Abdallah Djaballah appelle au boycott des produits français    Trois anciens walis dans la tourmente    Les délires d'un haineux    Le Mouloudia se neutralise en amical avec les U20 (3-3)    Anthar Yahia satisfait des conditions du stage à Mostaganem    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Benbouzid ne cache plus ses inquiétudes    Plusieurs projets de raccordement au gaz et à l'électricité    Bordj Bou Arréridj : La SDE revient à la charge    Le projet de l'amendement constitutionnel "un défi dicté par les aspirations du peuple''    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Le projet accorde un "privilège constitutionnel" aux communes manquant de sources de financement    Convalescence    PSG: Mahrez ouvre la porte à Leonardo !    Suivre les consignes ou se tirer !    Samir Karim Chaouche nouveau président    GEST-IMMO (AADL) : Prestataire de service ou coquille vide ?    L'Algérie réitère son soutien "inconditionnel" à la cause palestinienne    Regagner sa position    Un fléau à Mostaganem    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Bibliothèque principale de lecture publique «Assia Djebar» à Tipasa : «Nous remercions Mme Sebbah Saâdia pour avoir fait aimer le livre à nos enfants»    Sale temps pour l'opposition    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    10 décès et 250 nouveaux cas    Ni détecteur de température ni gel désinfectant    Exercice de simulation d'un séisme    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    Le Soudan se rapproche d'Israël    "Il y a autant d'intérêts multiples pour que la paix se fasse simplement"    L'Algérie souhaite un accord "permanent, contraignant et respecté"    La passion retrouvée    Les conséquences de la consommation des farines raffinées    Le foncier industriel sous la loupe    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    Et l'ennui naquit à l'université !    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Nouveaux bacheliers: Début des préinscriptions    L'ISSUE DES BRAVADES    Dernière ligne droite du mercato estival    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Zelfani : "Je suis soulagé !"
Le coach de la JSK est rentré finalement jeudi soir en Algérie
Publié dans Liberté le 26 - 09 - 2020

Après des jours de de suspense, le "feuilleton Zelfani" a finalement pris fin, jeudi, et ce, à la satisfaction du technicien tunisien et des dirigeants de la JSK.
L'entraîneur de la JSK est rentré jeudi soir en Algérie, et ce, après avoir déposé un dossier de dérogation auprès du ministère des Affaires étrangères pour permettre à Yamen Zelfani ainsi qu'à son adjoint, Beltaief Fakhri, et à son joueur Oussama Derradji de rentrer en Algérie pour reprendre leur travail à Tizi Ouzou, la direction de la JSK a fini par recevoir le fameux document, jeudi matin, et elle a aussitôt informé Zelfani et ses compagnons qui n'attendaient qu'un tel feu vert pour rentrer en Algerie.
Et pour preuve, Zelfani et ses deux compagnons avaient pris leur précaution en cours de semaine puisqu'ils ont tenu à effectuer un test PCR à Tunis qui s'est avéré négatif pour les trois et ont pris la route dès jeudi en fin d'après-midi en direction du poste-frontière d'Oum-Teboul.
"Dites-vous bien que je suis réellement soulagé de rentrer en Algérie et reprendre du service à la JSK et je tiens à remercier les responsables de la JSK ainsi que les hautes autorités algériennes pour avoir réglé ce problème", nous a déclaré, jeudi après-midi, Yamen Zelfani qui s'apprêtait à regagner, par voie terrestre, la frontière algéro-tunisienne en compagnie de Fakhri et Derradji ainsi que les deux techniciens assistants de l'Entente de Sétif alors que le coach attitré de l'ESS, Nabil Kouki, n'était pas du voyage, car il aurait reporté son voyage de quelques jours.
"C'est vrai que nous sommes très soulagés par le fait que nos tests PCR s'avèrent négatifs et après un long voyage par route, nous sommes arrivés, jeudi soir à Alger, pour un repos bien mérité et surtout avec l'espoir de reprendre le boulot au plus vite et retrouver les joueurs et les dirigeants avec un énorme plaisir, et ce, après plus de six mois de séparation", nous a encore déclaré, hier à la mi-journée, le coach de la JSK et l'on ne sait toujours pas s'il aura la possibilité de se rendre à Mostaganem puisque le second stage de ses poulains devrait prendre fin normalement demain dimanche.
"Tout le monde est enfin soulagé de voir Zelfani et ses compagnons rentrer de Tunisie pour reprendre du service et, si la préparation estivale s'est bien déroulée jusque-là sous la direction de Mourad Karouf et ses proches collaborateurs, il n'en demeure pas moins que l'arrivée de Zelfani va donner encore un plus à cette préparation d'intersaison qui est consacrée actuellement au volet technico-tactique", nous a avoué, hier à la mi-journée, le président Mellal.
Ceci dit, la JSK a déposé un autre dossier de rapatriement du préparateur physique français, Rodolphe Duvernet, et du joueur algéro-espagnol Zakaria Boulahia qui réside en Espagne alors que le cas du joueur libyen, Mohamed Al-Tubal, semble beaucoup plus compliqué.
Et pour cause, l'ex-attaquant de l'Ittihad de Tripoli a pu rallier son pays la Libye, depuis le mois de juin en transitant par la Tunisie, mais voilà que, pour le moment, il ne peut pas emprunter le même itinéraire, puisque la frontière tuniso-libyenne est fermée depuis quelque temps déjà.
Al Tubal est donc obligé de prendre son mal en patience mais, aux dernières nouvelles, il aura peut-être la possibilité de rejoindre Tunis par avion en transitant par la Turquie, mais ce sera là un véritable parcours de combattant que les dirigeants kabyles veulent toutefois exploiter.

Mohamed HAOUCHINE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.