L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Trois procès de grande corruption reportés
CONSéQUENCE DE LA SUSPENSION DES ACTIVITéS JUDICIAIRES PAR LES AVOCATS
Publié dans Liberté le 01 - 10 - 2020

Conséquence immédiate de la décision du barreau d'Alger de boycotter les audiences et le travail judiciaire pendant une semaine, trois grands procès liés à la corruption ont été reportés à la cour d'Alger et au tribunal de Chéraga.
Il s'agit du verdict dans le procès de l'homme d'affaires, Mourad Oulmi, reporté au 10 octobre prochain, du procès en appel de Mahieddine Tahkout, reporté au 21 octobre prochain et de l'affaire de Nachinachi Zoulikha-Chafika, dite "Mme Maya", dont le procès est également reporté au 7 octobre.
Concernant le verdict de Mourad Oulmi, poursuivi dans l'affaire liée au montage automobile, il a été reporté par la cour d'Alger à cause de l'absence du collectif de défense à l'audience après la décision du barreau d'Alger de boycotter les audiences et le travail judiciaire pendant une semaine.
Dans cette affaire, sont poursuivis d'anciens ministres, à leur tête les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, à l'encontre desquels, une peine de 15 ans de prison ferme a été requise, tandis qu'une peine de 10 ans de prison assortie d'une amende de 2 millions de dinars a été requise à l'encontre de l'ancien ministre de l'Industrie Youcef Yousfi.
Dans la même affaire, une peine de 15 et 12 ans de prison ferme avait été requise respectivement contre Mourad Oulmi, patron du groupe Sovac, et son frère Khider Oulmi, alors qu'une peine de 3 ans de prison ferme avec une amende d'un million de dinars avait été requise contre l'ex-P-DG du Crédit populaire d'Algérie (CPA) Omar Boudiab et des cadres de la banque et du secteur de l'industrie.
Lors du réquisitoire, le juge avait également demandé la saisie des biens et le gel des activités des entreprises (personnes morales) impliquées dans l'affaire avec une amende de 32 millions de dinars chacune.
Quant au procès en appel de Mahieddine Tahkout, la cour l'a reporté en raison de l'absence de l'un des accusés, Abdelghani Zaâlane en l'occurrence, mais aussi à cause du collectif de défense qui a également boycotté l'audience en suspendant ses activités judiciaires pendant une semaine à compter du 27 septembre dernier.
Dans ce dossier, Mahieddine Tahkout a été condamné, en première instance, à une peine de 16 ans de prison ferme, assortie d'une amende de 8 millions de dinars pour corruption, blanchiment d'argent et obtention d'indus privilèges.
Là aussi, d'anciens cadres et ministres et les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal sont également poursuivis dans la même affaire. Enfin, le procès de Nachinachi Zoulikha-Chafika, dite "Mme Maya", a été reporté par le tribunal de Chéraga pour les mêmes raisons, à savoir le boycott de l'audience par la défense en application des décisions de l'Union des barreaux d'Alger.
Au début de la séance, Mohamed Ghazi a demandé à être mis en liberté provisoire pour des raisons de santé, mais le juge a indiqué que "le tribunal étudiera cette demande". Il faut noter que ce procès avait déjà été reporté à deux reprises au mois d'août dernier à la demande de la défense.
Pour rappel, l'affaire de Nachinachi Zoulikha-Chafika, connue sous le sobriquet de "Mme Maya", concerne aussi ses deux filles, ainsi qu'Abdelghani Zaâlane et Mohamed Ghazi, poursuivis en qualité d'ex-walis d'Oran et de Chlef, et l'ancien directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) Abdelghani Hamel.
Les mis en cause sont poursuivis pour blanchiment d'argent, trafic d'influence, octroi d'indus avantages, dilapidation de deniers publics, incitation d'agents publics pour l'octroi d'indus avantages et transfert illicite de devises vers l'étranger.

FARID BELGACEM


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.