L'ancien député Tliba jugé en appel    Droits de l'Homme: Alger condamne la résolution du Parlement européen    Talaie El Hourriyet: «La crise économique est antérieure à la crise sanitaire»    300 médicaments en rupture de stock: Le syndicat des pharmaciens accuse les distributeurs    Décès du Professeur Tarek Bouktir, enseignant-chercheur à l'université Sétif 1    Détresse dans les airs    Aïn El Turck: Des bouchers dénoncent la concurrence des revendeurs de viande de l'abattage clandestin    DROIT DE VIVRE ET DE RESPIRER    110 civils tués dans une attaque terroriste au Nigéria    Football - Ligue 1: Des promesses et des imperfections    JSK - Youcef Bouzidi nouvel entraîneur: Retour à la case départ !    Education: Grève aujourd'hui dans les écoles    Décès de 4 personnes à l'intérieur d'une voiture à Skikda: La mort causée par asphyxie au dioxyde de carbone    Tebessa: Ils détournaient l'argent d'une personne décédée    Quand la société néglige son autre moitié    Les journaux absents chez les buralistes    L'Algérie remet les pendules à l'heure    L'Intersyndicale monte au créneau    Le nombre reste au-dessus de la barre des 1.000 cas    La France face à ses contradictions    Le Dinar poursuit sa dégringolade    Schalke : Bentaleb indiscipliné à cause de ses origines selon un ex international allemand    Covid-19: Djerad préside un conseil interministériel consacré à l'évaluation de la situation épidémiologique    Le PA rejette la résolution du PE sur la situation des droits de l'Homme en Algérie    L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre des positions de l'armée marocaine    Sahara occidental : l'ONEC réitère son soutien à la lutte du peuple sahraoui    AADL 2 : plus de 63.000 souscripteurs dans 33 wilayas ont fait le choix du site    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur d'Italie en Algérie    Plus de peur que de mal pour Aribi    L'APN prend part à un workshop régional sur le rôle des Parlements arabes dans la protection des droits des personnes âgées    Electricité: l'ouverture du réseau national aux producteurs indépendants du solaire recommandée    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès d'Abdelkader Zoukh au 8 décembre    Le procès en appel d'Ould Abbas et Said Barkat reporté    Zelfani limogé    Le Mouloudia aurait pu faire mieux    Ligue 1 : la JS Saoura et l'ES Sétif affichent déjà leurs ambitions    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    Tiaret : 2322 logements attribués    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les jeunes artistes à l'honneur
Lancement officiel de la rentrée culturelle 2020-21
Publié dans Liberté le 28 - 09 - 2020

Dédié à l'écrivain Mohammed Dib dont nous célébrons le centenaire de naissance cette année, le programme de la rentrée culturelle 2020-21, placé sous le signe "Notre culture est dans notre diversité et notre unité", met en avant le talent de jeunes artistes de tous bords à travers des expositions d'arts plastiques, des conférences, des spectacles et performances, ou encore des tables rondes, et ce du 26 septembre au 7 octobre.
La rentrée culturelle 2020-21 a été officiellement lancée avant-hier dans la soirée sous les auspices du ministère de la Culture et des Arts, qui a concocté un programme spécial à l'occasion. La période s'étalant du 26 septembre au 7 octobre prochain marque en effet le retour aux activités culturelles à travers tout le territoire, après une agonie de plus de sept mois, l'une des périodes les plus difficiles, sans doute, pour le monde artistique national.
C'est ainsi donc que le Palais de la culture Moufdi-Zakaria a été, avant-hier soir, le théâtre du coup d'envoi de ce "retour à la normale", si tant est qu'il y ait, dans le futur, une "normalité" après les lourdes conséquences de la Covid-19.
Dédié à l'écrivain Mohammed Dib, le programme comprend des expositions d'arts plastiques, des contes, des conférences, des spectacles et performances, des tables rondes littéraires, des ventes-dédicaces, de la poésie ou encore un symposium sur le théâtre à la Bibliothèque nationale et une exposition à la villa Dar Abdeltif.
Chant, spectacle de rue et théâtre, les jeunes artistes s'illustrent
Ainsi, lors de l'ouverture, la priorité a été donnée à des jeunes, ceux de la troupe du Théâtre régional de Constantine en l'occurrence, et à leur spectacle de rue Boughandja et Anzar, qui s'est tenu au cœur même de l'esplanade du Palais de la culture, et aux jeunes de la chorale de l'Institut national supérieur de musique d'Alger.
Les musiciens et interprètes de cette formation se sont succédé sur la scène de l'auditorium en reprenant des classiques tels que L'amour est un oiseau rebelle de Bizet, du Mozart, un hommage à Hamdi Benani, ainsi qu'un détour par Oran et le répertoire d'Ahmed Wahby. Au pavillon Baya, une exposition picturale réunit quarante et un artistes, toutes générations et régions confondues.
Du figuratif, du moderne, de l'abstrait, de l'art naïf ou encore des miniatures et des sculptures, l'exhibition, organisée sous la houlette de la galeriste Amel Mihoub, donne une chance à des étudiants des écoles régionales des Beaux-Arts qui exposent pour la première fois, ou à d'autres qui présentent des travaux de calligraphique islamique, une première pour la galeriste.
En outre, une rétrospective des œuvres des Théâtres régionaux (Biskra, Oum El-Boughi, Tizi Ouzou, Skikda et bien d'autres), notamment leurs costumes, est proposée aux visiteurs et ce, jusqu'à qu'à la fin de la manifestation, tandis qu'un modeste espace d'exposition dédié aux romans de Mohammed Dib, auquel est pourtant dédiée toute la manifestation, a été installé au milieu du brouhaha des va-et-vient.
Reprendre malgré tout, selon Malika Bendouda
Par ailleurs, dans son allocution, la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, a déclaré que la culture durant cette période de crise "n'a pas plié devant le fait accompli. Elle s'est adaptée à travers des événements en ligne". Et de reprendre : "Nous comptons bien faire face et venir à bout des conséquences de cette crise, contribuer à revigorer la vie culturelle des Algériennes et des Algériens et continuer à mettre en avant la diversité de notre pays et son unité."
"Mais comment reprendre quand les salles de cinéma et de spectacles, les festivals et les théâtres sont fermés, et le Salon international du livre suspendu ? Malgré cela, nous n'avons pas hésité à renouer avec les activités culturelles.
Cette reprise n'est que le début, surtout que cela coïncide avec le centenaire de naissance du grand Mohammed Dib, ainsi que nos hommages aux artistes, penseurs et intellectuels qui nous ont quittés dernièrement, comme Hamdi Benani, qui a laissé une empreinte indélébile sur la musique algérienne, et l'historien Abdelmadjid Merdaci, qui a enrichi de sa plume la scène culturelle algérienne", ajoutera-t-elle.
À noter qu'aujourd'hui à partir de 9h à la Bibliothèque nationale se tiendra la rencontre nationale des conteurs, suivie d'une performance de plusieurs d'entre eux. À 14h, place à la littérature au travers d'une rencontre avec de jeunes écrivains arabophones.

Yasmine AZZOUZ


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.