Nice : Boudaoui titulaire face à Rennes. Atal encore absent    Milan : Pioli est désolé, mais...    [Vidéo] Des milliers de manifestants dans Les rues d'Alger    Real : Un accord de principe trouvé avec Sergio Ramos ?    Encore un corps repêché à El Tarf    Institut Cervantès à Alger : Communication « Alger dans la fiction théâtrale Lopesque »    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Hirak, quels débouchés politiques ?    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Sans diagnostic point de remède !    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le clan Tahkout condamné
reconnu coupable par le tribunal d'alger
Publié dans Liberté le 16 - 07 - 2020

Le magistrat a débuté son prononcé du verdict en maintenant la peine requise la semaine dernière par le procureur de la République contre Tahkout.
De lourdes peines ont été prononcées, hier matin, par le tribunal de Sidi M'hamed, contre le patron de Cima Motors, Mahieddine Tahkout, des membres de sa famille et les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal. La même instance judiciaire a acquitté l'ex-ministre des Transports, Abdelghani Zaâlane.
à l'ouverture de l'audience, le procureur de la République a informé le magistrat qu'Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal sont toujours hospitalisés au CHU Mustapha, ajoutant que l'état de santé de l'ex-ministre de l'Industrie Youcef Yousfi n'a pas permis son acheminement de l'établissement pénitentiaire au tribunal.
Dans une salle archicomble, le magistrat a débuté son prononcé du verdict en maintenant la peine requise la semaine dernière par le procureur de la République, à savoir 16 ans de prison ferme et 8 millions de dinars d'amende contre Mahieddine Tahkout, accusé de corruption, d'avoir bénéficié d'indus avantages dans le cadre de l'industrie du montage automobile (CKD-SKD), des marchés des œuvres universitaires et du transport urbain.
Ses frères Rachid et Hamid ainsi que son fils Bilal ont été condamnés à 7 ans de prison ferme assortie également de 8 millions de dinars d'amende et le troisième frère Nacer à 3 ans de prison et de la même amende.
La justice a également ordonné la saisie des biens de la famille et le gel de leurs comptes bancaires. Le magistrat en charge de l'audience a passé plus d'une demi-heure à énumérer la liste détaillée des biens, objets de confiscation par la justice, condamnant, en outre, les sociétés incriminées de blanchiment d'argent dans cette affaire, à 32 millions de dinars chacune avec leur exclusion des marchés publics pendant 5 ans.
Poursuivis pour l'octroi d'indus avantages au principal accusé Mahieddine Tahkout, les deux anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal ont écopé de 10 ans de prison ferme contre les 15 requis la semaine dernière par le représentant du ministère public. Ils ont été, en revanche, acquittés du chef d'inculpation de corruption et trafic d'influence.
Le magistrat n'a également pas retenu l'accusation de conclusion de transaction en violation de la loi contre l'ex-ministre de l'Industrie Youcef Yousfi, le condamnant seulement pour abus de fonction à 2 ans de prison ferme et 200 000 DA d'amende. Pour le même chef d' accusation, Amar Ghoul a écopé de 3 ans de prison et 500 000 DA d'amende, mais a été innocenté de l'accusation de "transaction en violation de la réglementation en vigueur".
L'ancien ministre de l'Industrie, Abdesselam Bouchouareb a été, quant à lui, condamné par contumace à 20 ans de prison, avec un mandat d'arrêt international pour faits aggravants à cause de sa fuite à l'étranger.
Accusé d'abus de fonction, l'ex-wali de Skikda, Benhocine Fawzi, a écopé de 2 ans de prison dans le cadre de l'achat par Mahieddine Tahkout d'un terrain au niveau du port de cette wilaya, devant lui servir de terminal d'exportation de ciment.
Dans le volet transport du dossier, l'ex-P-DG de l'Etablissement de transport urbain et suburbain d'Alger (Etusa), Abdelkader Benmiloud, a écopé de 2 ans de prison et de 200 000 DA d'amende, tandis que l'ex-ministre des Transports, Abdelghani Zaâlane a bénéficié d'un acquittement de toutes les charges retenues contre lui.
Les anciens directeurs des œuvres universitaires de Tipasa et d'Alger Ouest ont, eux, écopé de deux ans de prison dont un avec sursis. Tandis que le directeur national des œuvres universitaires a été condamné à 2 ans de prison ferme et 100 000 DA d'amende.
Parmi les condamnations à des peines de prison entre un et deux ans, figurent, en outre, l'ex-secrétaire général du ministère des Transports, Mouhareb Ahmed, l'ancien président de la commission technique au ministère de l'Industrie, Tir Mohamed et Mansouri Abdelkrim, ex-directeur de l'Agence nationale de développement de l'investissement.
L'ancien directeur général du port de Skikda, Merabet Laïd, a été acquitté, à l'instar du reste des responsables du transport et de l'hébergement universitaires.
Nissa H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.