Mahrez remonté contre la déformation de ses propos    Man United : Solskjaer laisse Pogba et Van de Beek sur le banc. Il s'explique    Micro-entreprises: les attributions du ministre délégué auprès du Premier ministre fixées    Coronavirus : prochaine réception de tests "antigènes"    Abdallah Djaballah appelle au boycott des produits français    Trois anciens walis dans la tourmente    Le Mouloudia se neutralise en amical avec les U20 (3-3)    Mohamed Islam Bakir en renfort    Anthar Yahia satisfait des conditions du stage à Mostaganem    Les délires d'un haineux    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Plusieurs projets de raccordement au gaz et à l'électricité    Exercice sur la gestion des catastrophes    GEST-IMMO (AADL) : Prestataire de service ou coquille vide ?    L'Algérie réitère son soutien "inconditionnel" à la cause palestinienne    Regagner sa position    Le projet accorde un "privilège constitutionnel" aux communes manquant de sources de financement    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Convalescence    Le projet de l'amendement constitutionnel "un défi dicté par les aspirations du peuple''    Un fléau à Mostaganem    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Bibliothèque principale de lecture publique «Assia Djebar» à Tipasa : «Nous remercions Mme Sebbah Saâdia pour avoir fait aimer le livre à nos enfants»    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    10 décès et 250 nouveaux cas    Ni détecteur de température ni gel désinfectant    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    Le Soudan se rapproche d'Israël    "Il y a autant d'intérêts multiples pour que la paix se fasse simplement"    L'Algérie souhaite un accord "permanent, contraignant et respecté"    Sale temps pour l'opposition    La passion retrouvée    Les conséquences de la consommation des farines raffinées    Le foncier industriel sous la loupe    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    Et l'ennui naquit à l'université !    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Nouveaux bacheliers: Début des préinscriptions    L'ISSUE DES BRAVADES    Dernière ligne droite du mercato estival    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alger tente de reprendre la main au Sahel
Tournée de Boukadoum au Mali et au Niger
Publié dans Liberté le 22 - 09 - 2020

Chef de file de la médiation internationale ayant abouti à l'accord de paix signé à Alger entre Bamako et les mouvements indépendantistes du Nord, l'Algérie, redoutant sans doute une dégradation de la situation, particulièrement au Nord et compte tenu de la nouvelle situation, entend visiblement peser de tout son poids pour, d'une part, sauver cet accord, et, d'autre part, aider les "frères maliens" à réussir une "transition apaisée".
Et c'est sans doute ce qui explique ce qui s'apparente à un forcing d'Alger pour reprendre la main dans cette région, sa profondeur stratégique, après l'éclipse de sa diplomatie ces dernières années en raison de la situation interne et des contingences politiques y prévalant.
"M. Sabri Boukadoum a mis en exergue l'intérêt particulier, maintes fois exprimé par le président de la République, que porte l'Algérie à la stabilité et à la sécurité du Mali et sa solidarité sans faille avec le peuple malien frère", a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères, repris par l'agence officielle, au terme d'une rencontre qu'il a tenue avec de nombreux acteurs politiques maliens.
"Dépêché" par Abdelmadjid Tebboune, ce qui suggère en filigrane le caractère d'urgence que revêt la visite, Sabri Boukadoum a rencontré notamment le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, le charismatique chef religieux salafiste, considéré comme un "faiseur de rois", Mahmoud Dicko, et le président de la Convergence pour le développement du Mali (Codem), Housseini Amion Guindo ainsi que le vice-président, Malick Diaw et le porte-parole, Ismael Wague.
M. Boukadoum a également rencontré l'ancien Premier ministre malien, Soumeylou Boubeye Maiga, Zahabi Ould Sidi Mohamed, ancien ministre et président de la Commission désarmement, démobilisation et réintégration (DDR) de l'accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d'Alger, Sidi Brahim Ould Sidati, chef de la délégation de la Coordination des mouvements de l'Azawad au comité de suivi de l'accord d'Alger (CSA) et des représentants des mouvements de la plateforme signataires de l'accord.
Aussi a-t-il tenu en outre une réunion de concertation avec les chefs de la mission de l'ONU, de celle de l'Union africaine (UA) au Mali, ainsi qu'avec les représentants de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), de l'Union européenne (UE) et des cinq membres permanents du Conseil de sécurité onusien, selon le communiqué. C'est dire l'intense activité qu'il a eue au cours de ce bref séjour.

Karim K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.