Tebboune réitère l'engagement de l'Etat    Accidents de la route: 9 morts et 359 blessés ces dernières 48 heures    Plan national de reboisement : un milliard de plants mis en terre depuis le lancement    L'Algérie salue l'accord de cessez-le-feu global en Libye    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    On vous le dit    Signature du premier accord majeur post-Brexit entre Londres et Tokyo    Le chef de l'ONU s'inquiète d'une «situation tendue»    Les grosses écuries au rendez-vous, à l'exception de Naples    Résiliation du contrat de Toufik Zerara    Billel Bensaha mouloudéen à titre de prêt    Les créances de la Sadeg s'élèvent à 1 850 millions de dinars    Calendrier chargé pour les magistrats    Les parents toujours inquiets    Oran : Plantation d'arbres à l'université    Les engagements du wali    Défection du Sila et souvenirs du «Parnasse» algérien    Le chanteur populaire M'hamed Zighem n'est plus    Commémoration du 116e anniversaire de la mort d'Isabelle Eberhardt    Djelloul Djoudi condamné à 3 mois de prison avec sursis    Après l'AGO : Les présidents en fin de mandat doivent quitter la ligue    MO Béjaïa : Un directoire pour gérer les affaires du club    FC Barcelone-Real Madrid : Les compositions probables    La fille des Aurès    Les non-dits    Attribué depuis trois mois à Mâalma : Le site AADL des 831 Lgts entre malfaçons et absence de commodités    Les travailleurs sans salaire depuis dix mois    En attendant une décision officielle...    Erdogan confirme un test de missiles russes    Saad Hariri de retour aux commandes au Liban    "un reconfinement partiel n'est pas à exclure si..."    Djerad désavoue le wali d'Oran    Le calendrier des compositions dévoilé    "L'Algérie coopérait déjà peu..."    Station multimodale de Bir Mourad Raïs : De nouveaux délais pour la réception du projet    Le RCD accuse le pouvoir de "s'acheter une nouvelle clientèle"    Je suis contre cette Algérie majoritaire !    La représentation des minorités progresse mais reste limitée    Ali Boudarène, un comédien prometteur    Concours du meilleur joueur de mandole algérien : Appel à Candidature    Le droit des citoyens à l'information garanti dans le projet d'amendement constitutionnel (Abdelaziz Belaid)    L'amendement constitutionnel ouvre de ‘'nouvelles perspectives aux jeunes''    VFS Global: Un service de «rendez-vous de test PCR»    Le FMI inévitable?    Attar à Hassi Messaoud après un incendie    En raison d'un cas suspect de Covid-19: Le Consulat turc à Alger fermé    Par-delà l'image    Les salles obscures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONU appelle à préserver la paix
élection présidentielle en Côte-d'Ivoire
Publié dans Liberté le 30 - 09 - 2020

Au terme d'une visite d'une semaine en Côte d'Ivoire, le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, a exhorté hier les Ivoiriens à agir "en synergie et en concertation pour préserver l'unité et la paix" à quelques semaines de l'élection présidentielle.
Le représentant spécial, dont le bureau se trouve à Dakar, au Sénégal, a conclu dimanche une mission pré-électorale de sept jours en Côte d'Ivoire où doit se tenir l'élection présidentielle dans un peu plus d'un mois (le 31 octobre).
L'objectif de la visite de M. Chambas était de réaffirmer l'attachement des Nations unies à l'organisation d'une élection présidentielle "pacifique, inclusive, transparente et crédible".
Un vœu qu'avait formulé le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, le mois dernier, après les violences qui se sont produites en Côte d'Ivoire dans le contexte de manifestations contestant la possibilité pour le président ivoirien, Alassane Ouattara, de briguer un troisième mandat.
Le 14 septembre dernier, la haute-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, avait affiché sa préoccupation concernant la situation en Côte d'Ivoire où le processus électoral avait, selon elle, commencé dans "un climat politique tendu et sur fond de déclencheurs de violence préexistants liés à des questions de nationalité, de clivages régionaux et ethniques toxiques, d'inégalités économiques, de discrimination et d'impunité pour les crimes passés".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.