relèvent les signataires parmi lesquels près d'une cinquantaine d'enseignants de l'USTHB, dont Fatiha Aïd et Ahmed Belmedani, des journalistes, à l'image d'Arezki Aït Larbi, Mohamed Benchicou et Arezki Metref, le poète Benmohamed, l'actrice Djamila Amzal, le militant Djamel Zenati, le professeur en médecine Nordine Zidouni, l'éditeur Amar Mezdad, Hend Sadi (professeur de mathématiques, auteur), Kader Sadji (responsable du café littéraire de Béjaïa), Saïd Salhi (vice-président de la LADDH), Sid-Ahmed Semiane (auteur), Menouar Siad (chercheur en physique nucléaire CRNA), le sociologue Nacer Djabi, Lina Benamer (ancienne moudjahida, Fédération de France), Lynda Chouiten (écrivaine), Nacer Boudiaf, Dorothée Ebner (psychologue France) ou encore Laïfa Boufendi (chercheur CNRS – France).
Les signataires accusent notamment le pouvoir de tenter d'exploiter la crise sanitaire, au moment où le mouvement populaire a décrété une trêve en s'engageant dans des actions de solidarité, afin de "reprendre la main pour restaurer un régime discrédité par la corruption et ébranlé par une année de contestation populaire".
"Au mépris du droit et des lois de la République, la justice, réduite au rôle peu glorieux d'instrument de répression politique, s'enfonce dans l'indignité", soutient le texte, en citant les récentes incarcérations de Karim Tabbou, de Khaled Drareni et la convocation d'activistes du Hirak.
"Au moment où toutes les énergies doivent converger contre le fléau qui menace l'humanité, la tentation d'instrumentaliser le coronavirus comme bouclier pour réduire au silence les voix libres relève de la trahison nationale", souligne le texte. Par ailleurs, les signataires ne manquent pas de rendre un hommage appuyé au personnel médical qui, avec des "moyens dérisoires", tente de faire face à l'épidémie.

Karim K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.