Man United - Cavani : "J'ai développé une grande affection pour le club"    Après des tensions avec Madrid et Berlin, le Maroc en brouille avec Téhéran    Palestine: l'artillerie israélienne bombarde deux sites au Nord de la bande de Ghaza    Chelsea : Kurt Zouma sur le départ ?    Logements : 70% des projets parachevés ou en cours de réalisation, selon le ministère de l'Habitat    Barça : Piqué envoie une pique au Real Madrid    Campagne d'information sur les services en ligne    Les enjeux d'une option    « Il faut relancer le bâtiment »    Les marches soumises à autorisation    La siesta    «La question sahraouie est une question de décolonisation»    Elle est où la fusée ?    Des chefs de partis chez Charfi    Suppression de l'essence super au plomb dès octobre prochain    "ON N'EXPORTE PLUS DEPUIS LA FERMETURE DES FRONTIÈRES"    Résultats    Une bonne préparation pour les éliminatoires du Mondial    7 décès et 204 nouveaux cas    Le Bayern champion pour la neuvième fois consécutive    Ruée vers l'Espagne    DJERAD VEUT ASSEOIR LES BASES DU DIALOGUE SOCIAL    Les établissements scolaires relativement perturbés    Ftirate    Prévention aléatoire    IL ETAIT LA VOIX GRAVE DE LA RADIO    Législatives : rencontre entre l'ANIE et des représentants de 18 partis politiques    Tizi Ouzou : Des hôtes de marque au village le plus propre    Université d'El Annasser à Bordj Bou Arréridj : Il y a 150 ans, la révolte d'El Mokrani    Arts plastiques à Guelma : Vers la renaissance de l'association Bassamate    Edition : Un ouvrage sur l'organisation traditionnelle kabyle    Ethique: Quels remèdes pour l'administration et l'entreprise publiques ?    Quand l'Egypte séduit la France    Le procès du terroriste «Abou Dahdah» reporté    Programme de modernisation de la ville: Des études pour l'aménagement des sites touchés par le relogement    Acter la consécration de l'état national    Une vingtaine de civils tués dans une attaque terroriste    La pandémie inquiète de plus en plus    La procureure de la CPI reçoit des ministres afghans    La frénésie s'empare de Béjaïa    La JSK confirme encore    L'éviction de listes charme l'opinion    Le front El Moustakbel sur les starting-blocks    L'autre star du Ramadhan    Les trois lauréats dévoilés    Divas d'Oum Kalthoum à Dalida    Mohammed Dib : un écrivain monumental    Le nouveau cap d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONU réclame 200 milliards de dollars pour aider l'Afrique
Lutte contre les effets économiques du COVID-19
Publié dans Liberté le 20 - 04 - 2020

Le Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU), Antonio Guterres, a affirmé que l'Afrique a besoin de 200 milliards de dollars d'aide pour affronter la pandémie de coronavirus (Covid-19), dans une allocution virtuelle en fin de semaine à la réunion consacrée à l'Afrique par la Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI), demandant un allègement et un gel de la dette des pays pauvres et à moyens revenus.
"Des moments exceptionnels exigent une solidarité exceptionnelle. L'un des tests les plus importants de cette solidarité mondiale est de se mobiliser avec l'Afrique pour une prospérité partagée du continent et du monde", a estimé M. Guterres, lors de cette réunion consacrée principalement à l'Afrique sous le slogan "Se mobiliser pour l'Afrique" et auquel l'Union africaine a pris part.
"L'Afrique a besoin de 200 milliards de dollars pour lutter efficacement contre la pandémie (de coronavirus, ndlr) et ses effets néfastes sur l'économie", a-t-il insisté. Cette réunion intervient au moment où l'Afrique enregistre plus de cas de contamination au Covid-19 en l'espace d'une semaine, selon le bilan fourni dans la nuit de vendredi à hier par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
"La semaine dernière, il y a eu une augmentation de 51% du nombre de cas signalés sur mon propre continent, l'Afrique, et une augmentation de 60% du nombre de décès signalés", a déclaré le directeur général de l'OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une visioconférence à Genève. Et de souligner que ces chiffres sont loin de la réalité, en l'absence d'un dépistage massif des populations. Avec un taux de croissance mondial estimé par le FMI à seulement 3% en 2020, l'Afrique est loin de sortir de l'impasse.
La Banque mondiale, le FMI et d'autres organismes financiers internationaux comptent mobiliser l'équivalent de 240 milliards de dollars au total pour lutter contre les effets de la pandémie et sauver l'économie mondiale du chaos. Jusqu'à maintenant, la BM a mobilisé une cinquantaine de milliards de dollars en faveur de 64 pays en voie de développement, selon son président David Malpass.
Le nombre de pays peut atteindre la centaine d'ici quelques mois, a-t-il précisé, plaidant lui aussi en faveur d'un allègement de la dette des pays les plus pauvres de la planète et saluant les mesures prises dans ce sens mercredi par les pays membres du G20. "C'est un début. Mais la gravité de la crise exige plus.
De nombreux pays en développement sont très vulnérables et sont déjà surendettés, ou le deviendront avec la récession mondiale", a commenté à ce propos le Secrétaire général de l'ONU, rappelant qu'en Afrique, "le ratio moyen de la dette par rapport au PIB est passé de 39,5% en 2011 à 61,3% en 2019".

Lyès MENACER


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.