Slogans exclusivement démocratiques et modernistes    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Un début d'année prometteur pour Sonatrach    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Un conseil militaire mis en place    L'Aigle noir à quitte ou double    Zoran Manojlovic, nouvel entraîneur    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    «Le sondage doit devenir un réflexe»    La flambée des prix persiste    Arrestation d'une bande de dealers    Porsche signe son meilleur premier trimestre    Grégoire Dasse nommé directeur des ventes de Renault    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    À LA MEMOIRE DES MARTYRS DU PRINTEMPS NOIR    la liste des membres sélectionnés approuvée    Les marchés optimistes    L'Algérie à la 146e place    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Coupe de la CAF. Coton Sport – JS Kabylie (14h) : Un match chaud pour les Canaris    Handball : L'AG élective invalidée    Coupe arabe de la FIFA 2021 : L'Algérie sera présente au rendez-vous qatari    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    El-Bayadh: Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    Eviter l'effet boule de neige    Education: Nouvelles protestations annoncées    Tiaret: La ville croule sous les ordures    La tomate n'a pas partout le même goût    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    L'ONU face à ses responsabilités    Air Algérie vers le crash    Marche pacifique à Béjaïa    La Turquie maintient le flou    Incompréhensible décision    Le directeur régional et plusieurs douaniers limogés    Les oligarques sont-ils de retour?    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    187 nouveaux cas et 5 décès en 24h    Pérez sort de son silence    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La fondation Tiergwa dévoile la liste des lauréats
Prix Rachid-Alliche et Belaïd-At Ali
Publié dans Liberté le 12 - 07 - 2020

La fondation Tiregwa a dévoilé, vendredi, la liste des lauréats du prix Rachid-Alliche du meilleur roman et du prix Belaïd-At Ali de la meilleure nouvelle en tamazight. Concernant le prix Rachid-Alliche dont c'est la 6e édition cette année, le récipiendaire n'est autre qu'Aumer U lamara pour son roman Agadir n Roma. Docteur en physique, M. Lamara a été déjà primé dans cette catégorie en 2015. Son dernier roman est sorti en 2019 aux éditions Achab. Militant berbériste, il a collaboré à la revue clandestine Tafsut lorsqu'il était enseignant à l'université de Tizi Ouzou. Auteur prolifique, le lauréat de la fondation Tiregwa a écrit entre autres Tullianum – Taggara n Yugerten et Agellid n times (La chute de Jugurtha), deux fictions qui ont enrichi ce genre littéraire en tamazight. Outre sa production littéraire, U Lamara a à son actif plusieurs brevets d'inventions industrielles en robotique et automatisme du temps où il travaillait à Peugeot-Citroën, avant de prendre sa retraite.
Les trois prix Belaïd-At Ali ont été attribués pour cette 7e édition à trois candidats différents. Le 1er prix a été décerné à Lyes Belaïdi pour sa nouvelle Aru-tt a Lkhudja teccdeh. Idir Sadouni et Karim Missoum ont eu respectivement le 2e et le 3e prix pour les nouvelles Nnif et Tagrawliwt. Le 2e prix de la meilleure nouvelle est sponsorisé par le Congrès des Kabyles du Canada (CKC), a précisé la fondation Tiregwa dans un communiqué.
Cette année, Tiregwa a institué un autre prix, il s'agit du prix Tiregwa de la littérature jeunesse qui s'ajoute ainsi aux autres concours littéraires de l'organisme basé à Ottawa, au Canada. Cette nouvelle distinction récompense les auteurs qui produisent en tamazight dans toutes les formes du genre littérature jeunesse, bandes dessinées, livres pour enfants, etc. Ainsi, le 1er prix a été attribué au caricaturiste et bédéiste Kamel Bentaha pour son œuvre Uccen d umeksa n Zayan, éditions Asirem.
Une illustration d'après un texte du chanteur Zayen. Ce natif d'Azazga, dans la wilaya de Tizi Ouzou, est l'un des précurseurs de ce genre littéraire dans la langue de Mammeri. Bentaha a également publié des BD en arabe et en français. La fondation Tiregwa a offert plusieurs bourses aux étudiants qui effectuent des recherches dans le domaine amazigh.


De Montréal : Yahia Arkat


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.