Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tamazight avance à «grands pas»
11 NOUVELLES PUBLICATIONS DU HCA
Publié dans L'Expression le 13 - 06 - 2009

«Le livre amazigh est certainement sur la voie royale vers la promotion et le développement de la langue et de la culture amazighes», a souligné M.Abdenour Iladj Saïd.
La survie des cultures, leur capacité à «défier le temps», passeront nécessairement par la sauvegarde de notre patrimoine, non seulement la protection de nos langues et traditions mais aussi leur expansion. Conscient de cette vérité, le Haut comité à l'amazighité a adopté des dispositions sur la «sauvegarde du patrimoine culturel et la promotion de la langue» dont il est le premier garde des sceaux. Car l'enjeu est majeur: assurer la promotion et la transmission de ce patrimoine aux générations futures, sinon il sera menacé de disparition. A cet effet, et selon le présentateur du catalogue, le sous-directeur de ladite institution, M.Abdenour Iladj Saïd a affirmé: «Bien que dans les textes régissant cette institution il n'y ait aucun article lui permettant explicitement de se lancer dans ce genre d'initiative (l'édition), le HCA a, malgré cela, bravé ´´le vide juridique´´ et s'est lancé dans l'édition de livres et de revues en tamazight et sur tamazight, convaincus que seul l'écrit restera et permettra une réelle promotion et réhabilitation de l'amazighité de l'Algérie, identité, langue et culture». Et d'ajouter que «l'édition amazighe a parcouru un long chemin et a connu une nette évolution, bien qu'insuffisante. Depuis les premiers manuels de lecture des premiers instituteurs de langue amazighe (Ben Sedira, Boulifa et Cid Kaoui) à la fin du XIXe siècle, en passant par toute la littérature orale fixée par les missionnaires français (Genevois, Basset), notamment le FDB, au milieu du XXe siècle, jusqu'aux revues et autres romans en tamazight, édités par les associations ou à compte d'auteur, à la fin du XXe et au début du XXIe siècle». Outre les actes de colloques et séminaires édités régulièrement depuis 1997, le HCA lance, à partir d'avril 1999, une revue d'études amazighes trimestrielle qui est à son 16e numéro. Cette publication, plus au moins régulière, est animée par l'ensemble des cadres de l'institution avec la contribution de chercheurs dans le domaine des études amazighes, partenaires du HCA. Ce dernier a édité aussi un recueil de nouvelles en tamazight intitulé Nekkni d Wiyad et une traduction de Jours de Kabylie de Mouloud Feraoun intitulée Ussan di Tmurt, tous les deux, oeuvres de Kamel Bouamara. Ainsi que la traduction de l'ouvrage de Mohamed Chafik intitulé Aperçu sur trente trois siècles de l'histoire des Imazighènes. La traduction de l'arabe a été faite dans le cadre d'un consulting pour le compte du HCA, que la direction de la promotion culturelle du HCA a lancé une collection dans ce sens, intitulée Idlisen-nney (nos livres). On le voit encore ici, nombreuses sont les initiatives répandues en vue de la promotion du patrimoine culturel et intellectuel. Actuellement, la collection Idlisen-nney est à son 71e titre. Jusqu'à aujourd'hui, 115 titres, toutes catégories confondues, ont été publiés par le HCA. A noter qu'une nouvelle revue entièrement en tamazight vient de voir le jour. II s'agit de Tamazight tura qui est à son deuxième numéro. La revue dispose aussi d'un site Internet www.tamazight-tura.com.
En partenariat avec le ministère de la Culture, le HCA publie dans le cadre de cette collection 11 titres: Tisri n tayri de Abdellah Chibani, Itij asemmad de Belqasem Ihigaten, Ddeqs- nnegh de Djaffar Chibani, Tullianum Taggara n Yugurten de U. Lamara, Tamazight Tura, Inzan n Teqbaylit de Lounès Benredjal, Introduction à la littérature berbère de Mohand Akli Hadadou, Akli n Tayri de Tanaslit, Bururu Yahya-d de Saïd Zanoun, Isafra n tmazight de Ouiza Graine et Tidwirin de Saïd Abdelli. «Il est utile, aussi, de rappeler que ce genre d'initiatives (l'édition) nécessite beaucoup de moyens financiers ainsi que des moyens logistiques (concernant essentiellement la conception et la mise en page des manuscrits ainsi que leur correction) qui s'avèrent insuffisants au HCA. Cependant, cela ne diminue en rien la volonté de notre institution pour persévérer dans cet effort de prise en charge du livre amazigh qui est certainement la voie royale vers la promotion et le développement de la langue et de la culture amazighes», a souligné M.Abdenour Iladj Saïd. Loin des vastes projets lourds à mettre en oeuvre, tamazight avance à «grands pas.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.