Référendum sur la Constitution : l'ANIE fixe les critères de la campagne électorale    La commission des affaires juridiques examine la demande du ministre de la Justice    Une demande de levée d'immunité introduite contre une sénatrice FLN    CONSEIL DE LA NATION : Zeghmati présente le projet de Code de procédure pénale    Koweït: décès de l'émir cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah    Real Madrid : Gros retournement de situation pour deux indésirables de Zidane ?    AIN EL BIA (ORAN) : 549 kg de viande impropre à la consommation saisis    BAGARRE RANGEE ENTRE GANGS A TIARET : La police arrête 11 personnes    PSG : Thiago Silva allume Unai Emery    Barcelone : Koeman aurait un plan pour recruter une pépite de Guardiola !    Benabdi, nouvelle recrue    Guemroud signe pour 2 ans au CSC    Lancement d'une campagne de vaccination contre la rage    Tassili Airlines dément le prétendu accident de l'un des ses avions    Accidents de la route: 31 morts et 1348 blessés en une semaine    Sénat: présentation du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    Guerre ouverte entre l'Arménie et l'Azerbaidjan    Six nouveaux Saoudiens inculpés en Turquie    Transfert de 700 migrants depuis l'île de Lesbos    La France va organiser une conférence internationale    Pompeo entame des entretiens en Grèce, pour favoriser une «désescalade»    Ces détenus oubliés du hirak    "Les émirats ont fait pression concernant l'emblème amazigh"    Les robes noires en grève à partir de demain    «Le projet de Constitution profite aux laïcs»    Larbi Ouanoughi a fait long feu    Vu en France    «Notre rôle est de prévenir et combattre la corruption»    Un nouveau médicament biosimilaire fabriqué en Algérie    40% des Maghrébins n'ont pas de comptes bancaires    Lancement prochain du transport de fret roulant    Le député démissionnaire de Béjaïa, Khaled Tazaghart, condamné à un an de prison ferme    Un faux «cadre supérieur» neutralisé    Scénarios possibles et choix difficile    Saisie de marchandises interdites à l'importation, évaluées à 912 millions de centimes    Réalités du présumé différend arabo-berbère (3e partie et fin)    Lancement de la «La rentrée culturelle» en Algérie    Des voix s'élèvent pour naturaliser le héros algérien    Entre "amour divin" et détermination de femmes sahraouies    "Réalisations dans le théâtre algérien : questionnements, réflexions et enjeu"    En attendant la reprise du mouvement en Algérie : Le hirak diasporique à l'épreuve des dissensions idéologiques !    Nouvelle opération de rapatriement: 181 Subsahariens transférés vers leur pays en début de semaine    ES Sétif: Un bain de jouvence pour l'effectif    USM Bel-Abbès: Est-ce le bout du tunnel ?    Energie: Pourquoi le «Super» va être supprimé    FUITE EN AVANT    «Loukan», le mot-clé de la réussite    Institut français d'Algérie: La cérémonie du choix Goncourt Algérie 2020, le 03 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La direction du RCD chez Tabbou
Il a rencontré plusieurs personnalités et militants depuis sa libération
Publié dans Liberté le 15 - 08 - 2020

Conduite par son président, Mohcine Belabbas, une forte délégation du RCD, composée de plusieurs membres du secrétariat national (Ouamar Saoudi, Athmane Mazouz, Fetta Sadat, Mohamed Amokrane Aït Mimoune, Djamel Benyoub, Nora Ouali, Nassim Yassa, etc), s'est rendue hier au domicile de Karim Tabbou. Certes, ce n'est là qu'une visite de courtoisie de dirigeants du RCD au patron de l'UDS et figure marquante du Hirak après sa sortie de prison. Mais le geste charrie un message politique assez significatif : les démocrates peuvent se parler, échanger sur des questions d'importance, voire s'engager dans des actions communes, contrairement aux années 90 et 2000 où "la famille qui avance", pour reprendre la belle expression de Tahar Djaout, s'était fourvoyée dans d'interminables chamailleries. Il faut dire que le mur psychologique bloquant tout rapprochement entre démocrates a été brisé après le 22 février 2019, avec l'irruption du Hirak. Mohcine Belabbas et Karim Tabbou ont eu l'occasion de marcher côte à côte durant les fameuses manifestations pacifiques du vendredi et de prendre part ensemble à des débats télévisés. Mieux, durant l'incarcération de l'enfant d'Aït Bouaddou, le président du RCD n'a jamais cessé de lui exprimer son soutien, en n'hésitant pas à prendre part à des rassemblements de soutien organisés devant le tribunal. Et quand le RCD a été destinataire, à la mi-juillet dernier, d'une mise en demeure du ministère de l'Intérieur, le parti de Karim Tabbou, l'UDS, n'a pas tardé à exprimer son soutien au parti dirigé par Mohcine Belabbas.
Il faut dire qu'avec le Hirak, Mohcine Belabbas et Karim Tabbou ont imposé les nouveaux visages du courant démocratique, décomplexés et libérés du poids des conflits passés, pouvant jouer un rôle cardinal dans la dynamique de rapprochement.
Il faut dire que depuis sa libération, Karim Tabbou a rencontré beaucoup de monde. Pas plus tard qu'hier matin, il a reçu une délégation de hirakistes de la wilaya de Médéa. Avant, il avait rencontré des figures connues du Hirak comme le moudjahid Lakhdar Bouregâa, des avocats, des universitaires, et des animateurs du Hirak de différentes wilayas, etc. En somme, la maison de Karim Tabbou est devenue, depuis sa libération, un véritable lieu de "pèlerinage" pour tous les militants qui aspirent au changement.
Arab C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.