Atlético : Diego Costa manquera à l'appel face au Bayern    PLF: la commission des finances réclame davantage de mesures pour sauver les entreprises    Procès en appel d'Ali Haddad : les plaidoiries de la défense se poursuivent    Sacchi et Capello évoquent la performance de Bennacer !    Première séance pour Benrahma avec West Ham    OPEP+: Attar insiste sur le respect des engagements pour rééquilibrer le marché    Cancer du sein: un nouveau centre à Alger pour accompagner les patientes    Le projet de l'amendement constitutionnel institue un nouvel Etat fier de son identité et ouvert sur le monde (Hafsi)    Energie: le taux national d'électrification a atteint plus de 98% à fin 2019    VIANDES BLANCHES : Prise de mesures pour un approvisionnement stable du marché    BIR EL-ATER (TEBESSA) : Réception en 2021 de l'évitement de la mine de phosphate    NAAMA : Découverte d'une bombe datant de l'époque coloniale    Gérald Darmanin dimanche prochain à Alger    Le destroyer américain fait une escale au port d'Alger    RENCONTRE SUR LE PROJET D'AMENDEMENT CONSTITUTIONNEL : La fédération nationale de la société civile sensibilise les citoyens    RASSEMBLEMENTS DE CAMPAGNE REFERENDAIRE : L'autorisation tributaire de l'application du protocole sanitaire    Abdelkader Zoukh aujourd'hui devant le tribunal de Tipasa    Les réserves de change passeront sous la barre des 50 milliards de dollars    LAGHOUAT : 03 morts et 06 blessés dans un accident à Aflou    DISTRIBUTION DE LOGEMENTS A MASCARA : Opération d'envergure à l'occasion du 1er novembre    RENTREE SCOLAIRE : Oudjaout insiste sur le respect ‘'strict'' du protocole sanitaire    Référendum constitutionnel : Talaie El Hourriyet décide de participer et appelle ses militants à faire prévaloir l'intérêt du pays    Fédération subaquatique (FASSAS): deux candidats pour le poste de président et 11 pour le bureau    Deux policiers enlevés par des membres d'un parti    Violences intercommunautaires dans le fief d'un candidat    Soudani rejoue huit mois après    Guardiola encense Mahrez    Le MC Saïda toujours interdit de recrutement    La CAF propose différentes options pour les 3e et 4e journées    La rue réclame la réforme de la monarchie en Thaïlande    A servi et peut servir encore!    Onze hirakistes relaxés à Mostaganem    Quand les partis du pouvoir ignorent les gestes barrières    "Nous n'allons pas reconfiner à nouveau"    Lilia Salemkour sur le podium    La gendarmerie intercepte un groupe de harragas    Tala Amara n'a pas oublié son fils    "Héliopolis" de Djaâfar Gacem en compétition    Plaidoyer pour une Algérie en phase avec la marche du monde    Aux enchères de Christies, 10 millions de dollars pour un recueil de Shakespeare    Vers la création d'une commission consultative de la culture    150 milliards de centimes pour relancer l'activité    Les associations religieuses appelées à contribuer à la consolidation du patriotisme    Fonds de commerce «invalide» !    Vente de psychotropes: La nouvelle stratégie fait des vagues    Asphyxie au monoxyde de carbone : 7 personnes secourues    «Monsieur propre»    Tiaret: Un thé à la «Place Rouge»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les détails du protocole sanitaire
Reprise des entraînements et des compétitions
Publié dans Liberté le 24 - 09 - 2020

Dans le sillage de la feuille de route arrêtée pour la reprise du championnat de Ligue 1, le ministère de la Jeunesse et des Sports a élaboré un protocole sanitaire de reprise des entraînements des championnats. Détails.
Ce protocole comporte plusieurs chapitres en vue de garantir la meilleure protection sanitaire aux joueurs, les membres du staff technique et autres employés au sein des clubs de football.
Selon le document élaboré par le ministère de la Jeunesse et des Sports intitulé "Protocole sanitaire de reprise des entraînements de la Ligue de football professionnel", dont Liberté détient une copie, le ministère de la Jeunesse et des Sports exhorte les clubs à l'application de plusieurs mesures sanitaires.
Celles-ci, "destinées aux sportifs et à leur entourage, concernent les modalités de gestion et d'organisation des infrastructures sportives, d'hébergement, de restauration, ainsi que de tout lieu par lequel transite le sportif".
À ce titre, ces mesures obligent les athlètes à un contrôle rigoureux de façon quotidienne et impliquent un "contrôle de la température corporelle à l'entrée de toute structure (pistolet frontal), un strict respect des mesures de distanciation sociale et physique, la proscription de tout contact physique social, tel que les poignées de main, accolades ou embrassades, restriction du nombre de personnes accédant aux infrastructures d'entraînement (quelle qu'en soit la nature) selon les phases, la mise en place de créneaux horaires, à respecter scrupuleusement, distanciation au niveau du banc de touche, nettoyage des appareils de musculation : poignées, manettes de réglage, sièges et dossiers, goupilles de sélection des charges, consoles de commandes", lit-on dans le document envoyé à l'ensemble des clubs.
Sur le plan administratif, le ministère de la Jeunesse et des Sports appelle les associations sportives à mettre en place une commission de surveillance et de veille pour l'application du protocole sanitaire. Cette commission sera chargée de désigner un Covid Manager, qui a un statut de médecin et qui sera responsable de veiller à la stricte application de toutes les consignes sanitaires.
Chambre individuelle, climatisation interdite et transport adéquat
Le MJS oblige l'ensemble des clubs à faire signer aux footballeurs et l'ensemble des staffs des engagements écrits pour le respect de toutes les mesures sanitaires, notamment le signalement de "tout symptôme pouvant se rapporter à la Covid-19 dès son apparition, ou tout contact proche avec un Covid+, et à ne pas se présenter à l'entraînement le cas échéant", sans parler de "l'exclusion de toute personne ne respectant pas les règles de prévention édictées".
Le volet hébergement a été, du reste, cité dans le document élaboré par le MJS qui insiste sur le respect de certaines mesures lors des séances de mise au vert ou stages de préparation.
À ce titre, le protocole sanitaire à appliquer oblige les clubs à offrir des chambres "individuelle pour chaque athlète ainsi que des sanitaires et salles d'eau individuelles, la nécessité d'aération naturelle efficiente alors que la climatisation est interdite dans les espaces communs. Le port du masque chirurgical obligatoire pour tous (personnel de l'hôtel notamment) dans les lieux communs, avec respect des mesures de distanciation".
Le protocole sanitaire oblige aussi les clubs à mettre en place des moyens de transport avec "l'utilisation de grands autobus avec une occupation d'un siège sur deux et libération d'une ligne sur deux avec une aération efficace. Le port du masque chirurgical obligatoire pour tous (footballeurs, staffs et chauffeur)".
Le protocole sanitaire oblige un "suivi régulier par les médecins de club des athlètes et staffs concernés, basé sur l'analyse clinique et paraclinique, notamment par PCR : à la reprise des entraînements, avant tout stage de regroupement sportif, 72 heures avant les matchs, pour tout cas suspect (symptomatologie ou contact confirmé), avant et après les déplacements à l'étranger".
Tous les footballeurs, staffs technique et médical doivent être préalablement testés à la Covid-19 "le premier jour de l'entraînement PCR + sérologie Covid-19 + PCMA (dossier médical pré-compétition) et à J 14 sans oublier des tests sérologie Covid-19 chaque 15 jours (valable lors de toute la phase préparatoire) : PCR si IGM positif.
En cas de cas positif avéré, la conduite à tenir avant la reprise sportive devra suivre l'organigramme ci-infra. La rencontre sera ajournée en cas de positivité de trois joueurs ou plus".
Rencontre ajournée en cas de positivité de trois joueurs ou plus
Concernant le concept préventif lors de l'entraînement footballistique, celui-ci implique le "port du masque et respect de la distanciation physique : le respect des distances ci-infra doit être impératif lors des séances d'entraînement avant la première phase, un marquage au sol pouvant servir de repère aux athlètes et entraîneurs, fermeture des sanitaires, vestiaires et douches collectifs, ainsi que des saunas et bassins.
Adoption du concept du «get in, train and get out» (arriver à la séance en tenue d'entraînement, se changer et se doucher dans sa propre chambre), matériel strictement individuel si possible, bouteilles d'eau strictement personnelles (à numéroter) ; limitation stricte et régulation du flux d'athlètes accédant aux espaces fermés, notamment salle de musculation, avec jauge maximale de 16 m2 par personne".
Le protocole de reprise initié par le MJS oblige aussi les clubs à veiller à "la prévention des blessures par un entraînement graduel, respectant la progressivité PPG-PPS (rôle primordial des préparateurs physiques) ; la durée de la phase des entraînements doit être de 6 – 8 semaines ainsi que le maintien d'une intensité modérée lors des entraînements, sans dépasser 80% de la VMA lors de la phase I (14 jours)", rapporte le document du MJS qui précise du reste que ce protocole sera probablement sujet à des mises à jour qui dépendront de l'évolution de la situation sanitaire et des recommandations gouvernementales.
Pour rappel, le bureau fédéral de la FAF avait adopté, lors de sa réunion mensuelle statutaire tenue mardi 8 septembre 2020, la répartition des aides décidées par les instances FIFA et CAF pour leurs associations membres dans le cadre de la pandémie de Covid-19.
Comme décidé lors des réunions avec les représentants des clubs de la Ligue 1 professionnelle (le 26/8) et de la Ligue 2 nationale (le 31/8), les quotes-parts destinées à la Ligue de football professionnel (LFP) et à la Ligue nationale de football amateur (LNFA) représentent une contribution de la FAF aux frais d'engagement des clubs pour la saison 2020-2021.
Le montant global de cette aide débloqué par la FAF est estimé à 165,6 milliards de centimes. Les 20 clubs de la Ligue 1 professionnelle ont bénéficié de trois milliards de centimes, alors que les 36 formations de la Ligue nationale de football amateur toucheront 1,1 milliard de centimes.

Nazim T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.