L'amitié entre l'Algérie et la Hongrie pourra être mieux exploitée    Une exposition collective d'arts plastiques inaugurée à Alger    Coronavirus: la majorité des cas positifs à la PCR ont moins de 50 ans    Le Président Tebboune préside jeudi une séance de travail consacrée à l'examen de l'évolution de la situation sanitaire    L'Algérie s'inquiète de la persistance des déplacements forcés dans le monde    Zones d'ombre: plus de 1,7 milliard de DA pour la réalisation de programmes de développement à Rouiba    NAAMA : Saisie de près de 10 quintaux de kif traité    CONFINEMENT PARTIEL A SETIF : Le ministre du commerce donne des instructions d'urgence    Le parquet requiert 16 ans de prison pour Tahkout, 15 ans pour Sellal et Ouyahia    Le président Tebboune instruit le Gouvernement d'entamer l'exploitation de 2 grands gisements de fer et de zinc    LE WALI DE TIARET RASSURE : ‘'5000 logements seront livrés le 1er Novembre prochain''    DILAPIDATION DU FONCIER A ORAN : Le procès de l'ex directeur de l'agence foncière reporté    "Le procès d'Ali Ghediri est encore loin et nous espérons la liberté provisoire"    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le président Tebboune reçoit l'ambassadrice de Suède en Algérie    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Le CHAN-2022 se jouera en été    «Rien ne va plus»    «Les revendications politiques occultées»    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    L'évolution et les perspectives du marché à l'ordre du jour    Laskri annonce son boycott du congrès    Le MSP pour un régime parlementaire    Saisie de 4 090 comprimés psychotropes    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    Deux PME préparent leur introduction    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Erigées sur le domaine public: Démolition de trois constructions illicites à Sidi El Houari    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers le retour des cadres et militants exclus
Tayeb Zitouni plébiscité à la tête du RND
Publié dans Liberté le 30 - 05 - 2020

Le nouveau secrétaire général du parti a annoncé "le retour" dans le giron du RND de "tous ceux qui ont été exclus".
Sorti de sa léthargie une année après la mise en détention de son ancien secrétaire général, le Rassemblement national démocratique, RND, se choisit un nouveau chef. Tayeb Zitouni a été plébiscité comme secrétaire général du RND à l'issue d'un congrès formel, tenu jeudi dernier au Centre international des conférences. Il succède à Azeddine Mihoubi qui s'est "retiré de toute responsabilité" politique. Sans SG depuis plus d'une année, le deuxième parti du pouvoir a fait comme il a l'habitude de faire : il a plébiscité un homme qui, sans être nouveau en politique, veut incarner le renouveau d'une formation politique qui veut se refaire un autre visage.
Et pour ne pas faire face à une éventuelle surprise, les "congressistes", choisis de longue date, savaient à l'avance que Tayeb Zitouni a été "choisi" quelque part comme secrétaire général. Le choix de l'ancien président de l'APC d'Alger-Centre était tellement consensuel qu'aucun autre cadre ne s'est mis en travers de sa route. Il était le seul candidat et évidemment, il a été plébiscité. Aucune voix ne manquait parmi les 827 personnes présentes dans cette belle salle du Centre international des conférences.
Prévu sur deux jours, le congrès extraordinaire, transformé séance tenante en congrès ordinaire pour éviter de préparer une autre rencontre dans une année comme le veulent les statuts, a plié l'affaire en moins d'une heure. Intronisé comme au bon vieux temps, Tayeb Zitouni, qui s'est éloigné des feux de la rampe ces dernières années pour se consacrer essentiellement à son travail de P-DG de la Société algérienne des foires et expositions (Safex), a tenté un discours nouveau. Dans une allocution solennelle, Tayeb Zitouni (que beaucoup ont confondu avec son homonyme, le ministre des Moudjahidine) a rendu hommage à tous ceux qui ont compté pour le RND, sauf Ouyahia.
Il a notamment tressé des lauriers à Abdelmadjid Tebboune. Il a annoncé mettre à la disposition du nouveau pouvoir le parti qui "a toujours mis l'intérêt du pays" au "détriment de ses propres intérêts". Et pour éviter de donner l'image d'un parti laudateur du pouvoir, Tayeb Zitouni a estimé que son parti cherchait "les points de convergence" avec les autorités. Le RND va faire du "soutien critique" ? Loin de là. Pour le patron du parti, "il est impératif de constituer le front intérieur" face "aux menaces venant de l'extérieur". Pour montrer ses prédispositions à accompagner les autorités, le RND se "met au travail" en constituant un groupe de réflexion qui sera chargé d'émettre des propositions pour la révision de la Constitution.
Pour effacer les reliquats d'un passé où Ahmed Ouyahia a régné en maître absolu sur le parti politique, Tayeb Zitouni a annoncé "le retour" dans le giron du RND de "tous ceux qui ont été exclus". "J'ai fait de l'opposition, mais dans les structures du parti", a-t-il tenu à se démarquer. "La gestion autoritaire" du RND du temps d'Ouyahia a "fait du tort" au parti, a-t-il encore poursuivi. Il est donc attendu que des cadres comme Seddik Chihab ou d'autres reviennent au sein du parti. "Notre priorité est d'unir les enfants du parti", a-t-il insisté. En attendant, le nouvel homme fort du RND va devoir annoncer la composante de son bureau politique. Une instance dont les membres vont certainement être renouvelés pour tenter d'effacer l'ère du tandem Bouteflika-Ouyahia.


Ali Boukhlef


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.