Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Une nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,5 enregistrée à Mila    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Vaste mouvement dans le corps des présidents et procureurs généraux près les cours de justice    621 ressortissants algériens rapatriés à bord de 2 avions en provenance de Paris en 48h    Wilaya d'Alger/Covid-19: Fermeture de près de 5400 commerces pour non-respect des mesures préventives    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Vaste mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Deux Algériens légèrement blessés    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Les grands axes du protocole du MESRS    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    L'apocalypse à Beyrouth    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    La RN27 fermée à la circulation du 6 au 8 août    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    La fille des Aurès    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"
L'ouvrage de Mostéfa Khiati vient de paraÎtre aux éditions ANEP
Publié dans Liberté le 13 - 07 - 2020

Dans cet ouvrage, l'auteur évoque de grandes personnalités féminines d'horizons et de secteurs d'activité divers, allant de Cléopâtre Séléné II jusqu'aux résistantes de la guerre de Libération nationale.
Le livre Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie du professeur Mostéfa Khiati est inspiré de l'acte intitulé "Le rôle des femmes algériennes pendant la guerre d'Algérie", qui lui a été demandé par l'université de Cheonan à Séoul, où il était l'invité des festivités du centième anniversaire du mouvement d'indépendance de la Corée du Sud. Assuré de la faisabilité de la chose, le médecin-chercheur a dû vite modérer ses prétentions, eu égard à l'ardue tâche qui souffre de l'indigence en matière d'archives.
En effet, s'il lui était aisé d'aller sur les traces de nos résistantes de la guerre de Libération nationale, en revanche, l'itinéraire des femmes de l'antique Tamazgha s'en trouve ardu, car aride de toute trace de témoignages. "Les annales coloniales privilégient la femme d'obédience chrétienne, donc de statut romain, et déshéritent l'autochtone de son algérianité", peut-on lire. Autre escale de recherche, l'antique Cirta, où le culte de déesse et de prêtresse est buriné dans la stèle "Himilce et une grande prêtresse, Arisat".
Autrement, le livre de l'universitaire Mostéfa Khiati est l'almanach où sont inventoriées les femmes célèbres de l'Antiquité, à l'instar de la mythique reine de Cherchell, Cléopâtre Séléné II ou Cléopâtre VIII et la légende de la belle Salsa de Tipasa. On en arrive à notre reine-prêtresse berbère, la Kahena, de son vrai nom Dihia, et tout ce que la guerrière charrie de polémiques. Outre la Kahena, l'auteur évoque également la princesse Tin-Hinan, l'ancêtre originel des Touareg nobles du Hoggar. "Cet ouvrage les évoque aujourd'hui, d'une part, pour refléter la richesse de notre pays en femmes éternelles et, d'autre part, pour perpétuer leur mémoire."
De ce point de vue, l'auteur s'est aidé de l'identification qu'a repérée Mme Benseddik au sujet des femmes berbères que l'histoire a occultées mais "qui ont occupé des positions importantes dans la hiérarchie sociale de leur époque". Certes, il y a le livre El Bostan, ou le jardin biographique des saints et savants de Tlemcen, de Ibn Maryem Ech-Cherif El-Melity, mais il reste muet au sujet de sa mère "Maryem" qui était pourtant une femme de science, note l'auteur dans son introduction. Pour ce qui est de l'épisode de la Régence d'El-Djazaïr, il n'y a rien à puiser dans l'occupation ou la cohabitation d'avec les Ottomans, si ce n'est l'histoire à l'eau de rose de "Zaphira" que le diplomate Jacques Philippe Laugier de Tassy a romancée dans son livre Histoire du royaume d'Alger : un diplomate français à Alger en 1724.
Autre révélation, les femmes du M'zab et l'organisation féministe ibadite de l'Etat rostomide (776-909), où la femme fréquentait assidument les cours qui se prodiguaient à la mosquée : "Six au moins des dirigeants de cet Etat se faisaient appeler par le nom de leur mère." Reste que l'ouvrage de type répertoire du professeur Mostéfa Khiati doit intégrer au plus vite l'école pour guider nos enfants vers nos mères courage d'horizons divers et de secteurs d'activité diversifiés.

Louhal Nourreddine
Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie, du professeur Mostéfa Khiati. Edition Anep 2020, 366 pages.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.