Juventus: le constat sans appel de Capello    La pandémie a fait plus de 1.182.000 décès dans le monde    Amendement/ constitution: plus de 24 millions d'électeurs appelés aux urnes ce dimanche    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Chikhi: le lancement effectif du travail sur le dossier de la Mémoire retardé par la pandémie    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Référendum sur l'amendement de la Constitution: début du scrutin dans les zones éloignées de la wilaya de Nâama    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    Neuf nouvelles wilayas concernées par les mesures de confinement    Mawlid Ennabawi: extinction de 7 incendies domestiques et feux de forêts dans 3 wilayas    Référendum, les jeunes, le FLN, Seif al-Hadjadj...    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    Soumana prêté une saison au NC Magra    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Blocage    Pôles d'excellence    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Des classes de huit élèves divisées en groupes    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Triciti tueur de chroniques!    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le verdict rendu le 9 août prochain
Procès en appel des 14 manifestants arrêtés le 19 juin à Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 04 - 08 - 2020

Le verdict du procès en appel des 14 manifestants arrêtés le 19 juin, lors de la marche réprimée par la police au centre-ville de Tizi Ouzou, a été mis en délibéré par la cour d'appel de la même ville qui a eu à juger l'affaire, avant-hier dimanche.
À l'issue des plaidoiries des avocats qui se sont poursuivies jusqu'à 20h, le juge du tribunal a annoncé que le verdict est mis en délibéré pour le dimanche 9 août prochain. Avant le début des plaidoiries des avocats du Collectif de défense des détenus du mouvement du 22 février 2019, le procureur de la cour a requis trois ans de prison ferme à l'encontre des 14 manifestants.
Parmi ces derniers, un seul a été mis en prison suite à sa condamnation, par le tribunal de première instance, à une année de prison ferme avec placement sous mandat de dépôt le 22 juin dernier. Sept ont été acquittés alors que six autres ont été condamnés entre six mois et une année de prison ferme sans mandat de dépôt pour les chefs d'inculpation d'"attroupement sans autorisation", d'"outrage à agents de l'ordre public" et de "destruction de biens publics".
Lors des plaidoiries, les 42 avocats qui se sont constitués pour défendre ces manifestants du Hirak ont tous plaidé l'innocence des prévenus, tout en mettant à chaque fois en avant le caractère pacifique de la marche du 19 juin, à l'instar, d'ailleurs, de toutes les autres qui ont eu lieu au centre-ville de Tizi Ouzou depuis le 22 février 2019.
Les avocats qui se sont relayés pendant plus de six heures à la barre ont mis en avant le fait que la marche du 19 juin n'a pas eu lieu durant la période de confinement pour des raisons sanitaires, mais près d'une semaine après le déconfinement total décidé par les autorités le 14 juin pour la wilaya. "L'affaire de ces jeunes n'est qu'une manœuvre de plus pour tenter d'étouffer définitivement le hirak", a lancé un des avocats au juge.
Pour rappel, même si la marche du 19 juin, à l'occasion de laquelle les manifestants ont tenté de rallumer la flamme de la révolution populaire après trois mois de suspension pour raison sanitaire, a été sévèrement réprimée, aucun affrontement et aucun saccage de bien public n'ont été signalés ce jour-là.

Samir LESLOUS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.