COVID-19: fabrication et commercialisation des masques de protection à partir de juin    Washington Times prédit une riposte médiatique contre l'Algérie    DECES D'EL-YOUSSOUFI : Le président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ALGERIE POSTE : Disponibilité du réseau de l'ordre de 97.3% durant le Ramadhan    Jeux méditerranéens : échange de vues "constructif" autour d'Oran-2022    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    RECONDUCTION DU CONFINEMENT : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    ORAN : Le wali booste les projets en cours    Coronavirus: 133 nouveaux cas, 127 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    TISSEMSILT : Saisie de stupéfiant dans deux affaires différentes    Accidents de la route: 5 morts et 294 blessés durant les dernières 48 heures    Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Le député FLN Abdelmalek Sahraoui bientôt devant le juge    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Biskra : Suspension du maire de Chetma    Une politique budgétaire incohérente    Le Brent à 34 dollars à Londres    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Tensions entre Alger et Paris    La scène, ce reflet de la société    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Covid-19: 360 cas guéris ont quitté les hôpitaux depuis l'apparition de la pandémie    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Les mercenaires cathodiques    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un Chinois dans la tête d'un Algérien
…SOUFFLES…SOUFFLES…SOUFFLES…
Publié dans Liberté le 02 - 04 - 2020

Ces jours-ci on parle beaucoup de la Chine ! Et il n'y a pas de Chine sans la muraille de Chine. Et il n'y a pas de Chine sans les Chinois et sans Mo Yan, Prix Nobel de littérature !
Tout ce que liait l'Algérien à la Chine, c'est cette expression-adage : "Partez à la recherche de la science même si elle est en Chine" (Otlobi El Ilma wa law fi Assine) !
Mais depuis quelque temps, depuis deux décennies ou presque, les choses ont changé ; les Algériens se sont réveillés, par un jour, pour trouver la Chine chez eux ! Les Chinois dans les rues. Ils parlent même en algérien. Ils parlent même en tamazight. Ils sont discrets et disciplinés. Ils marchent sans bruits et sans ombres pour se photographier, posant devant Maqam echahid ou entre les vestiges de Tipasa !
Parce que l'Algérien n'est pas parti à la recherche de la science là-bas, en Chine lointaine ; c'est cette dernière qui est venue s'installer chez lui, dans sa terre. Ils sont venus, les Chinois, pour lui construire des routes, des ponts, des bâtiments, les crayons, les gommes à crayon et des pommes de terre !
L'Algérien s'achète une voiture chinoise et les Chinois étalent les routes goudronnées sous les roues de son véhicule. L'Algérien se marie, se multiplie, et les Chinois lui fabriquent la chambre à coucher ! Les conditions de la prolifération ! De la fécondation !
Avec l'arrivée des Chinois, je parle de la main-d'œuvre chinoise, la fainéantise de l'Algérien est mise à nu ! Avec l'arrivée des Africains du Sahel, je parle de ces vagues des pauvres immigrants clandestins, la paresse de l'Algérien a redoublé de poids !
Devant le Chinois et l'Africain, l'Algérien, pas tous les Algériens, se sent roi ! Un roi sans royaume ! Cette présence sino-africaine sur le sol algérien nous a fait repérer un brin de racisme chez l'Algérien, ou quelque chose qui ressemble.
Mais l'avènement du coronavirus a bouleversé le regard algérien porté sur le Chinois !
Avant l'ère du coronavirus, l'Algérien, en ignorant, pas tous les Algériens, méprise et dénigre l'Histoire de la Chine en qualifiant ce grand peuple de mangeur de chiens et de chats !
Les premiers jours où le coronavirus a frappé fort en Chine, les Algériens, fidèles à la secte des Frères musulmans, ont applaudi la propagande des Frères musulmans, largement diffusée sur les réseaux sociaux : "C'est la malédiction d'Allah qui tombe sur les têtes des Chinois mangeurs de chiens, à cause des massacres des musulmans Ouïghours."
Une fois la pandémie aveugle arrivée en terre d'islam, frappant fort les musulmans, qu'importe la communauté sunnite ou chiite, en Iran et en Arabie Saoudite, les Algériens activistes de la secte des Frères musulmans sont perplexes ! Le Ciel ne répond pas ! Et la cause de la malédiction qui a frappé la Chine, largement diffusée par les Frères musulmans, n'a pas tenu bon. La propagande des Frères musulmans est tombée à l'eau !
Les Chinois n'ont pas baissé les bras devant l'épreuve. Disciplinés. Cultivés. Organisés. Déterminés. Ils ont pu faire face à l'épidémie. En quelques semaines ils ont su comment surmonter la catastrophe. Et tant mieux ! L'espoir arrive de la Chine.
De nouveau, la vie s'est réveillée en Chine, le compte à rebours s'est déclenché, l'économie a bougé, les villes ont commencé à sortir du silence mortifère. L'Algérien, ce même Algérien qui jadis faisait la propagande des Frères musulmans, celui qui trois semaines auparavant insultait les Chinois, espère venir la délivrance universelle humaine et sanitaire de ces Chinois ; les mangeurs de chiens, les soi-disant oppresseurs des Ouïghours !
Hypocrisie ou ignorance algérienne ? Mais, quelle grande leçon chinoise !



A. Z.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.