Nice : Boudaoui titulaire face à Rennes. Atal encore absent    Milan : Pioli est désolé, mais...    [Vidéo] Des milliers de manifestants dans Les rues d'Alger    Real : Un accord de principe trouvé avec Sergio Ramos ?    Encore un corps repêché à El Tarf    Institut Cervantès à Alger : Communication « Alger dans la fiction théâtrale Lopesque »    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Hirak, quels débouchés politiques ?    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Sans diagnostic point de remède !    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La cellule de crise de la wilaya tire la sonnette d'alarme
REGAIN DEs CONTAMINATIONs À LA COVID-19 À BEJAIA
Publié dans Liberté le 24 - 06 - 2020

La région connaît une inquiétante recrudescence des cas confirmés de coronavirus.
Ce regain de contagion qui suscite la crainte d'une deuxième vague de cette pandémie mondiale est dû essentiellement au relâchement observé chez une grande partie des citoyens qui ont tendance à ne pas respecter les mesures de prévention sanitaire en vigueur. Un relâchement qui s'est nettement accentué à la faveur de la décision de déconfinement partiel et progressif décidé par le gouvernement Djerad.
Si certains citoyens affichent une insouciance démesurée, caractérisée notamment par le non-respect des mesures barrières, d'autres vont jusqu'à banaliser la situation en remettant en cause carrément l'existence de cette épidémie ravageuse.
C'est ce que déplore d'ailleurs un surveillant général du CHU de Béjaïa qui regrette amèrement ce degré d'inconscience constaté chez certains Béjaouis. "Je déplore l'attitude de certains citoyens qui, non seulement, méprisent ce virus (Covid-19), mais encore osent s'attaquer aux professionnels de la santé qu'on accuse de tous les maux. Ce genre de comportement démoralise le personnel soignant qui assume pleinement sa mission. En dépit de toutes ces contraintes, nos équipes pluridisciplinaires continuent à fournir des efforts et à donner le meilleur d'eux-mêmes", nous a-t-il déclaré.
Interrogé sur l'évolution de la pandémie de coronavirus à Béjaïa, notre interlocuteur fait état d'un rebond des nouveaux cas de contamination, affirmant que plus d'une cinquantaine de patients infectés sont actuellement hospitalisés à l'hôpital Frantz-Fanon. "Les deux services dédiés à la Covid-19, à savoir la pneumologie et l'infectiologie, sont pleins à craquer. Chaque jour, on reçoit de nouveaux cas. C'est vraiment inquiétant", a-t-il alerté. De son côté, le Pr Boubekeur Nouasria, responsable du service des maladies infectieuses au CHU de Béjaïa, a relevé, lui aussi, une hausse des cas de contamination ces derniers jours, qui est due, selon lui, au non-respect des mesures barrières contre la propagation de ce virus. Intervenant lors de la dernière réunion de la cellule de crise de wilaya, le Pr Nouasria a estimé que "le respect des mesures de prévention sanitaire constitue une étape cruciale dans la lutte contre le coronavirus".
Appelant les citoyens à plus de vigilance, l'orateur insistera sur la nécessité de respecter les règles sanitaires et les gestes barrières, tels que l'hygiène des mains, la distanciation sociale, le respect du confinement à domicile (de 20h à 5h) et surtout le port du masque qui est obligatoire. Lors de sa communication consacrée à l'évolution de la pandémie de coronavirus à Béjaïa, le responsable du service des maladies infectieuses a fait savoir que "56% des cas contaminés par la Covid-19 sont âgés entre 26 et 55 ans", affirmant que "les diabétiques sont les plus à même de développer des complications sévères, dont la détresse respiratoire".


K. O.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.